Changer d'édition

Une réunion a lieu ce soir à Leudelange: Que faire contre la prostitution au Luxembourg?
En matière de prostitution,  la pénalisation des clients n'est pas à l'ordre du jour.

Une réunion a lieu ce soir à Leudelange: Que faire contre la prostitution au Luxembourg?

Photo: Shutterstock
En matière de prostitution, la pénalisation des clients n'est pas à l'ordre du jour.
Luxembourg 2 min. 13.01.2016

Une réunion a lieu ce soir à Leudelange: Que faire contre la prostitution au Luxembourg?

Le conseil national des femmes du Luxembourg, en collaboration avec le lobby européen des femmes, organise ce mercredi soir une réunion concernant la prostitution dans le pays.

Par - Sophie Wiessler

Le Conseil National des femmes du Luxembourg, en collaboration avec le lobby européen des femmes, organise ce mercredi soir une réunion concernant la prostitution dans le pays. Une manière de "passer à l'action" alors que le Luxembourg a mis en place une "stratégie de sortie de la prostitution" il y a maintenant plus d'un an. 

Faut-il ou non mettre en place le système suédois afin de contrer la prostitution ? Faut-il punir les clients ou les prostituées elles-mêmes ? Qu'en est-il du sort des proxénètes qui utilisent ces femmes ? Ces questions reviennent sans cesse au sein du gouvernement luxembourgeois depuis plusieurs années. La mise en place du système EXIT, permettant une prise en charge des prostituées afin de leur trouver un logement et un travail, a-t-elle porté ses fruits ? Toutes ces questions seront soulevées ce soir durant la réunion "Prostitution et commerce du sexe: de la réalité à l'action". 

"La prostitution n'est pas un choix, ni un métier"

Lors de cette réunion, Rachel Moran, ancienne prostituée irlandaise et auteure de Paid for : My journey through prostitution, délivrera son témoignage. Pour elle, "la prostitution n'est ni un choix, ni un métier. Il y a toujours un déclencheur". Simon Häggström, policier suédois issu de l'unité "prostitution" de Stockholm sera également présent afin d'apporter son point de vue et son expérience, puisque dans son pays, la prostitution est autorisée mais les clients punis. Un modèle que le Luxembourg songe peut-être à adopter. Lydia Mutsch, ministre de l'égalité des chances et Félix Braz, ministre de la Justice seront justement à leurs côtés.

Helmut Sporer, détective au sein de la brigade du crime de Augsburg exposera lui le modèle allemand, qui autorise la prostitution et l'usage des maisons closes. Enfin, Grégoire Théry, secrétaire Général du Mouvement du Nid, une association française agissant sur les causes et les conséquences de la prostitution, sera également présent aux côtés de Patrick Jean, réalisateur belge du film "Zéro macho", visant à lutter contre la prostitution. Tous ces acteurs débattront ce mercredi soir  au sein de l'Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte « la Philanthropie », à Leudelange.


Sur le même sujet

Prostitution : Pourquoi le Luxembourg a opté pour son propre modèle
Renforcement de la législation, stratégies de "sortie": la prostitution n'est pas un sujet tabou au Luxembourg mais un phénomène de société dont le gouvernement se préoccupe. Lydia Mutsch, ministre de l'Égalité des chances, nous explique pourquoi le pays a opté pour son propre modèle en matière de prostitution, loin de ceux de l'Allemagne et de la Suède.
Prostitution,Strassenstrich,Quartier de la Gare,Foto:Gerry Huberty