Changer d'édition

«Une superbe année verte»
Luxembourg 2 min. 10.01.2020 Cet article est archivé

«Une superbe année verte»

Christian Kmiotek et Djuna Bernard

«Une superbe année verte»

Christian Kmiotek et Djuna Bernard
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 10.01.2020 Cet article est archivé

«Une superbe année verte»

Forts d'un millier d'adhérents, les Verts se sont félicités de surfer sur la vague à l'occasion de la cérémonie des vœux du parti, jeudi soir aux Rotondes de Luxembourg-Bonnevoie. Les écologistes ont aussi rappelé la prochaine gratuité des transports publics et la tarification carbone qui entrera en vigueur en 2021.

(DH avec wel) - Les Verts ont atteint le cap du millier d'adhérents et ont pesé de tout leur poids dans la bataille pour la réduction des gaz à effet de serre, avec notamment l'introduction, en 2021, d'une taxe carbone. Mais l'année 2019, pour Déi Gréng, n'a pas été un long fleuve tranquille avec notamment l'accident cardiaque de Félix Braz et «l'affaire Traversini», comme l'ont rappelé les coprésidents du parti, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux.

«Le chiffre magique.» C'est d’abord avec un large sourire que Djuna Bernard, la coprésidente de Déi Gréng, a rappelé que les Verts avaient accueilli leur 1.000e adhérent l'année dernière. «Avant d’entrer au gouvernement, en 2013, notre parti comptait quelque 600 membres. Aujourd'hui, nous en sommes à un millier», a-t-elle indiqué. Un succès que Djuna Bernard explique d'une part «par le bon travail effectué au sein de toutes les sections, communales, nationales et européennes», mais aussi par des idées «de plus en plus partagées au sein de la société».

Les Verts aux Rotondes de Luxembourg-Bonnevoie jeudi soir.
Les Verts aux Rotondes de Luxembourg-Bonnevoie jeudi soir.
Photo: Anouk Antony

Quant à Christian Kmiotek, coprésident du parti, il a qualifié l'année écoulée de «superbe année verte», avec en point d'orgue les «19% de suffrages lors des élections européennes». Une année 2019 marquée toutefois par deux points noirs: l'hospitalisation de Félix Braz, l'ancien ministre de la Justice, et «l'affaire Traversini», qui avait obligé le député du Sud à démissionner de son poste de bourgmestre de Differdange et à abandonner son siège à la Chambre.

Les responsables des Verts se sont ensuite projetés sur les «combats» à poursuivre, notamment la réduction des gaz à effet de serre. «Le gouvernement a trouvé une réponse courageuse», a souligné Djuna Bernard pour qui la «tarification carbone et la hausse des accises sur les carburants étaient des mesures nécessaires et sensées pour que la pollution ne soit plus gratuite à l'avenir».

Par ailleurs, le coprésident du parti a rappelé les prochaines alternatives offertes aux citoyens en termes de mobilité. «Avec la gratuité des transports publics dans sept semaines, nous agissons aussi dans le domaine du social.»


Sur le même sujet

Le CSV en mode offensif pour 2020
A l'heure de présenter ses vœux, le parti d'opposition conduit par Frank Engel a affiché, jeudi, toute sa détermination à être une force de proposition constante. Objectif: s'affirmer d'ici 2023 et les prochaines élections.
IPO , Niederanven , am Sand , Neujahrsempfang CSV , Pot Nouvel An , Ansprache Frank Engel Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le gouvernement Bettel prépare sa version 2.3
Le départ d'Étienne Schneider (LSAP) aboutira à la mise en place du troisième remaniement au sein de l'exécutif depuis décembre 2018. Un jeu de chaises musicales impactant les socialistes qui intervient après celui initié par les écologistes à la rentrée 2019 et qui met en avant les limites d'une triple coalition.
François Bausch voit la crise comme une chance
A travers la crise dans laquelle se trouve Déi Gréng, François Bausch est redevenu l'homme fort au sein de son parti. Il fédère les Verts et leur donne le courage nécessaire par ces temps difficiles. Il n'épargne ni sa collègue Carole Dieschbourg, ni l'ancien député-maire de Differdange.
Politik, Interview Francois Bausch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Fin du jeu de chaises musicales dans la Cité du Fer
Christiane Brassel-Rausch et David Viaggi ont prêté serment respectivement comme bourgmestre de Differdange et Bissen, ce vendredi. Ultimes actes officiels de deux longues sagas politiques qui ont rythmé la fin de l'été.
Christiane Brassel-Rausch (à dr.) a prêté serment comme nouvelle bourgmestre de Differdange entre les mains de Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur
François Bausch devient vice-Premier ministre
L'absence prolongée du ministre de la Justice et vice-Premier ministre, Félix Braz a conduit Déi Gréng à proposer un remaniement gouvernemental. Ses adhérents en seront informés au cours d'un congrès extraordinaire, le 3 octobre prochain.
François Bausch devient vice-Premier ministre