Changer d'édition

Une grève de la faim déclenchée à Schrassig
Luxembourg 31.03.2020 Cet article est archivé

Une grève de la faim déclenchée à Schrassig

Une grève de la faim déclenchée à Schrassig

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 31.03.2020 Cet article est archivé

Une grève de la faim déclenchée à Schrassig

Après la violente révolte qui s'était soldée, la semaine passée, par le placement en régime cellulaire des instigateurs, une trentaine de détenus ont décidé de ne plus toucher à leur assiette.

(MF) – Selon le témoignage d'une fonctionnaire, devant la commission parlementaire de la Justice le 27 mars, 27 prisonniers ont refusé de rentrer dans leurs cellules avant qu'un deuxième groupe ne s'en mêle et qu'une émeute éclate entre les murs du centre pénitentiaire.


Gegen 1 Uhr in der Nacht auf Donnerstag hatte die Lage sich beruhigt.
Du grabuge dans les prisons de Schrassig et d'Arlon
Des émeutes ont éclaté mercredi soir dans les deux établissements pénitentiaires suite au refus de détenus de regagner leur cellule. Une attitude commune qui pourrait être en lien avec le durcissement des conditions d'incarcération en cette période de confinement.

L'incident dans la nuit du mercredi 25 mars a eu pour conséquence de déplacer les unités spéciales de la police, de laisser plusieurs locaux impraticables mais surtout de punir les responsables de la révolte. 

Le directeur de l'établissement, Serge Legil, a expliqué que 40 détenus ont été placés en régime séparé pour une durée pouvant aller jusqu'à 30 jours, rapportent nos confrères de RTL. Selon lesquels, 30 prisonniers ont entamé une grève de la faim suite à la réprimande de l'émeute. Le directeur a confirmé à RTL que sur les 30 grévistes ayant décidé de ne plus rien ingurgiter, sept ont jeté l'éponge depuis lundi.


Gefängnis Schrassig - strafvollzug - En Dag mat engem Giichtchen - Prison - gefängniswärter - Gardien de Prison - Gefangener - prisonnier - untersuchungshaft - détention provisoire - U-Haft -    Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les détenus téléphoneront plus longtemps
Des détails sur la révolte derrière les barreaux de Schrassig ont été révélés ce vendredi devant la commission de la Justice. Le ministère répond partiellement aux revendications de prisonniers touchés par les conséquences du coronavirus.

Parmi les revendications des détenus, plus isolés que d'ordinaire suite aux conséquences du coronavirus, figurait la demande d'être équipés de masque de protection. Une demande à laquelle la prison a accédé par elle-même puisque 60 masques y sont désormais produits quotidiennement. Les prisonniers seront les premiers servis. La production viendra ensuite étoffer le stock national de matériel médical.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La pandémie du coronavirus perturbe les détenus du centre pénitentiaire de Schrassig, plus isolés que d'ordinaire. Pour rendre attentif à leur situation particulière, ils actionnent les leviers de la faim et des libérations anticipées.
In Zeiten der Corona-Pandemie sind die Häftlinge mit ihren Bedingungen unzufrieden.
Des détails sur la révolte derrière les barreaux de Schrassig ont été révélés ce vendredi devant la commission de la Justice. Le ministère répond partiellement aux revendications de prisonniers touchés par les conséquences du coronavirus.
Gefängnis Schrassig - strafvollzug - En Dag mat engem Giichtchen - Prison - gefängniswärter - Gardien de Prison - Gefangener - prisonnier - untersuchungshaft - détention provisoire - U-Haft -    Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Des émeutes ont éclaté mercredi soir dans les deux établissements pénitentiaires suite au refus de détenus de regagner leur cellule. Une attitude commune qui pourrait être en lien avec le durcissement des conditions d'incarcération en cette période de confinement.
Gegen 1 Uhr in der Nacht auf Donnerstag hatte die Lage sich beruhigt.
Vu la propagation du covid-19 au Luxembourg, l'administration pénitentiaire a pris la décision de suspendre tous les contacts entre les prisonniers et leurs visiteurs jusqu'à nouvel ordre. A Givenich, les sorties et les congés pénaux ont même été suspendus temporairement.
Lokales,Centre penitentiaire,Prison, Schrassig, Gefängnis. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Diminution en nombre des visites, mesures restrictives à l'entrée des établissements ou encore des services suspendus, l'administration pénitentiaire tente de protéger son personnel mais aussi les prisonniers de l'épidémie de covid-19.
Lokales,Centre penitentiaire,Prison, Schrassig, Gefängnis. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
600 criminels purgent leur peine derrière les barbelés de la prison de Schrassig, dans laquelle des dizaines de métiers cohabitent dans un ballet sans fin. Fatigués, les gardiens de la prison attendent impatiemment une livraison d'armes.
19.10 Luftaufnahmen / Schrassig , Centre Penitentiaire , Gefaengnis Foto: Guy Jallay