Changer d'édition

Une gare sous le Pont Rouge en 2017
Luxembourg 3 min. 18.03.2014

Une gare sous le Pont Rouge en 2017

Ce à quoi pourrait ressembler l'arrêt "Pont Rouge"

Une gare sous le Pont Rouge en 2017

Ce à quoi pourrait ressembler l'arrêt "Pont Rouge"
Paczowski&Fritsch / Schroeder&associés
Luxembourg 3 min. 18.03.2014

Une gare sous le Pont Rouge en 2017

Parallèlement au début des travaux de mise en place du tram à Luxembourg, annoncés pour 2014, le gouvernement prévoit de démarrer un autre chantier d'envergure: la construction d'une gare au Pfaffenthal, sous le pont Grande-Duchesse Charlotte qui sera reliée par un funiculaire au Kirchberg.

L'objectif: que funiculaire et tram démarrent en même temps, c'est-à-dire en 2017.

Déjà évoqué il y a quelques mois, le projet de la construction d'une gare sous le pont Grande-Duchesse Charlotte à Luxembourg a été officiellement présenté lundi matin par le ministre du Développement durable, Claude Wiseler.

Relier le Kirchberg au rail

Le but de cet arrêt est d'améliorer la connexion du Kirchberg au rail. De quoi faciliter la vie aux navetteurs venant en train du nord du pays. Ceux-ci n'auront plus besoin d'attendre d'arriver à la gare de Luxembourg pour ensuite traverser la ville en sens inverse, en bus ou à l'avenir en tram, pour enfin gagner le Kirchberg.

Selon les calculs du ministère, un voyageur prenant le train à Dommeldange (soit la ligne venant de Troisvierges) descendant à la gare de Luxembourg pour ensuite prendre le tram et gagner les halls de Luxexpo devra compter 32 minutes et demi. Grâce à l'arrêt Pont Rouge et au funiculaire, puis le tram (qu'il prendra sur le Kirchberg) il arrivera aux halls d'exposition en 19 minutes.

Les trains venant du sud s'arrêteront aussi sous le pont rouge

Mais cet arrêt profitera aussi à tous ceux venant du sud et d'Arlon, dont les trains n'effectueront plus systématiquement leur terminus en gare de Luxembourg, mais pourront poursuivre jusqu'à sous le pont rouge. Selon les calculs du ministère, ceux qui voudront se rendre aux hall de Luxexpo nécessiteront alors 20 minutes trente de trajet contre 26 et demi, s'ils devaient prendre le tram à la gare centrale.

Les seuls à moins profiter du nouvel arrêt seront les voyageurs venant de Trêves. Car seuls les trains passant par Syren (soit environ un par heure) pourront continuer vers le nouvel arrêt.

Un funiculaire pour gagner le Kirchberg

De là, un funiculaire les attendra pour gagner le plateau du Kirchberg. Le ministère a hésité un moment à y implanter un escalator géant. Toutefois, celui-ci aurait mis 6 minutes pour parcourir les 240 mètres de distance, contre 1 minute 10 pour un funiculaire.

En outre, l'escalator impose aussi la construction d'un ascenseur pour personnes à mobilité réduite, poussettes et vélos. Le prix au final avoisinant le même montant, le ministère a donc opté pour le funiculaire.

Un coût de 93,25 millions d'euros

Un prix estimé à 59 millions d'euros auxquelles il faut rajouter les 34,25 millions du nouvel arrêt, soit 93,25 millions d'euros. Sans oublier le nouvel arrêt du tram «Fort Olizy», au pied de la banque européenne d'investissement qu'il faudra rajouter à l'addition.

Fin des travaux prévue en 2017

«Le projet fonctionnerait théoriquement aussi sans le tram», a déclaré Claude Wiseler, mais tout en faisant remarquer que la gare sous le pont et le funiculaire seront conçus de sorte à pouvoir évacuer 1.200 personnes en dix minutes, ce qui devrait être l'intervalle entre deux trains aux heures de pointe.

«Imaginez le nombre de bus qu'il faudrait pour ensuite transporter ces gens une fois qu'ils seront sur le Kirchberg», a relevé le ministre. Par conséquent, pour lui il est clair que ce projet va de pair avec celui du tram. Ainsi, les deux chantiers devraient être débutés ensemble en 2014 pour aboutir en 2017. Voilà du moins pour la théorie.

La ligne gare-Findel-Kirchberg abandonnée

Quant à la voie de train prévue pour rejoindre la gare au Kirchberg en passant par le Findel, le ministre, sans le dire explicitement, a toutefois bien fait comprendre que ce projet est, pour l'instant du moins, renvoyé aux calendes grecques.