Changer d'édition

Une sale année 2019 pour les couples
Luxembourg 2 min. 02.10.2020 Cet article est archivé

Une sale année 2019 pour les couples

En 2019, le nombre de divorces prononcés au Luxembourg n'a jamais été aussi proche que celui des... mariages.

Une sale année 2019 pour les couples

En 2019, le nombre de divorces prononcés au Luxembourg n'a jamais été aussi proche que celui des... mariages.
Luxembourg 2 min. 02.10.2020 Cet article est archivé

Une sale année 2019 pour les couples

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
L'an passé, l'administration judiciaire a enregistré une hausse spectaculaire du nombre de divorces. La modification de la loi en novembre 2018 qui rend les procédures plus rapides étant la principale explication à ce boom.

Pour le meilleur et pour le pire. Si 2019 enregistre une hausse du nombre de mariages, elle marque par ailleurs une année record en termes de divorces. Selon l'administration judiciaire, 1.906 ruptures auraient ainsi été officiellement prononcées, soit près d'un tiers de plus qu'en 2018. 

Si le divorce par consentement mutuel est resté relativement stable, le nombre de séparations pour «cause déterminée ou rupture irrémédiable» a lui bondi. 1.000 divorces ont ainsi été prononcés pour ces raisons, précise l'administration dans sa publication «La justice en chiffres». Soit plus du double par rapport à l'année précédente et près de cinq fois plus que dix ans auparavant !

Une hausse spectaculaire qui s'explique par l'entrée en vigueur, en novembre 2018, de la réforme du divorce. Avec cette nouvelle loi, la cause de la rupture irrémédiable n'a en effet plus besoin d'être prouvée. Il suffit à l'un des deux époux de déclarer que la relation est cassée. Auparavant, la loi exigeait que le couple soit marié depuis au minimum deux ans et que les époux soient âgés d'au moins 23 ans afin qu'ils soient autorisés à divorcer.   

Si 2019 enregistre donc un record du nombre de divorces prononcés, l'année actuelle pourrait bien elle aussi marquer une hausse des ruptures. En effet, le confinement imposé par la pandémie sanitaire se sera révélé être un test grandeur nature pour les couples. 


Vers une adaptation de la loi sur le divorce
Sam Tanson (Déi Gréng) a ouvert la porte sur un possible aménagement de la législation sur la séparation par consentement. Si l'objectif est d'alléger davantage les formalités, elle s'est par contre opposée à l'idée de commenter les décisions rendues par les juges.

A la levée du confinement, les bureaux d'enregistrement de divorce en Chine ont ainsi été pris d'assaut dès leur réouverture. Un scénario qui pourrait bien se répéter au Grand-Duché, alors même que le nombre de divorces n'a jamais été aussi proche que celui des mariages... Et que bon nombre de ces unions n'ont pu être célébrées. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Séparés depuis de longs mois à cause de la pandémie de coronavirus, ces couples non mariés dont l'un des partenaires ne ressort pas d'un pays de l'UE peuvent désormais se retrouver pour de courts séjours. Des autorisations toutefois assorties de plusieurs conditions.
BOGOTA, COLOMBIA - March 12:  A couple hug as they wear face masks around the International airport "u201cEl Dorado"u201d on March 12, 2020 in Bogota, Colombia. The World Health Organization declared a global pandemic as the coronavirus rapidly spreads across the world. Colombian President Ivan Duque declared a health emergency to contain an outbreak of coronavirus, suspending public events with more than 500 people. (Photo by Daniel Munoz/VIEWpress vía Getty Images)
Par rapport à l'année précédente, il y a eu plus de cas de violence domestique au Luxembourg en 2019. Cependant, l'augmentation tant redoutée pendant le confinement ne s'est pas produite.
Pour faire face au manque de place dans certaines salles communales, ministères de l'Intérieur et de la Justice proposent d'étendre temporairement l'organisation des cérémonies dans d'autres édifices communaux.
6.7.2018 Luxemboug, Bascharage, mariage,  Hochzeit Nadine&Michel WOLTER photo Anouk Antony
La ministre de la Justice a fait le point mercredi avec les députés sur une série de dispositions visant à supprimer la nécessité des rencontres physiques. Mariage, garde alternée et réunions, tour d’horizon des principaux changements à venir.
Cité Judiciaire. Photo Guy Wolff
La réforme du divorce aura fait débat durant de nombreuses années. Après une première tentative en 2003, une nouvelle loi entre en vigueur le 1er novembre. Elle devrait notamment permettre une procédure beaucoup plus courte, de six à huit semaines.
La réforme du divorce est censée apaiser les relations entre les époux qui se séparent.