Changer d'édition

Une rentrée universitaire en mode «hybride»
Luxembourg 4 min. 28.08.2020 Cet article est archivé

Une rentrée universitaire en mode «hybride»

Par mesure de précaution, les étudiants qui seront physiquement présents seront répartis en petit groupe.

Une rentrée universitaire en mode «hybride»

Par mesure de précaution, les étudiants qui seront physiquement présents seront répartis en petit groupe.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 28.08.2020 Cet article est archivé

Une rentrée universitaire en mode «hybride»

Pas d'amphithéâtre bondés, peu d'étudiants sur le campus, des cours en petits groupes et un enseignement distanciel. Pas de doute le retour sur les banc de l'Uni, le 14 septembre, sera à nulle autre pareille.

(DH) -  Le 14 septembre sonnera aussi la rentrée pour près de 6.500 étudiants de l'Université du Luxembourg, quelque soit la filière choisie. Et le mode d'enseignement sera partagé par tous, tout du moins pour le semestre d’hiver, avec deux mots d'ordre «hybride» et «protection sanitaire pour tous», comme l'a rappelé la chargée de communication de l'Uni. C'est pourquoi, à l'image des tests généralisés dans le fondamental et le secondaire, «étudiants, enseignants et personnels administratifs ont été invités à se faire tester avec les même modalités que le Large Scale Testing».

Pour ce qui est de l'enseignement «hybride», l'Uni n'en est pas à sa première expérience puisque la méthode est issue des restrictions imposées lors du confinement du mois de mars. C'est en effet au printemps dernier que le télé-enseignement généralisé a vu le jour avec au final des examens de fin d'année passés à distance.


ARCHIV - 07.03.2019, Niedersachsen, Gehrden: Schüler einer 5. Klasse lernen mit iPads im Englischunterricht an der Oberschule Gehrden in der Region Hannover. Niedersachsens Kultusminister Tonne (SPD) übergibt am 17.01.2020 in Helmstedt die ersten Bewilligungsbescheide aus dem Digitalpakt Schule. Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les étudiants à la rescousse de la rentrée
A cinq jours de la reprise des écoliers du fondamental, le ministre de l'Education a passé un grand oral face aux députés ce matin. Claude Meisch a notamment présenté qui allait encadrer les jeunes "en semaine B".

La méthode qui a fait ses preuves sera réintroduite pour «les classes à fort contingent», et sera mixée à des cours en présentiel pour des groupes de taille réduites. Pour ce faire, les étudiants seront répartis en catégories, en fonction de l'activité de leur section, du type de salles de classe allouées – ainsi que leurs capacité maximale - et selon les exigences sanitaires de l'Université et du ministère de la Santé.

En ce qui concerne ce dernier point, des masques réutilisables et du matériel de désinfection seront fournis à chaque étudiants et à tout le personnel. «En cas d'oubli, des masques chirurgicaux seront donnés.» Pour ce qui est des locaux, ils seront désinfectés après chaque cours.

Pour en revenir au mode opératoire de l'enseignement, trois formules ont été retenues: des cours en présentiel ou des travaux pratiques ou des travaux dirigées; un enseignement à distance et une combinaison entre présentiel pour une partie de la classe et enseignement à distance pour l'autre. Si les groupes s'avèrent trop nombreux, une rotation sera organisée, les étudiants alternant cours en présentiel et à distance. A charge pour les enseignants d'organiser ces groupes.

Un «Welcome Day» sur plusieurs jours

Dans la pratique, deux supports techniques d'enseignement à distance ont retenu l'attention des décideurs: Kaltura (des conférences enregistrées) et WebEx (un enseignement à distance en direct). Pour les échanges de contenu, d'informations et de conseils, enseignants et étudiants pourront utiliser la plateforme Moodle. «Toutes ses dispositions ont été prises pour que les étudiants puissent poursuivre sereinement leurs études, même en cas de réintroduction de règles plus strictes décidées par le gouvernement», assure-t-on du côté de l'Uni.

 «De même, un effort tout particulier sera porté sur les étudiants de première année qui n'ont jamais expérimenté ce type de rentrée.» Ces derniers seront «couvés» et auront droit «le plus souvent possible à des cours en classe». C'est aussi pour eux que le traditionnel «welcome day» a été maintenu au 11 septembre. Chaque année 3 à 4.000 étudiants s'y pressent, mais cette fois-ci, pandémie oblige, l'événement sera divisé en plusieurs jours «pour donner à chacun l'opportunité de découvrir le campus et les aider à s'intégrer dans leur nouvel environnement». Et pour l'occasion, le barbecue tant attendu ne sera pas virtuel. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le classement académique 2020 des universités du monde, publié par le cabinet de conseil ShanghaiRanking, positionne l'Uni entre la 601e et 700e place parmi les 1000 meilleures universités du monde. Soit un bond d'une centaine de places.
Les étudiants peuvent trouver un soutien financier comme psychologique auprès de l'Uni.
Le palmarès des «meilleures jeunes universités» vient d'être dévoilé et l'Université du Luxembourg y figure au 12e rang mondial, et dans le top 5 des établissements de «moins de 20 ans». Une place décrochée parmi 414 institutions d'études supérieures étudiées par le Times Higher Education.
Uni Belval, Université, Universität, Studenten, Etudiants, Uni.lu, Foto Lex Kleren
L'indemnité versée aux médecins en cours de formation va être augmentée de plus de 800 euros en première année. Les maîtres de stage aussi se voient revalorisés. Par ailleurs, l'obtention du diplôme d'étude spécialisé en médecine se fera au bout de quatre ans.
Parce qu'ils sont tombés malades ou qu'ils étaient confinés et n'ont pu rejoindre leur université pour leurs examens, certains étudiants luxembourgeois devront prolonger leur inscription en faculté. Les députés envisagent donc aussi une rallonge dans les aides.
Des chercheurs chinois et de l'université luxembourgeoise ont développé un modèle permettant d’évaluer la gravité du covid-19, selon les patients. Une méthode qui vise ainsi à améliorer leur traitement et augmenter leurs chances de survie.
Annulées à cause de la pandémie de covid-19, les journées d'information de l'Université vont céder leur place à des visites virtuelles. Vidéos, témoignages mais aussi conférences, tout va être mis en place à partir de ce mercredi pour répondre au mieux aux demandes des étudiants.
Lokales, 1 Jahr Luxembourg Learning Center Belval, Uni.lu, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort