Changer d'édition

Une nouvelle fondation pour lutter contre le virus
Luxembourg 3 min. 06.04.2020

Une nouvelle fondation pour lutter contre le virus

Au vu de la situation actuelle, nombre de personnes veulent investir de l'argent dans des projets utiles.

Une nouvelle fondation pour lutter contre le virus

Au vu de la situation actuelle, nombre de personnes veulent investir de l'argent dans des projets utiles.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 06.04.2020

Une nouvelle fondation pour lutter contre le virus

Alors que les besoins sont énormes aussi bien dans le secteur de la santé que de la recherche ou social, la Fondation de Luxembourg vient d'initier la Fondation Covid-19. Jusqu'ici elle a déjà collecté 160.000 euros pour combattre le coronavirus.

(MF avec Mara Bilo) – Les chantiers du possible ne manquent pas pour aider le Luxembourg à combattre le coronavirus sous tous les angles. Même si les bénévoles, comme ceux de la banque alimentaire, sont contraints à rester chez eux, les initiatives de la société civile, individuelles ou d'entreprises - à l'image de l'atelier Eva Ferranti - fleurissent depuis trois semaines. 

Pour apporter sa pierre à l'édifice et soutenir des projets dans les secteurs de soins de santé, de la recherche scientifique et dans le domaine social, la Fondation de Luxembourg a créé la Fondation COVID-19 dont la mission est «d'aiguiller des soutiens à des projets d'urgence». 


De la haute couture aux tenues sanitaires
A Bascharage, l'atelier Eva Ferranti a décidé de mettre son savoir-faire au profit des personnels hospitaliers. Depuis mi-mars, ces couturières confectionnent blouses, pantalons ou tenues en Tykek qui manquent tant aux soignants.

«En créant cette nouvelle fondation, nous répondons aux nombreuses demandes d'entreprises au Luxembourg et à l'étranger qui voulaient savoir comment elles pouvaient investir de l'argent de manière utile en ces temps difficiles», explique la directrice de la Fondation de Luxembourg, Tonika Hirdman. 

Actuellement, les donateurs ont déjà le choix entre 15 et 20 projets

Tonika Hirdman, directrice de la Fondation Luxembourg

D'ordinaire la Fondation de Luxembourg aide à la création de fondations tierces, qui passent alors sous l'égide de la Fondation. Cette fois c'est différent. La Fondation Covid-19 été initiée par ses soins et ses responsables sont également impliqués dans la sélection des projets à soutenir même si les donateurs peuvent faire des suggestions. 

Tonika Hirdman dirige depuis plus de dix ans la Fondation de Luxembourg.
Tonika Hirdman dirige depuis plus de dix ans la Fondation de Luxembourg.
Photo: Lex Kleren

La Fondation Covid-19 s'adresse à des donateurs externes et donne droit à une déductibilité fiscale. Le montant minimum d'engagement est de 10.000 euros pour les entreprises et de 2.500 euros pour les particuliers. La plupart des donateurs transfèrent entre 10.000 et 50.000 euros à la fondation.

«Actuellement, les donateurs ont déjà le choix entre 15 et 20 projets», explique Tonika Hirdman, «mais ce nombre est en constante évolution. Au total 160.000 euros ont déjà été investis dans ces premiers projets» - et comme un soutien supplémentaire a été promis, «100.000 euros supplémentaires seront bientôt alloués aux projets». 

Production d'appareils respiratoires 

Même si la fondation vient en aide à des projets à l'étranger, comme en Syrie ou au Yémen, «nous nous concentrons particulièrement sur les projets au Luxembourg», assure Tonika Hirdman. Un bon exemple: le projet Tyvek 600+, qui vise à produire 200 combinaisons de protection par jour au Luxembourg à destination du personnel hospitalier et infirmier. Un autre projet est la production d'appareils respiratoires au Grand-Duché lui-même. 


Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.

Dans le panel se trouvent aussi des projets de recherche avec des organisations telles que l'Université du Luxembourg, l'Institut luxembourgeois de la santé (LIH), le Fonds national de la recherche (FNR) ou l'Institut luxembourgeois des sciences et technologies (LIST).

En principe, une telle fondation est créée pour au moins trois ans. Mais la levée des restrictions Corona ne signifie pas que le problème sera résolu. «Jusqu'à ce qu'un vaccin ou un médicament soit trouvé, il faut continuer à investir dans des projets de santé», pose la directrice. Cela conduirait la Fondation Covid-19 à  exister encore plus longtemps, car «il y a aussi les conséquences sociales de la crise, l'existence économique de nombreuses personnes est menacée à long terme».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

De la haute couture aux tenues sanitaires
A Bascharage, l'atelier Eva Ferranti a décidé de mettre son savoir-faire au profit des personnels hospitaliers. Depuis mi-mars, ces couturières confectionnent blouses, pantalons ou tenues en Tykek qui manquent tant aux soignants.
La banque alimentaire écoule ses stocks sans bénévoles
Le coronavirus touche de plein fouet les petites mains qui collectent d'ordinaire les denrées dans les supermarchés Cactus pour les transmettre ensuite aux plus nécessiteux. En cause: leur âge. Mais «nous avons trouvé une solution!», glisse le chargé des stocks.
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
La philanthropie poursuit sa marche en avant
Près de dix ans après le discours sur l'état de la Nation au cours duquel Jean-Claude Juncker dévoilait des mesures pour accélérer le développement de la philanthropie, la Fondation de Luxembourg continue de séduire en Europe.
2.5. Wi / ITV Tonika Hirdman , Directrice Fondation de Luxembourg Foto:Guy Jallay