Changer d'édition

Une «culture de la sécurité» née grâce aux radars
Luxembourg 2 min. 16.03.2021 Cet article est archivé

Une «culture de la sécurité» née grâce aux radars

En 2020, 97% des infractions relevées par les radars concernaient des excès de vitesse minimes.

Une «culture de la sécurité» née grâce aux radars

En 2020, 97% des infractions relevées par les radars concernaient des excès de vitesse minimes.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 16.03.2021 Cet article est archivé

Une «culture de la sécurité» née grâce aux radars

En service depuis le 16 mars 2016, les contrôles automatiques de vitesse ont contribué à la baisse de la mortalité sur les routes, assure François Bausch. Au point que de nouveaux dispositifs seront prochainement installés dans le pays.

(m.d. et M.R) Il y a cinq ans jour pour jour, le Luxembourg mettait en place ses dix premiers radars fixes. 961.600 flashs plus tard, l'arsenal de la police grand-ducale s'est bien étoffé puisque comprenant désormais 24 dispositifs, preuve de leur efficacité à en croire François Bausch (Déi Gréng). Si ces derniers ont permis de dresser un nombre conséquent d'avertissements taxés, ils ont surtout permis de baisser «considérablement» la mortalité routière selon le ministre de la Mobilité.

En effet, le nombre de morts sur la route est passé de 36 en 2015 à 26 en 2020. «Bien sûr, les systèmes de radar ne sont pas responsables à eux seuls de cette situation, mais ils y ont certainement contribué de manière importante», estime le ministre de la Mobilité. Pour lui, ce chiffre montre qu'une «culture de la sécurité» est entrée dans les mœurs. 

Une affirmation à nuancer au vu des chiffres de la police, qui observe une hausse des infractions détectées par les appareils mobiles. Plus de 81.500 infractions ont ainsi été enregistrées en mars dernier.  En clair, si les automobilistes ont bien mémorisé la localisation des radars fixes, ils se laissent encore surprendre par les radars mobiles.

Selon les derniers chiffres de la police, la majorité des 138.679 infractions relevées concernait des excès de vitesse mineurs (97%) et ont donné lieu à des avertissements taxés de 49 euros. Reste qu'un peu moins de 3% d'entre elles se rapportent à des infractions plus graves, donnant lieu à une contravention de 145 euros et à un retrait de deux points sur le permis de conduire. Le nombre de délits pour grande vitesse, lui, s'élève à 520.  


Controle de la Vitesse par la Police Grand Ducale, pour la campagne (we) Control your speed, a Alzingen, Luxembourg, 16 Avril 2015. Photo: Chris Karaba
Les radars luxembourgeois visent juste
Le ministre de la Mobilité indique un risque d'erreur de 0,00003% dans le calcul de vitesse par les 63 appareils en service sur les routes du Grand-Duché. Difficile donc de contester le résultat.

Cinq ans après ses aînés, un tout nouveau radar devrait être opérationnel dans les prochaines semaines. Ce radar de feu tricolore, déjà mis en place au carrefour de la place de l'Etoile, est en phase test jusqu'au mois d'avril. En quatre mois, d'octobre 2020 et janvier 2021, il a d'ores et déjà répertorié 6.432 infractions aux feux rouges et 3.816 excès de vitesse. A croire que les infractions ne sont plus les mêmes qu'en 2016. D'autres radars de feu tricolore devraient être installés près de l'église de Hollerich et au Schlammesté. 


Lokales,Streckenradar Waldhof-Gonderange N11.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un nouveau radar contre l'insécurité routière
Installé sur la Nationale 11 entre Waldhof et Gonderange, le premier radar-tronçon du pays flashera dès lundi. Un outil nouvelle génération qui vient compléter le dispositif déjà en place et grâce auquel le gouvernement entend bien réduire le nombre de morts sur les routes.

A noter également que le tunnel du Markusberg, limité à 90km/h devrait disposer d'un radar tronçon, devenant le premier tunnel autoroutier à en être équipé. Selon François Bausch, un tel dispositif joue un rôle préventif «particulièrement important dans ces passages souterrains» où les accidents sont dangereux. Le tunnel de Gousselerbierg sur l'A7 pourrait également bénéficier de ce système.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre de la Mobilité indique un risque d'erreur de 0,00003% dans le calcul de vitesse par les 63 appareils en service sur les routes du Grand-Duché. Difficile donc de contester le résultat.
Controle de la Vitesse par la Police Grand Ducale, pour la campagne (we) Control your speed, a Alzingen, Luxembourg, 16 Avril 2015. Photo: Chris Karaba
Il faut croire que l'effet préventif des contrôles finit par porter ses fruits. En 2020, les équipements fixes ont surpris moins d'excès de vitesse qu'en 2019. Il est vrai que télétravail, mesures de confinement et couvre-feu ont sérieusement réduit aussi la circulation.
Lokales, Streckenradar, Gonderinger ist fertig testphase, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'expérimentation débutera cette année à un carrefour stratégique de la capitale: place de l'Etoile. Mais le ministère de la Mobilité étudie un déploiement plus vaste de ce dispositif de contrôle. Reste à savoir quand le flash agira: au rouge ou à l'orange?
Lokales, Ampelradar, Verkehr, Mobilität, Hollerich, Kreuzung Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les sept dispositifs de mesure de vitesse non fixes ont permis à la police d'effectuer 863 contrôles entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019, décelant 63.897 infractions au total, soit une moyenne de 175 par jour, indique mardi le ministère de la Sécurité intérieure.
Les sept radars mobiles luxembourgeois ont effectué en un an 863 contrôles, décelant un total de 63.897 infractions liées au dépassement des limites de vitesse
Le ministre de la Mobilité, François Bausch, a présenté ce lundi matin le nouveau plan d'action national en matière de sécurité routière. Au total, 31 mesures seront mises en place d'ici la fin de la législature.
15.9. Radars Fixes / Garnich- Wandhaff Foto:Guy Jallay
Un mois après la mise en place des radars
Un mois après la mise en place des radars fixes au Luxembourg, un premier bilan a été dressé mercredi à la Chambre des députés et quelques chiffres plus ou moins étonnants ont été dévoilés, comme ce fut le cas avec cet automobiliste flashé pas moins de dix fois en une journée.
Radar auf der A4. Geschwindigkeitsüberwachung. Photo Guy Jallay