Changer d'édition

«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»
Luxembourg 3 min. 16.10.2020 Cet article est archivé

«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»

Selon Alain Rix, certains hôteliers auraient perdu jusqu'à 80% de leur chiffre d'affaires.

«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»

Selon Alain Rix, certains hôteliers auraient perdu jusqu'à 80% de leur chiffre d'affaires.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 16.10.2020 Cet article est archivé

«Une nouvelle fermeture serait une catastrophe»

Alors que le Premier ministre Xavier Bettel évoque à demi-mots de nouvelles mesures pour endiguer la pandémie, Alain Rix, le président des hôteliers, cafetiers et restaurateurs, lance un nouveau cri d'alarme.

(DH) - «Une nouvelle fermeture de nos établissements serait un désastre. Une mort certaine pour nos entreprises», a martelé Alain Rix, le président de la Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers (Horesca), sur les ondes de RTL

A ce jour, «l'importance des pertes demeure difficile à quantifier», a-t-il  indiqué. Cependant, les hôtels auraient perdu jusqu'à 80% de leur chiffre en raison, notamment, de la chute du tourisme d'affaires. Et ce, malgré le «succès de la distribution des bons de 50 euros». Une opération qui aurait surtout «profité au nord et à l'est du pays».

Autre sujet de préoccupation pour l'Horesca, la santé des entreprises de restauration. Si ces dernières sont épargnées par les infections, selon Alain Rix, elles souffrent toujours terriblement d'un manque à gagner en raison du télétravail


An employee wearing PPE (personal protective equipment), of a face shield or visor as a precautionary measure against spreading COVID-19, poses for a photograph with a customer's pint of Guinness at the re-opened Murray's Bar in Dublin on June 29, 2020, as lockdown measures begin to be eased. - Irish pubs unlock their doors and begin pouring pints on Monday, ending a 15-week dry spell forced by the nation's coronavirus lockdown. All domestic travel restrictions were also lifted, as churches, hairdressers, cinemas and museums opened and mass gatherings of 50 indoors or 200 outdoors were permitted. (Photo by Paul Faith / AFP)
Pour que bars et restaurants ferment à 1h
Les représentants de l'hôtellerie-restauration demandent au gouvernement de repousser d'une heure l'horaire de fin de service de leurs établissements. Et cela y compris dans un souci sanitaire.

Le secteur, fort de 2.900 entreprises et plus de 18.000 salariés avant la crise sanitaire, tend le dos à mesure que les chiffres de la pandémie gonflent comme en témoignent les huit morts au cours des deux dernières semaines et les 522 cas de contamination enregistrés depuis lundi. Un bilan «alarmant» comme l'ont rappelé tour à tour le Premier ministre (DP) et Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé.

Des chiffres inquiétants qui laissent envisager des mesures plus drastiques, notamment un couvre-feu, à l'image des décisions prises ces derniers jours par la Belgique, l'Allemagne ou la France. A ce sujet, Xavier Bettel, cité par nos confrères de RTL et de la radio 100.7, en marge du sommet de Bruxelles de ce vendredi, a laissé transpirer qu'un Conseil de gouvernement extraordinaire pourrait se tenir dans les prochains jours.

Si de telles mesures, comme le couvre-feu, devaient être adoptées alors que le secteur demande, au contraire, une rallonge pour pouvoir fermer à 1h, Alain Rix envisage le pire pour des entreprises déjà sur le fil du rasoir malgré les aides d'Etat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trois nouvelles victimes viennent s'ajouter au bilan du covid au Grand-Duché au dernier bilan officiel. Plus réconfortant : moins de 200 malades infectés sont actuellement pris en charge.
Healthcare workers listen as Chief of Staff Doctor Joseph Varon talks to them in the Covid-19 ward at United Memorial Medical Center in Houston, Texas on December 4, 2020. - Joseph Varon, a doctor treating coronavirus patients at a Texas hospital, was working his 252nd day in a row when he spotted a distraught elderly man in the Covid-19 intensive care unit (ICU). Varon's comforting embrace of the white-haired man on Thanksgiving Day was captured by a photographer for Getty Images and has gone viral around the world. (Photo by Mark Felix / AFP)
Avec 214 nouveaux cas positifs enregistrés pour la seule journée de jeudi et huit morts au cours des deux dernières semaines, l'ampleur de la deuxième vague amène l'exécutif à envisager la tenue d'un Conseil de gouvernement extraordinaire dans les prochains jours. Avec à la clé, d'éventuelles nouvelles mesures.
Luxembourg Prime Minister Xavier Bettel arrives ahead of a two days European Union (EU) summit at the European Council Building in Brussels, on October 15, 2020. - European leaders meet to re-examine the post-Brexit talks under pressure from English Prime Minister to give ground or see Britain walk away with no trade deal. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Au lendemain de la décision du Conseil national de sécurité de ramener la fermeture des établissements en Belgique de minuit à 23 heures, la capitale, à l'instar de Paris, se montre plus coercitive. La mesure entrera en application dès jeudi à 7 heures du matin.
Les représentants de l'hôtellerie-restauration demandent au gouvernement de repousser d'une heure l'horaire de fin de service de leurs établissements. Et cela y compris dans un souci sanitaire.
An employee wearing PPE (personal protective equipment), of a face shield or visor as a precautionary measure against spreading COVID-19, poses for a photograph with a customer's pint of Guinness at the re-opened Murray's Bar in Dublin on June 29, 2020, as lockdown measures begin to be eased. - Irish pubs unlock their doors and begin pouring pints on Monday, ending a 15-week dry spell forced by the nation's coronavirus lockdown. All domestic travel restrictions were also lifted, as churches, hairdressers, cinemas and museums opened and mass gatherings of 50 indoors or 200 outdoors were permitted. (Photo by Paul Faith / AFP)
Près de trois mois et demi après la réouverture des bars et restaurants, le secrétaire général de la fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers revient sur la stratégie du gouvernement et fait le point de la situation à la veille de la rentrée.
Avec des règles désormais plus strictes et des sanctions plus sévères, le respect des mesures sanitaires s'impose. Mais si elles sont généralement bien acceptées, les gérants et serveurs d'établissement doivent régulièrement rappeler les clients à l'ordre.
Lokales,Corona Massnahmen in den Gaststätten.Horesca,Cafés,Pandemie,Covid19.Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Alors que la nouvelle loi covid entre en vigueur ce vendredi, les établissements ne respectant pas les règles sanitaires risquent désormais gros. Si 23 d'entre eux ont d'ores et déjà été sanctionnés par une amende, certains bars et cafés pris en flagrant délit jugent le dispositif disproportionné.
Wort.fr, Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Coronavirus, Horesca, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Alors que de nouvelles amendes sont dressées pour non-respect des consignes sanitaires, la nouvelle «loi covid», adoptée ce jeudi, tend à responsabiliser tout autant les consommateurs que les gérants d'établissement.
Auf der Place d'Armes wurden die Sitzbänke vorübergehend abmontiert. Dies ermöglicht es den dort ansässigen Restaurants, ihre Terrassenfläche zu vergrößern.
Soucieuse d'éviter de nouvelles fermetures eu égard au regain des infections au covid-19, la Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Luxembourg enjoint ses membres à respecter scrupuleusement les règles sanitaires en vigueur dans un communiqué publié ce jeudi.
Wirtschaft, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Foto:Lex Kleren/Luxemburger Wort
S'ils attendent pouvoir prochainement redémarrer leur activité, les restaurateurs et cafetiers se posent la question de la rentabilité d'une réouverture face aux contraintes, encore floues, que le secteur devra désormais respecter. Le défi consiste à trouver le juste équilibre entre santé des clients, des employés... et des entreprises.
Youth gather for an aperitif drink outside a bar in the colosseum in Rome, on May 18, 2020 as the country's lockdown is easing after over two months, aimed at curbing the spread of the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Restaurants and churches reopen in Italy on May 18, 2020 as part of a fresh wave of lockdown easing in Europe and the country's latest step in a cautious, gradual return to normality, allowing businesses and churches to reopen after a two-month lockdown. (Photo by Filippo MONTEFORTE / AFP)