Changer d'édition

Une vingtaine de classes en quarantaine au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 05.07.2020 Cet article est archivé

Une vingtaine de classes en quarantaine au Luxembourg

Pour Claude Meisch, la nécessité de placer la totalité d'une classe en quarantaine en cas d'infection d'un seul élève pourrait être revue à la rentrée.

Une vingtaine de classes en quarantaine au Luxembourg

Pour Claude Meisch, la nécessité de placer la totalité d'une classe en quarantaine en cas d'infection d'un seul élève pourrait être revue à la rentrée.
Photo : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 05.07.2020 Cet article est archivé

Une vingtaine de classes en quarantaine au Luxembourg

Le ministre de l'Education, Claude Meisch, persiste à affirmer que dans la majorité des cas d'infection d'écolier l'origine est à trouver dans le cercle familial. Et cela même si le nombre de cas révélés parmi les élèves et les enseignants grimpe.

(pj avec jt) Était-il juste de rassembler les demi-groupes des classes du fondamental? Parmi ceux qui en sont convaincus, on trouve bien entendu le ministre de l'Éducation, Claude Meisch (DP) mais aussi le pédiatre Fernand Pauly. Bien loin de l'opinion du syndicat enseignants Feduse qui reproche à cette mesure, prise seulement à treize jours des congés, de servir de test pour la rentrée prochaine.

Et l'interrogation devient d'autant plus pertinente que désormais, le ministre lui-même indique que les effectifs d'une vingtaine de classes - école primaire et lycées combinés - ont dû être placés en quarantaine à leur domicile. Jeunes comme enseignants ayant été "tracés" comme ayant pu avoir des contacts avec un enfant ou un personnel infecté par le covid-19. Après une période d'isolement, élèves et les enseignants seront testés avant d'être autorisés à retourner éventuellement dans leur établissement.


(FILES) In this file photo taken on September 4, 2017 Pupils arrive at a primary school on the first day of the new school year, in La Rochelle, western France. - French President Emmanuel Macron said during a televised speech on June 14, 2020 that all French schools, except high schools, would fully reopen from June 22, a move that will allow more parents to return to work and give students at least a few days with their teachers before the summer break. (Photo by XAVIER LEOTY / AFP)
Le virus s'arrêterait-il aux portes des établissements?
Si des cas de contamination ont été relevés dans plusieurs établissements scolaires du pays, le gouvernement en est certain : ce n'est pas en cours que les élèves ou les enseignants ont été infectés.

Mais pas question pour Claude Meisch (DP) de revenir sur les conditions actuelles d'enseignement. Et d'affirmer au micro de RTL : «Si nous avions vu le virus se propager dans les écoles, nous aurions réagi immédiatement». Selon lui, les écoles ne seraient donc actuellement pas le problème dans la résurgence de l'épidémie. Reprenant les propos du Premier ministre et de la ministre de la Santé, il maintient donc que les dernières infections sont principalement dues aux «fêtes sauvages», aux regroupements familiaux et à certains comportements en dehors des règles sanitaires.

Pour Claude Meisch, un bilan sanitaire pourra être tiré au soir du 15 juillet, donc sitôt l'année scolaire achevée. Et déjà le ministre s'interroge pour savoir si, à l'avenir, les mesures d'isolement global de classe entière s'avéreront pertinentes. Les scientifiques se penchant sur les statistiques sanitaires des écoliers testés, comme c'est le cas pour les différents secteurs professionnels, lui apporteront un début de réponse d'ici peu donc.

En attendant, le ministre de l'Education peut compter sur le soutien de Fernand Pauly. Pour ce pédiatre réputé, le retour à la normalité dans le fonctionnement des classes ne constitue en rien une erreur, mais bien une obligation. «Quand un athlète n'est pas en forme, vous ne pouvez pas lui dire de se reposer maintenant.» A ses yeux, il était impensable de laisser les petits et jeunes Luxembourgeois enfermés plus longtemps, cela ne faisant que déplacer dans le temps leur possible exposition au virus.  

Pour le spécialiste œuvrant au CHL, le plus grand risque d'infection ne serait pas à craindre en cours, mais plutôt en dehors de l'école. Ensuite, viendrait l'infection possible entre enseignants. Ce n'est qu'à la troisième place que le Dr Pauly voit le danger de transmission du covid-19 d'enfants infectés vers le personnel scolaire ou leurs camarades. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
La reprise des cours, le 15 septembre, ne sera pas seulement exceptionnelle du fait des aménagements liés au covid, elle le sera aussi par le nombre record d'élèves accueillis: 91.048 jeunes attendus. Mais ce n'est pas tout...
(FILES) In this file photo taken on September 4, 2017 Pupils arrive at a primary school on the first day of the new school year, in La Rochelle, western France. - French President Emmanuel Macron said during a televised speech on June 14, 2020 that all French schools, except high schools, would fully reopen from June 22, a move that will allow more parents to return to work and give students at least a few days with their teachers before the summer break. (Photo by XAVIER LEOTY / AFP)
Il est temps que l'année scolaire s'achève, soufflent nombre d'instituteurs du fondamental. Après le confinement, les cours à distance, la reprise par demi-groupes, le retour à des classes entières et maintenant des écoliers placés en quarantaine: les syndicats enseignants notent durement l'action du ministre de l'Education.
Lok ,Osten , Grevenmacher , Schulrentree nach Coronakrise im Fondamental/ Grundschule , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Corona , Schule , Kinder , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
La variante du SARS-CoV-2 qui domine aujourd'hui dans le monde infecte plus facilement les cellules que celle apparue à l'origine en Chine. Ce qui la rend probablement plus contagieuse entre humains bien que cela reste à confirmer, selon une étude publiée jeudi dans la revue Cell.
A staff manipulates samples on June 30, 2020 at a laboratory of German biotech company Centogene, which opened a walk-in testing centre at the airport in Frankfurt am Main. - Frankfurt airport opened a walk-in testing centre on June 29, 2020 where passengers can pay to take a coronavirus test and get their results within hours, in a bid to reassure anxious travellers as the summer holidays kick off. Passengers will be notified of the result via a "secure digital platform" and the information can be connected to a boarding pass for those flying to countries requiring a negative test before entering, German biotech Centogene said in a statement. (Photo by Daniel ROLAND / AFP)
Abandonnée dans les rues ou dans la nature, la protection buccale constitue une pollution bien délicate à éliminer. Face au nombre croissant de masques chirurgicaux trainant au sol, le ministère de l'Environnement envisage de sanctionner les fautifs.