Changer d'édition

Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid
Luxembourg 2 min. 19.01.2021

Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid

Pfizer ou Moderna : désormais l'écart entre la première injection et le rappel sera de quatre semaines au Luxembourg.

Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid

Pfizer ou Moderna : désormais l'écart entre la première injection et le rappel sera de quatre semaines au Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 19.01.2021

Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En allongeant d'une semaine le délai entre les deux piqûres anti-covid préconisées pour l'heure, le ministère de la Santé luxembourgeois espère pouvoir vacciner plus de monde, plus rapidement.

Déjà près de 450 personnes ont reçu les deux doses vaccinales nécessaires pour bénéficier d'un bon degré d'immunisation face au covid. Logique, trois semaines après le début de la campagne luxembourgeoise, l'heure du rappel a sonné. Mais alors que la question lui avait été posée sur le possible recours à un délai rallongé entre deux vaccinations, Paulette Lenert avait repoussé l'idée tout début janvier. La ministre de la Santé expliquant «A ce stade, nous estimons que le choix des experts (21 jours de délai) est un bon choix». Il faut croire que les experts l'ont convaincue d'une autre possibilité.


Télécran, Allgemeinarzt, Doktor Frank Kirsch, Foto: Guy Wolff/Télécran
La grippe fait les frais du covid
Restrictions de circulation et gestes barrières imposés pour limiter la propagation du coronavirus réduisent à néant la diffusion du virus respiratoire de la grippe. Ouf, enfin une bonne nouvelle.

En effet, Luc Feller (responsable du Haut-commissariat à la protection nationale) a discrètement lâché sur les ondes de 100.7 que le calendrier vaccinal répondait à un autre tempo. Et le coprésident de la cellule de crise covid-19 d'annoncer que les volontaires allaient maintenant attendre quatre (et non trois) semaines entre deux passages sous la seringue. En tout cas tant que le Luxembourg ne disposera que des flacons Pfizer et Moderna, formules nécessitant deux injections.

Cette prolongation a pour effet, compte tenu des flux attendus de livraison, de pouvoir vacciner un premier lot de professionnels de santé et de seniors plus important. Par ailleurs, les autorités sanitaires estiment que même avec 7 jours de plus entre deux vaccinations, l'efficacité protectrice ne perd rien

Autre bonne nouvelle, grâce à l'emploi d'un nouveau modèle de seringue, il est désormais possible de retirer six doses contre cinq auparavant d'un même flacon. Soit 20% de doses injectables en bonus, ce qui est plus qu'appréciable en cette période de tension dans l'approvisionnement. Ce qui permettra donc de contrecarrer plus rapidement l'épidémie de covid déjà à l'origine de 560 décès au Grand-Duché.


A health worker receives the second dose of a Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine at Hospital Posta Central in Santiago, on January 15, 2021. (Photo by CLAUDIO REYES / AFP)
Mondorf-les-Bains contesté comme centre de vaccination
La cité thermale était-elle le site idéal pour accueillir le point central d'injections anti-covid pour les habitants de l'Est du pays? Plusieurs députés en doutent.

Pour lancer les invitations à cette double vaccination (gratuite et non obligatoire), le gouvernement s'appuie sur la même organisation que pour le dépistage Large Scale Testing. Après avoir reçu la lettre, chaque destinataire dispose d'une semaine pour prendre rendez-vous. Là encore, le délai sera prolongé (à deux semaines cette fois). A terme quand les cinq centres de vaccination fonctionneront à plein (contre un actuellement, en plus des hôpitaux et des équipes mobiles) le pays pourrait être en mesure de vacciner jusqu'à 30.000 personnes par semaine.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un centre de vaccination supplémentaire le 12 avril
A compter de lundi prochain, le hangar de Luxembourg Air Rescue à Sandweiler accueillera les équipes de vaccination anti-covid. Une montée en puissance alors que le cap des 100.000 doses administrées vient d'être dépassé.
05.04.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Krankenschwester Manuela Harke impft im Impfzentrum des Landkreises Harz eine Frau. Auch über die Feiertage wurde hier geimpft. Ostermontag nahmen 210 Personen ihre Corona Impfung in Empfang. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le pays au gré des livraisons de vaccins
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Déjà 15.775 vaccins reçus au Grand-Duché
Pour l'instant, les dosettes arrivent plus vite qu'elles ne sont distribuées. Mais les autorités doivent gérer le stock pour assurer le rappel de vaccination trois semaines après la première injection.
A nurse prepares a dose of Pfizer/BioNTech Comirnaty Covid-19 vaccine before injection on January 8, 2021 in the vaccination centre the Haut-Leveque hospital in Pessac, near Bordeaux. (Photo by MEHDI FEDOUACH / AFP)
«Nous ne sommes pas à l'abri d'une troisième vague»
Si le nombre de nouvelles infections au covid-19 recule, tout comme le nombre de personnes hospitalisées, Paulette Lenert assure que «les trois prochains mois s'annoncent très difficiles». Explications en vidéo avec la ministre de la Santé.
Itv Paulette Lenert Ministre de la Santé Luxembourg le 12/01/2021 photo ©Christophe Olinger
Le Luxembourg ne marchande pas l'achat de vaccins
Le pays entend rester lié à la commande de doses anti-covid passée par la Commission européenne, sans signer d'autres contrats d'approvisionnement avec l'un ou l'autre des laboratoires pharmaceutiques.
04.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Städtischen Klinikum Dresden hält im Impfzentrum für Mitarbeiter ein Injektionsfläschchen mit dem Impfstoff gegen Corona in den Händen. Am Montag haben die Corona-Impfungen mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer im Städtischen Klinikum für medizinisches Personal in den Hochrisikobereichen und den Covid-19-Stationen begonnen. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A chaque pays sa stratégie de vaccination
En Europe, les campagnes de vaccination contre le covid-19 ont démarré depuis le week-end dernier. Mais tous ne s'y prennent pas de la même manière. Tour d’horizon des différentes stratégies adoptées en Grande Région.
A nurse prepares a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine, during a vaccination operation at the "Woonzorgcentrum Sint-Pieters" rest home on December 28, 2020 in Puurs, in Belgium's Flemish region, as the country starts its national vaccination campaign to fight against the spread of the novel coronavirus. - The vaccine doses were transported earlier from the University Hospital in Leuven to the residential care home, as the vaccination program starts with the most vulnerable. Belgium is the country with the highest number of deaths compared to its population with 165 fatalities per 100,000 inhabitants. (Photo by Dirk WAEM / POOL / AFP)