Changer d'édition

Une offre de scolarisation adaptée aux élèves ukrainiens
Luxembourg 4 min. 18.03.2022 Cet article est archivé
Au Luxembourg

Une offre de scolarisation adaptée aux élèves ukrainiens

Tout est mis en oeuvre pour accueillir au mieux les enfants et les jeunes Ukrainiens au Luxembourg.
Au Luxembourg

Une offre de scolarisation adaptée aux élèves ukrainiens

Tout est mis en oeuvre pour accueillir au mieux les enfants et les jeunes Ukrainiens au Luxembourg.
Photo d'illustration: AFP
Luxembourg 4 min. 18.03.2022 Cet article est archivé
Au Luxembourg

Une offre de scolarisation adaptée aux élèves ukrainiens

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse met tout en œuvre pour faire face à l'augmentation inédite du nombre de primo-arrivants au Luxembourg. La voie internationale anglophone est privilégiée.

Depuis le début du conflit en Ukraine, 2.900 personnes ont trouvé refuge au Luxembourg. Le Grand-Duché, comme les autres pays européens, leur accorde le statut de «bénéficiaire de protection internationale temporaire». Un statut qui permet aux réfugiés de trouver un travail.  


Join Nataša on her discovery of Luxembourg or Eloïse and her beautifully photographed gluten-free recipes
«Les jeunes ont peur de cette guerre et ont besoin d'explications»
Comment parler de la guerre en Ukraine aux plus jeunes générations? Le Centre pour l’éducation à la citoyenneté mène un projet de sensibilisation auprès des écoles.

Mais qu'en est-il des jeunes réfugiés ukrainiens? Scolariser les enfants est une obligation légale mais aussi et surtout, un devoir moral pour l’ensemble des acteurs de la communauté scolaire luxembourgeoise.

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse met actuellement tout en œuvre pour faire face à cette augmentation inédite du nombre de primo-arrivants et proposer une offre de scolarisation adaptée à la diversité des profils des élèves ukrainiens. Heureusement, notre pays bénéficie déjà d'une large expérience en matière d'accueil d'élèves nouvellement arrivés au pays.

Le système éducatif public dispose aujourd’hui d’écoles internationales permettant une offre linguistique plus flexible, avec par exemple des sections anglophones. Ce qui n'était pas le cas lors des vagues d’afflux de réfugiés précédentes. L’offre internationale publique sera ainsi au cœur du dispositif mis en place pour les élèves réfugiés ukrainiens.

Un guichet unique pour l’orientation des élèves ukrainiens

Le Service de scolarisation des enfants étrangers (SECAM) du ministère de  l’Éducation nationale a mis en place un guichet unique pour les familles en provenance d’Ukraine (voir ci-contre). 

Après un entretien avec les familles et les enfants, le SECAM leur propose une ou plusieurs options afin que chaque enfant bénéficie rapidement d’une scolarisation adéquate. Le choix final entre les options possibles appartient aux parents.

Les enfants et les adolescents sont accueillis à l'école dès que les procédures d'immigration prévues par la direction de l‘Immigration et le ministère de la Santé sont accomplies.

Les parents qui se seront adressés directement aux autorités communales ou aux lycées sont invités à contacter également le Service de la scolarisation des enfants étrangers (SECAM) afin de bénéficier de son aide à l’orientation. 

La voie internationale anglophone privilégiée

L’offre scolaire à l’intention des enfants et jeunes réfugiés ukrainiens est principalement organisée par six écoles internationales publiques.

Ces écoles mettent en place des classes d’accueil à langue véhiculaire anglaise, spécifiquement pour les élèves ukrainiens. Le choix de l’anglais s'est imposé, car les élèves ukrainiens l'apprennent dès la 3e année d'études.

Dans un deuxième temps, quand les enfants seront prêts, ils pourront rejoindre une classe internationale régulière. En fonction de l’âge des élèves et à mesure de l’avancement des apprentissages, une seconde langue sera ajoutée, l’allemand ou le français.

Les six écoles internationales publiques accueilleront les jeunes Ukrainiens.
Les six écoles internationales publiques accueilleront les jeunes Ukrainiens.
Photo: Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse

Dans des cas exceptionnels, les élèves dont le niveau l’autorise pourront rejoindre directement une classe internationale régulière. À cette fin, des places supplémentaires ont été créées dans les classes existantes des écoles internationales.

De nouvelles classes seront ouvertes dans les six écoles internationales ainsi que dans d’autres bâtiments scolaires de la région (lycées et écoles fondamentales). Les classes des antennes seront également gérées par les écoles internationales.

Aussi dans les écoles communales

Selon les besoins et la demande, les enfants ukrainiens pourront également être scolarisés dans les écoles communales. Ils suivront des cours d’accueil en allemand ou en français.

Pour les enfants d’âge préscolaire (3-5 ans, cycle 1 de l’école fondamentale luxembourgeoise), il sera proposé aux parents une inscription dans une école fondamentale de leur commune de résidence. 

Services d’éducation et d’accueil (SEA)

L’accueil extrascolaire des jeunes enfants et des enfants du cycle 1 sera assuré par les structures d’accueil à proximité du lieu de résidence de l’enfant.


«Je suis ukrainienne et c'est mon super pouvoir»
Nataliya Tadeyeva ne veut pas être considérée comme une réfugiée. Elle a fui la guerre avec sa famille, mais continue de travailler à distance. Elle croit en l'indépendance de l'Ukraine et en la force de son peuple. Son seul souhait ? Rentrer.

L’accueil extrascolaire des enfants du primaire sera assuré - dans la mesure du possible − par les structures d’accueil dans ou à proximité des écoles concernées qui accueilleront les enfants ukrainiens. 

Du personnel enseignant additionnel sera recruté

Le recrutement de personnel enseignant anglophone supplémentaire pour les écoles internationales est en cours.

Afin de renforcer l’encadrement des enfants réfugiés, des personnes d’origine ukrainienne ou ukrainophones de différents backgrounds sont en cours de recrutement. Elles pourront intervenir en classe sous la direction de l’enseignant pour y assister les enfants. Un appel est fait aux personnes ayant une expérience dans le domaine éducatif. Elles peuvent envoyer leur candidature et un bref CV à ukraine.secam@men.lu.    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les enfants ukrainiens accueillis au Luxembourg sont scolarisés dans des établissements publics comme privés. Le ministère de l'Education a prévu un encadrement pendant les vacances scolaires, ainsi que des solutions pour les élèves en fin de cycle secondaire.
La scolarisation des réfugiés ukrainiens pose des défis majeurs au ministère de l'Éducation nationale.