Changer d'édition

«Une terrible décision»
Luxembourg 2 min. 06.12.2016 Cet article est archivé
Accord salarial dans la fonction publique

«Une terrible décision»

Le nouvel accord salarial pour la fonction publique signé lundi prévoit le versement d'une prime unique d'1 % de leur traitement de 2016 à tous les fonctionnaires dès avril 2017.
Accord salarial dans la fonction publique

«Une terrible décision»

Le nouvel accord salarial pour la fonction publique signé lundi prévoit le versement d'une prime unique d'1 % de leur traitement de 2016 à tous les fonctionnaires dès avril 2017.
Photo:Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 06.12.2016 Cet article est archivé
Accord salarial dans la fonction publique

«Une terrible décision»

Maurice FICK
Maurice FICK
Les fonctionnaires luxembourgeois seront mieux payés dès 2017. Lundi, le ministre de la Fonction Publique, Dan Kersch, et la Confédération générale de la fonction publique (CGFP) ont signé un nouvel accord salarial. Au lendemain de cette signature, les réactions sont très disparates.

(miz - Trad. MF) – Les fonctionnaires luxembourgeois seront mieux payés dès 2017. Lundi, le ministre de la Fonction Publique, Dan Kersch, et la Confédération générale de la fonction publique (CGFP) ont signé un nouvel accord salarial. Au lendemain de cette signature, les réactions sont très disparates.

Le nouvel accord prévoit notamment une hausse de 1,5% du traitement de tous les fonctionnaires à compter du 1er janvier 2018. Mais dès le 1er avril 2017, les fonctionnaires toucheront une prime unique d'1 % de leur salaire de cette année.

Les dernières primes uniques de 0,9% du salaire versées aux fonctionnaires remontent à 2013 et 2014, ainsi qu'à 2007 et 2008 auparavant.

Dans l'accord salarial de 2007 avait été scellée une hausse de l'indice de 1,5% pour 2009. Une hausse passée à 2,2% dans l'accord de 2011.

«Tout fonctionne comme sur des roulettes, non?»

Pour le secrétaire général de la Fédération des Artisans, Romain Schmit, cette décision est un non-événement que la fédération se gardera bien de commenter.

«Tout fonctionne comme sur des roulettes au Luxembourg, non?», interroge Romain Schmit. «Nous décidons d'une réforme fiscale, nous décidons de sortir du tourisme à la pompe mais personne ne sait comment nous allons financer tout cela, et pourtant on appuie plein gaz sur le champignon», fait remarquer le secrétaire général de la fédération. Mais une chose est sûre: il ne veut surtout pas à nouveau se disputer avec Dan Kersch.

L'Association des banques et banquiers luxembourgeois (ABBL) n'a pas voulu commenter cette décision.

Une «terrible décision»

Même le LCGB préfère ne pas se prononcer. Le syndicat chrétien veut d'abord regarder l'accord de plus près. «Nous devons d'abord voir ce qui est effectivement convenu concrètement à travers cet accord. Ensuite nous déciderons si nous réagissons ou pas», a déclaré Carine Breuer du LCGB.

En revanche, Nicolas Henckes de l'Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL) pense que cet accord est une «terrible décision». L'Etat ne maîtrise plus les dépenses, les finances publiques sont sous énorme pression, notamment quand on regarde vers l'avenir.

«Nous nous dirigeons vers un Etat de 1,1 million d'habitants et malgré tout les dépenses sont revues à la hausse. Viendra le moment où on ne pourra plus payer l'addition», estime Nicolas Henckes.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.