Changer d'édition

Une grande braderie en format covid et «réduit»

  • Un grand déballage au «format réduit»
  • Masque obligatoire, boissons alcoolisées proscrites
  • L'indispensable soutien aux commerces locaux
  • Un grand déballage au «format réduit» 1/3
  • Masque obligatoire, boissons alcoolisées proscrites 2/3
  • L'indispensable soutien aux commerces locaux 3/3

Une grande braderie en format covid et «réduit»

Une grande braderie en format covid et «réduit»

Une grande braderie en format covid et «réduit»


par Maurice FICK/ 27.08.2020

Photo: Chris Karaba/Luxemburger Wort

Après un week-end déjà animé, la «Stater Braderie» se déroulera ce lundi 31 août avec la seule présence des commerces de la Ville de Luxembourg. Respect des règles sanitaires oblige, il y aura moitié moins de stands et le port du masque sera obligatoire.

A entendre les élus et les représentants des commerçants de la Ville de Luxembourg qui ont présenté ce jeudi la 91e édition de la Grande braderie de Luxembourg, «l'événement» commercial annuel s'apparente presque à un «miracle». D'abord parce qu'il a tout simplement lieu alors que la pandémie sévit toujours au Luxembourg. Ensuite parce qu'il devrait permettre de donner la bouffée d'oxygène tant attendue par les commerçants toujours en grande difficulté.


«C'est important pour les commerçants de pouvoir présenter leurs collections hiver pendant la braderie», explique  Mireille Rahme-Bley, vice-présidente de l'UCVL.
1

Un grand déballage au «format réduit»
Copier le lien

«C'est important pour les commerçants de pouvoir présenter leurs collections hiver pendant la braderie», explique Mireille Rahme-Bley, vice-présidente de l'UCVL.
Photo: Chris Karaba

La «Stater Braderie» d'avant covid-19 c'est du passé. Celle organisée malgré la pandémie ce lundi 31 août 2020 de 9h à 19h en centre-ville comme dans les quartier de la Gare libérés de tout trafic, «sera animée par 217 stands extérieurs et beaucoup de commerçants feront des rabais à l'intérieur de leur boutique», annonce Mireille Rahme-Bley, vice-présidente de l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL). 


Deux jours de fête pour la braderie 2020
A moins que la situation sanitaire ne se détériore, le traditionnel rendez-vous de l'été des commerçants aura bien lieu dans les rues de la capitale mais les gestes barrières seront d'application. Les festivités débuteront le samedi 29 août pour le quartier de la gare et le lundi 31 août pour le centre de la ville.

C'est «pratiquement la moitié des stands habituels», résume Serge Wilmes. Lors de la présentation de l'événement commercial ce jeudi, le Premier échevin en charge du commerce a parlé de «format réduit» et souligné son caractère «très spécial», dans le contexte du coronavirus.

La braderie est réservée aux commerces de la capitale cette année. De sorte que les associations, clubs et institutions ne peuvent «exceptionnellement» pas y prendre part. A noter que les visiteurs pourront déjà bénéficier d'offres allant jusqu'à 70% de rabais dès samedi 29 et dimanche 30 août, promet l'UCVL.

L'événement se déroule en grande partie à l' extérieur mais le respect des gestes barrière et le port du masque ou d'un foulard seront obligatoires.
2

Masque obligatoire, boissons alcoolisées proscrites
Copier le lien

L'événement se déroule en grande partie à l' extérieur mais le respect des gestes barrière et le port du masque ou d'un foulard seront obligatoires.
Photo: Pierre Matgé

Si la braderie a bien lieu, la condition sine qua non est le «port du masque par chaque personne» qui s'y rendra ou y travaillera, a rappelé le Premier échevin (CSV), Serge Wilmes. Soulignant toute l'importance dans le contexte actuel de «vraiment respecter les mesures sanitaires gouvernementales».


27.10.2020, Hessen, Marburg: In einen Ganzkörper-Schutzanzug gekleidet ist ein Mitarbeiter eines Corona-Testzentrums auf dem Messegelände in Marburg. In einem "Drive-In" werden Autofahrer hier direkt aus dem PKW heraus getestet.   (zu dpa «Überlegungen für weitere Corona-Testzentren - Ressourcen begrenzt») Foto: Boris Roessler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
170 hospitalisations liées au covid
Alors qu'il déplore deux nouveaux décès en lien avec le covid-19 (152 au total), le Luxembourg note aussi un afflux inédit de patients infectés ou suspectés d'être porteurs du virus. De quoi mettre un peu plus les hôpitaux sous pression.

Comme pour les autres événements proposés par la Ville dans l'espace public cet été, «la vente de boissons alcoolisées sera interdite» lors de la «Stater Braderie», indique la Ville dans son communiqué. Tout comme les stands de catering ne seront pas autorisés non plus dans les rues commerçantes. 

Les visiteurs pourront se restaurer dans un «food village» qui sera installé au Knuedler, pour la partie Ville-Haute, et rue Origer dans le quartier de la Gare. Elle sera du coup interdite à la circulation. Pas moins de 140 restaurants et cafés participent à l'événement et seront ouverts, assure la vice-présidente de l'UCVL.

Non seulement le covid mais aussi les travaux en cours, dont ceux du tram côté gare, ont plombé le moral des commerçants, reconnaît l'échevin Patrick Goldschmidt.
3

L'indispensable soutien aux commerces locaux
Copier le lien

Non seulement le covid mais aussi les travaux en cours, dont ceux du tram côté gare, ont plombé le moral des commerçants, reconnaît l'échevin Patrick Goldschmidt.
Photo: Gerry Huberty

Après les soldes, les aides supplémentaires de la Ville à hauteur de 5.000 euros, et la vaste opération de bons d'achat qui coûte 1,5 million d'euros à la Ville, les commerçants de la capitale sont loin d'être sortis de la profonde ornière creusée par les répercussions du coronavirus.


Angucken ist erlaubt, anprobieren nicht überall.
Des bons d'achat distribués par milliers
Pour soutenir ses commerces, la Ville de Luxembourg a lancé une vaste opération de jeux-concours pour distribuer 21.700 bons d'achat avant fin octobre. Près d'un quart sont réservés aux ménages les moins bien lotis.

Raison pour laquelle «c'est important que les événements commerciaux redémarrent afin de redynamiser le centre-ville», pose Guill Kaempff, président de l'UCVL. Sa vice-présidente n'hésite pas à qualifier la braderie d'«événement crucial» pour les commerçants qui peinent à remonter la pente. Et pour cause, «il y a très peu de tourisme et le télétravail nous pénalise énormément.» 

Elle a profité de l'occasion pour souligner qu' «il y a eu un très grand soutien de la population luxembourgeoise» qui a continué à faire ses achats de proximité en ville.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

30% des bons d'achat de 50 euros restent à gagner
Pour faire revenir les clients dans les magasins, la Ville de Luxembourg a misé sur des jeux-concours. Cinq semaines après son lancement, le premier échevin de la capitale dresse mercredi un premier bilan positif de l'opération.
Geschäftstrasse, Einkaufen, Corona, Shopping, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville
La capitale a horreur des commerces vides. Suite à la faillite d'«A la Soupe», et en attendant de rafraîchir les locaux rue Chimay, les autorités communales indiquent que le local laissé vacant sera loué dès la fin août. Selon la recette à succès des pop-up stores.
Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Gros rabais de la Ville sur la location de ses magasins
Pour venir en aide au commerce de l'hypercentre et de la gare, la Ville de Luxembourg lance ce mercredi sa nouvelle offre pour louer deux pop-up stores à prix très attractifs. Les «jeunes qui ont de bonnes idées» seront prioritaires.
Solden an Rue Philippe II, Foto Lex Kleren