Changer d'édition

Une découverte unique au Luxembourg
 Le minéral microscopique a une longueur moyenne de 200 µ (0,2 mm) et une épaisseur de 5 µ. Soit près de dix fois moins épais qu’un cheveu et proche de la taille d’un globule rouge.

Une découverte unique au Luxembourg

Photo: Musée national d'histoire naturelle du Luxembourg
Le minéral microscopique a une longueur moyenne de 200 µ (0,2 mm) et une épaisseur de 5 µ. Soit près de dix fois moins épais qu’un cheveu et proche de la taille d’un globule rouge.
Luxembourg 22.05.2019

Une découverte unique au Luxembourg

Le minéral n'est pas visible à l'œil nu mais c'est une trouvaille historique pour le Luxembourg. C'est par hasard que la «Luxembourgite» a été trouvée dans les environs de l'ancienne mine de cuivre de Stolzembourg.

(MF) – Comme il s'agit du premier minéral découvert au Luxembourg, il a naturellement été appelé la «luxembourgite» par ses découvreurs. Comme le fait savoir le Musée national d'histoire naturelle du Luxembourg ce mercredi, la nouvelle espèce minérale a été validée par l'International Mineralogical Association (IMA) le 9 avril 2019.

La luxembourgite c'est ce filament métallique microscopique qui se trouve au centre de la photo.
La luxembourgite c'est ce filament métallique microscopique qui se trouve au centre de la photo.
Photo: Musée national d'histoire naturelle du Luxembourg

L'équipe de recherche composée de Simon Philippo (de la section de géologie/minéralogie du Musée national d’histoire naturelle), de Fréderic Hatert (professeur à l'Université de Liège) et de Pietro Vignola (chercheur à l'Université de Milan) rédigent actuellement l'article scientifique qui décrira entièrement cette nouvelle espèce.

Microscopique, la luxembourgite ne sera pas exposée aux yeux du grand public mais l'holotype de cette nouvelle espèce sera conservé dans les collections du Musée national d’histoire naturelle. C'est un véritable trésor pour un musée d'être le dépositaire d'un spécimen type qui a permis de définir et de décrire une catégorie déterminée dans la classification des organismes vivants.

Photo: Musée national d'histoire naturelle du Luxembourg

La découverte de la Luxembourgite a été fortuite. C'est au cours de travaux menées par la Société électrique de l'Our (SEO) dans le nord du pays que les scientifiques ont découvert le minéral en forme de filament métallique et composé d'argent, de cuivre, plomb, bismuth et sélénium. Le collaborateur scientifique de la section de minéralogie du musée, Jean-Baptiste Burnet, a ramené les premiers échantillons pour étude au musée.

Le nombre d'espèces minérales est très faible par rapport aux autres sciences. En zoologie, on estime le nombre d'espèces à 1.200.000 dont une très grande majorité d'insectes. A ce jour, environ 5.400 minéraux sont reconnus officiellement.


Sur le même sujet