Changer d'édition

«Une perspective pour construire une nouvelle société»
Luxembourg 26 14.03.2015 Cet article est archivé
Festival des migrations des cultures

«Une perspective pour construire une nouvelle société»

Festival des migrations des cultures

«Une perspective pour construire une nouvelle société»

Luxembourg 26 14.03.2015 Cet article est archivé
Festival des migrations des cultures

«Une perspective pour construire une nouvelle société»

Le festival des migrations a officiellement ouvert ses portes samedi après-midi pour un échange culturel unique en son genre au Luxembourg.

Le festival des migrations a officiellement ouvert ses portes samedi après-midi pour un échange culturel unique en son genre au Luxembourg. 

Sur plus de 400 stands, les visiteurs peuvent s’immerger dans des cultures différentes et goûter aux spécialités de chacune d’entre elles, découvrir ces cultures à travers la littérature, la danse ou encore la musique.

Le festival des migrations est également un échange d’opinions. Pour cette 32e édition du festival, le thème choisi est le droit de vote des étrangers.

Dans son allocution, le directeur du CLAE (comité de liaison des associations d’étrangers), Franco Barilozzi voit dans cette possibilité une « perspective pour construire une nouvelle société. »

Xavier Bettel a également tenu à assister à l’ouverture du festival des migrations. Le Premier ministre a rappelé que le gouvernement accepterait le résultat du référendum. Une des trois questions posées lors du 7 juin prochain traite du droit de vote des étrangers.

« Les gens doivent décider ensemble dans quel pays ils veulent vivre. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un droit de vote des étrangers. Seules les personnes qui vivent déjà dans le pays auront le droit de vote. » La ministre de l’Intégration, Corinne Cahen, a quant à elle souligné qu’actuellement 45% des personnes vivant au Luxembourg n’ont pas de passeport luxembourgeois.

Le festival des migrations est encore ouvert au public jusqu’à dimanche soir.


Sur le même sujet

Festival des migrations ce week-end à Luxexpo
Ça va bouger durant trois jours au Festival des migrations à Luxexpo! Son coordinateur nous présente l'«immense fête» version 2017 qui, au passage, «coûte très cher».
Les réactions se multiplient sur Twitter, en majorité pour dénoncer le résultat du vote. Beaucoup de twittos auraient aimé voir le pays un peu plus ouvert, notamment sur la question du droit de vote aux étrangers.
People holding mobile phones are silhouetted against a backdrop projected with the Twitter logo in this illustration picture taken in  Warsaw September 27, 2013. Twitter Inc, the eight-year-old online messaging service, gave potential investors their first glance at its financials on Thursday when it publicly filed its IPO documents, setting the stage for one of the most-anticipated debuts in over a year. Picture taken September 27.  REUTERS/Kacper Pempel (POLAND - Tags: BUSINESS TELECOMS LOGO)
A un mois du jour J, le LCGB réaffirme qu'il est pour l'ouverture du droit de vote aux étrangers mais qu'il est contre la limitation des mandats de ministres à dix ans et contre le droit de vote à 16 ans. Le syndicat estime que les partis politiques auraient dû s'accorder sur les trois questions au lieu de passer par un référendum.
Le président du LCGB, Patrick Dury, avait annoncé la position du syndicat chrétien lors de son défilé du 1er mai à Bettembourg.
32e festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté
A l'occasion de ses 45 ans et du festival des migrations qui débute ce vendredi 13 mars, l'hebdomadaire Contacto publie un supplément sur l'histoire de l'immigration lusophone au Luxembourg. Le point sur un gros travail de recherche avec le rédacteur en chef, José Correia.
Première fête nationale portugaise au Grand-Duché, en 1965.
48% des résidents luxembourgeois sont pour l'attribution du droit de vote aux étrangers, tandis que 44% sont contre. Et la moitié des électeurs luxembourgeois interrogés ne trouvent pas correct que la question de la séparation de l'Eglise et de l'Etat soit éliminée du référendum. Voilà ce qui ressort du dernier sondage TNS-Ilres commandé par le Luxemburger Wort et RTL en vue du référendum du 7 juin 2015.