Changer d'édition

«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»
Luxembourg 3 min. 02.06.2020

«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»

Paulette Lenert, la ministre de la Santé a souligné «la grande responsabilité» dont les citoyens ont fait preuve ces dernières semaines en «respectant bien les gestes barrières».

«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»

Paulette Lenert, la ministre de la Santé a souligné «la grande responsabilité» dont les citoyens ont fait preuve ces dernières semaines en «respectant bien les gestes barrières».
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 02.06.2020

«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les deux projets de loi «covid-19» passaient ce mardi leur examen devant la commission de la Santé. Les députés ont demandé des éclaircissements sur les règles de quarantaine et des rassemblements dans les lieux publics, la fermeture des aires de jeux et le traçage de la population.

Déposés vendredi à la Chambre, les deux projets de loi «covid-19» poursuivent leur cheminement législatif. En présence de Paulette Lenert (LSAP), ils étaient discutés ce mardi en commission de la Santé. Et la ministre de la Santé de constater que les personnes placées en quarantaine depuis le début de la crise, étaient «plutôt contentes du suivi individuel», relevant qu'«un seul recours avait été déposé». Au titre de cette mise à l'écart sanitaire, plusieurs députés ont proposé de prévoir des indemnisations pour un indépendant qui aurait perdu son revenu après avoir subi une mesure à tort.


Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les futures lois covid-19 officiellement présentées
Au Luxembourg, l'état de crise prendra officiellement fin le 24 juin. Mais le respect des règles de distanciation sociale et d'hygiène se poursuivra au-delà de cette date. Afin de rendre légales ces mesures, le gouvernement a rédigé deux nouveaux textes, qu'il a exposés vendredi à la Chambre.

Si Paulette Lenert a qualifié de «cohérente» la fermeture prolongée des aires de jeux pour séparer les flux et les groupes d'enfants, elle avoue néanmoins qu'«une ouverture peut être envisagée si le nombre d'infections n'augmente pas considérablement». La locataire de la Villa Louvigny s'empressant d'ajouter que la lutte contre la pandémie «n'est jamais une science exacte».

S'agissant des règles de rassemblement dans des lieux publics, la ministre de la Santé a rappelé qu'«une règle clé est celle des places assises». A cet égard, le fait que les personnes soient assises en respectant la distance interpersonnelle reste une condition.

Pour Paulette Lenert, le traçage par téléphone des contacts d'une personne testée positive se révèle «très important». Elle argumente ainsi : «Un quart des personnes identifiées par ce traçage ont été testées positives par la suite». Les projets de loi définissent les règles de protection des données nécessaires pour effectuer ce «contact tracing».

Des règles et... des sanctions

Pour rappel, les deux projets de loi covid-19 concernent, pour l'un, les normes sanitaires que les citoyens sont tenus de respecter, et pour l'autre, les règles sectorielles que les entreprises, ou plus généralement tous les établissements avec un accès public, doivent suivre. Leur objectif est de «prolonger les mesures» imposées par la crise sanitaire encore en cours, dans le but de «maîtriser la propagation du covid-19».

Ces deux textes contiennent également des sanctions, mais en nombre réduit, car «nous devons faire confiance aux gens» insiste Paulette Lenert. Un recours simplifié et rapide devant les juridictions administratives est prévu pour d'éventuelles contestations. Cela même si, jusqu'à présent, un seul recours a été déposé pendant l'état de crise, selon la ministre de la Santé.

Sous l'angle de la Justice

Les deux projets, dont Mars Di Bartolomeo (LSAP), le président de la commission de la Santé a été désigné rapporteur, entreront en vigueur le lendemain de leur publication au Journal officiel. Ils auront une durée de vie d'un mois. Toute modification nécessitera une intervention de la Chambre, et vu que la situation sanitaire est en constante évolution, les mesures sont évidemment susceptibles de changer. C'est pourquoi les députés ont demandé à avoir régulièrement accès aux données de l'évolution du virus, ce afin de pouvoir juger de la nécessité ou non de prolonger le cas échéant les mesures.

Vu que ces lois «covid-19» doivent impérativement être promulguées avant l'échéance de l'état d'urgence, soit avant le 24 juin, il est prévu que les travaux se poursuivent dès mercredi (16h) devant la commission de la Justice cette fois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»
La ministre de la Santé a présenté ce mercredi les dernières mesures applicables dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19. La nouvelle loi s'articule autour de trois axes: l'encadrement des rassemblements, les mesures de protection et le suivi.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les futures lois covid-19 officiellement présentées
Au Luxembourg, l'état de crise prendra officiellement fin le 24 juin. Mais le respect des règles de distanciation sociale et d'hygiène se poursuivra au-delà de cette date. Afin de rendre légales ces mesures, le gouvernement a rédigé deux nouveaux textes, qu'il a exposés vendredi à la Chambre.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La finalisation de la loi covid-19 prend du retard
Le gouvernement veut présenter une loi qui réglementera les mesures de protection après la fin de l'état de crise programmée au lendemain de la Fête nationale. Mais le projet est toujours en préparation.
Bad in der Menge: Unbeschwertes Einkaufen wie hier in der Groussgaass ohne Distanz und Schutzmaske wird dieses Jahr nicht möglich sein.
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme
L'état de crise prolongé jusqu'en juin
Le Parlement a validé, ce samedi, l’allongement de la période de l'état de crise à trois mois. Au cours de cette période, le gouvernement pourra agir rapidement et sans l'aval du Parlement afin de prendre les mesures nécessaires dans la lutte contre la propagation du covid-19.
Chambre des Députés - Séance publique - Budget - Photo : Pierre Matgé