Changer d'édition

Une stratégie nationale boostera la récupération d'eau
Luxembourg 2 min. 24.07.2020 Cet article est archivé

Une stratégie nationale boostera la récupération d'eau

Si elle est parfaite pour arroser le jardin, le nettoyage ou les toilettes, l'eau de pluie, en revanche, ne doit pas être utilisée pour cuisiner ou pour les soins corporels.

Une stratégie nationale boostera la récupération d'eau

Si elle est parfaite pour arroser le jardin, le nettoyage ou les toilettes, l'eau de pluie, en revanche, ne doit pas être utilisée pour cuisiner ou pour les soins corporels.
Photo: Archives LW
Luxembourg 2 min. 24.07.2020 Cet article est archivé

Une stratégie nationale boostera la récupération d'eau

Maurice FICK
Maurice FICK
Changement climatique, sécheresse et covid-19 rendent l'eau potable plus précieuse que jamais. Pour en éviter le gaspillage, le gouvernement planche sur une large stratégie fait savoir la ministre de l'Environnement.

Alors que l'eau potable est déjà sous surveillance rapprochée depuis un mois au Luxembourg et que le covid-19 pourrait bien être à l'origine de pénuries cet été, la question des mesures à prendre pour mieux la préserver se pose avec acuité.  Les députés (DP) Max Hahn et Gusty Graas se préoccupent de la politique portée par le ministère de l'Environnement pour développer le réflexe de la récupération des eaux de pluie à l'échelon national.


Le covid-19 pourrait créer un manque d'eau potable
Il y a un mois, le ministère de l'Environnement demandait d'économiser l'eau du robinet. La situation continue de préoccuper d'autant plus l'administration de la gestion de l'eau qu'il y a eu peu de précipitations ces derniers mois et que l'impact de la pandémie reste incertain.

Pas de doute pour la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng), pour qui «l'utilisation des eaux de pluie est une composante pour la prévention de pénuries futures des ressources en eaux nationales». Et le gouvernement qui espère toujours l'implantation de l'énergivore centre de données de Google à Bissen - s'y penche très sérieusement.

L'Etat est ainsi «en train d'élaborer une stratégie nationale incluant toute une série d'autres mesures d'économie qui touchent les ménages, les entreprises,  l'utilisation des sols ou les fournisseurs d'eau», révèle Carole Dieschbourg dans sa réponse aux deux députés. La ministre verte précise que la sécurisation de l'approvisionnement en eau potable dépend également de la protection des ressources existantes via des zones protégées et de la disponibilité de nouvelles ressources.

Aussi, dans le futur cadre de cette stratégie nationale anti-gaspillage, sera également revu le régime des subventions, dont celle accordée aux particuliers pour la mise en place d'un collecteur d'eaux de pluie. 


Lokales, Hitzewelle, Hitze,Temparuren bis über 40 Grad, Luxemburg Zentrum, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Economiser l'eau, une habitude qui reste d'actualité
La première vague de chaleur estivale met déjà en alerte le ministère de l'Environnement. Chacun est ainsi invité à ne pas abuser de la ressource en eau dont un hiver sec n'a pas aidé à la reformation des stocks.

Depuis mai 2013, 25% du coût d'une telle installation favorisant l'utilisation de l'eau de pluie à la place de celle du robinet, peuvent être pris en charge jusqu'à 1.000 euros. Depuis 2015 et jusqu'ici, 304 demandes ont été avalisées par l'Administration de la gestion de l'eau. Seuls 11 dossiers ont essuyé un refus et 108 n'ont pu être traités car incomplets.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Economiser l'eau, une habitude qui reste d'actualité
La première vague de chaleur estivale met déjà en alerte le ministère de l'Environnement. Chacun est ainsi invité à ne pas abuser de la ressource en eau dont un hiver sec n'a pas aidé à la reformation des stocks.
Lokales, Hitzewelle, Hitze,Temparuren bis über 40 Grad, Luxemburg Zentrum, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort