Changer d'édition

Une nouvelle piste pour le Findel
Luxembourg 6 min. 28.12.2018

Une nouvelle piste pour le Findel

Après la rénovation du Terminal B et la création de places de stationnement pour les avions cargo, la piste du Findel doit être rénovée en 2020 et une nouvelle tour de contrôle doit être construite, comme cela a été décidé récemment.

Une nouvelle piste pour le Findel

Après la rénovation du Terminal B et la création de places de stationnement pour les avions cargo, la piste du Findel doit être rénovée en 2020 et une nouvelle tour de contrôle doit être construite, comme cela a été décidé récemment.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 6 min. 28.12.2018

Une nouvelle piste pour le Findel

Le gigantesque projet débutera en 2020: la piste de décollage et d'atterrissage de l'aéroport de Luxembourg sera renouvelée. Mais quelques perturbations sont à prévoir.

Depuis 2013, il est clair que la piste de l'aéroport de Luxembourg doit être rénovée. La date de ces travaux a été reportée à plusieurs reprises depuis. Si les travaux devaient initialement être parachevés en 2017, puis en 2020, tout indique qu'ils ne commenceront probablement pas avant le printemps 2020.

Cela montre qu'il ne s'agit pas d'un petit projet. Si, d'une part s'est posée la question du financement, d'autre part, il faut également répondre aux questions logistiques. Il s'agit du premier assainissement complet de la piste depuis son asphaltage en 1954.

«Nous sommes actuellement en phase de planification», explique René Steinhaus, directeur de Lux-Airport. L'année prochaine, les appels d'offres seront publiés, ce qui signifie que les entreprises pourront soumettre leurs offres pour les travaux de rénovation. L'entreprise qui remporte le contrat préparera ensuite les différentes phases de construction durant plusieurs mois afin que les mouvements d'avions ne soient pas perturbés et puissent se dérouler sans problème en journée. Toutefois, la rénovation aura un impact sur le trafic aérien et les compagnies aériennes.

Pour Lux-Airport, ce sera plus cher que prévu

Un montant total de 258 millions d'euros a été budgétisé en 2016 pour le projet global de modernisation des infrastructures de l'aéroport de Luxembourg, à savoir les pistes, les bandes latérales, les différents taxiways (voies d'accès à la piste) et l'ensemble des aires de trafic (parking et aires de stationnement des avions).

Des travaux qui dureront plusieurs années. Outre les travaux de rénovation de la voie de circulation et d'autres tronçons asphaltés, une cinquantaine de kilomètres de lignes électriques et plusieurs kilomètres de canalisations seront également rénovés.

Le terminal B de l'aéroport avait déjà été rénové et, depuis novembre, quatre nouvelles places de stationnement ont été aménagées pour le chargement et le déchargement des gros avions cargo devant le centre de fret de l'aéroport.

Les travaux auront lieu principalement entre 23 heures et 6 heures pour perturber le moins possible les vols réguliers.
Les travaux auront lieu principalement entre 23 heures et 6 heures pour perturber le moins possible les vols réguliers.
Photo: Gerry Huberty

Au cours des dernières années, la compagnie aéroportuaire Lux-Airport s'est constituée d'importantes réserves à hauteur de 55 millions d'euros (2017). En 2012, il y avait encore 19 millions d'euros au bilan.

Au cours de la même période, la dette a été ramenée de 214 à 159 millions d'euros. La société a réalisé un bénéfice de 14,5 millions d'euros l'an dernier contre 12,8 millions d'euros en 2016.

En ce qui concerne les coûts de la rénovation à venir, l'aéroport sera "victime" de son propre succès. Au départ, l'Etat luxembourgeois devait contribuer à hauteur de 50% des coûts. Mais la compagnie aéroportuaire devra au final se contenter que de 25% d'aides étatiques.

Ceci est dû à l'augmentation du volume de passagers, qui a dépassé la barre des 3 millions en 2016 et s'est élevé à 3,6 millions de passagers l'an dernier. 

Une telle somme ne se paie évidemment pas au comptant

La part que Lux-Airport devra assumer est donc plus élevée qu'on ne le pensait il y a quelques années. Selon la réglementation européenne, l'Etat n'est autorisé à verser plus de 25% de subventions puisque l'aéroport accueille plus de 3 millions de passagers par an.

Si l'on considère que le coût de la piste - qui a permis 75.000 décollages et atterrissages- avoisinera 150 millions d'euros, ainsi que les autres coûts de rénovation qui seront engagés à partir de 2020, l'Etat ne paiera que la moitié du montant initialement prévu. Vu sous un autre angle Lux-Airport déboursera 112 millions d'euros au lieu de 75 millions pour construire la nouvelle piste.

« Une telle somme ne se paie évidemment pas au comptant », explique M. Steinhaus.

Bien que l'aéroport appartienne à l'Etat, le droit communautaire de la concurrence interdit les subventions croisées, c'est-à-dire que l'aéroport doit, outre les subventions autorisées, s'autofinancer par son exploitation, c'est-à-dire dans le cas de la rénovation des pistes via le marché des capitaux.

Les compagnies aériennes paieront également

Lorsqu'en février de cette année, une partie de la piste a été arrachée par le réacteur d'un avion au décollage, l'aéroport a dû être fermé pendant une demi-journée en raison des travaux de réparation. Cela a conduit à un petit chaos. Certains vols ont dû être détournés vers Sarrebruck, Liège et Bruxelles, d'autres ont été complètement annulés. Cela a également coûté de l'argent aux compagnies aériennes.

Officieusement, on estime que les changements d'horaires causés par les travaux de rénovation de la piste entre le printemps 2020 et l'automne 2021 coûteront à Luxair près d'un million d'euros. Avec 1,84 million de passagers en 2017, la compagnie luxembourgeoise est de loin la plus grande compagnie aérienne à destination de Findel.

C'est le boom dans le fret aérien: récemment deux compagnies chinoises se sont rajoutées.
C'est le boom dans le fret aérien: récemment deux compagnies chinoises se sont rajoutées.
Photo:Guy Jallay

Ce sera encore plus cher pour la compagnie de fret Cargolux, qui continuera à voler entre 23 heures et 6 heures du matin pendant la période de rénovation. «Si un vol devait être détourné, il se rendrait à Hahn ou Liège», explique Moa Sigurdardottir, attaché de presse de Cargolux.

Afin d'atténuer les conséquences pour la compagnie aérienne, Cargolux dispose, entre autres, de capacités de réserve supplémentaires. "Nous ne faisons pas de commentaires sur les coûts pour le moment ", dit Sigurdardottir.

En 2016, le patron de Cargolux de l'époque, Dirk Reich, avait déclaré que, selon des estimations approximatives, ça pourrait coûter plusieurs millions d'euros à Cargolux si des avions venant d'Asie ou d'Amérique ne pouvaient plus atterrir au Findel.

Il s'agit d'un défi logistique sur lequel les acteurs concernés travaillent actuellement. Les créneaux horaires attribués à une compagnie aérienne pour le décollage ou l'atterrissage au Findel sont limités.

La principale question qui se pose à présent est de savoir comment les nouvelles compagnies de fret à destination du Luxembourg vont réagir.

Qatar Airways Cargo achemine désormais d'importants volumes de fret vers le Luxembourg et deux autres compagnies de fret, les compagnies chinoises Uni-Top et China Southern, ont récemment commencé à exploiter des vols directs entre le Luxembourg et la Chine.

Parallèlement, l'aéroport de Hunsrück-Hahn a récemment lancé de nouvelles liaisons de fret vers la Chine. L'aéroport  de Hahn pourrait-il bénéficier des perturbations causées par les travaux de rénovation du Findel? Au moins temporairement. Non seulement les compagnies de fret, mais aussi Luxair prévoient de se rendre à l'aéroport le plus proche en cas d'urgence pendant la période de renouvellement des pistes à partir de 2020.

Marco Meng - traduction: Maurice Fick


Sur le même sujet