Changer d'édition

Une contre-manifestation face aux «covidiots»
Luxembourg 2 min. 13.01.2022
Opinion

Une contre-manifestation face aux «covidiots»

Jusqu'à présent, seuls les opposants aux choix sanitaires actuels avaient battu le pavé.
Opinion

Une contre-manifestation face aux «covidiots»

Jusqu'à présent, seuls les opposants aux choix sanitaires actuels avaient battu le pavé.
Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 2 min. 13.01.2022
Opinion

Une contre-manifestation face aux «covidiots»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
C'est une première : vendredi, deux cortèges aux opinions différentes sur la politique sanitaire pourraient se retrouver nez à nez dans les rues de la capitale. Marche blanche d'un côté, Zentrum20 de l'autre.

En cette fin de semaine, le programme des opposants aux mesures anti-covid ne manquait pas de rendez-vous. Déjà, une huitième Marche blanche et silencieuse était ainsi annoncée pour ce vendredi. Un cortège «sans slogan ni banderole» devant démarrer de la Philharmonie pour rejoindre le Glacis, suivant le corridor désormais fixé par les autorités. Samedi, les participants de l'habituelle Polonaise solidaire étaient attendus au Glacis. Mais la police grand-ducale a surtout eu vent d'un possible mouvement organisé par le «rassemblement national», groupuscule déjà à l'origine du défilé surprise du weekend dernier.


5. Corona Demo - Rassemblement Gare
Faut-il se méfier du «tourisme de la protestation»?
Le ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox, entend mieux anticiper la venue de perturbateurs originaires des pays frontaliers et venant manifester au Luxembourg.

Mais l'agenda des regroupements vient de gonfler d'un autre temps fort. Juste annoncé sur Instagram par un mystérieux groupe se baptisant Zentrum20. Cette fois, il est question de mobiliser les anti-anti. Autrement dit de tenir une contre-manifestation, vendredi soir, afin de «bloquer» la Marche blanche et son lot de protestataires (qualifiés de «covidiots») opposés aussi bien à la vaccination, qu'au port du masque, au CovidCheck ou à toute autre règle sanitaire décidée pour endiguer l'épidémie. Et c'est bien à une opposition frontale que les organisateurs invitent cette fois.

Le cortège partirait depuis le Glacis pour rejoindre le Kirchberg, le trajet inverse donc de la Marche. Inévitablement, les deux cortèges pourraient en arriver à se faire face. Zentrum20 invite donc celles et ceux qui soutiennent les choix décidés pour contrecarrer le virus à s'équiper de sifflets et pancartes pour proclamer leur position. On semble donc bien loin du ''pacifisme'' qui entoure la Minute de silence des blouses blanches qui, ce jeudi, aura à nouveau lieu à midi pour encourager à la vaccination et au respect des gestes barrières...


Corona Demo 11. Dezember 2021 auf dem Glacis in Limpertsberg. (Foto: Alain Piron)
Une manifestation redoutée devant Robert-Schuman
Le site hospitalier du Kirchberg a été cité dans plusieurs appels à cortège pour les jours à venir. De quoi faire réagir le ministre de la Sécurité intérieure.

Y a-t-il risque de débordements? Les forces de l'ordre, en tout cas, seront déployées en fonction. Mais les encouragements lancés par les initiateurs à l'inédite contre-manifestation peuvent laisser craindre des échauffourées. «Nous ne pouvons plus offrir de tribunes aux extrémistes de droite et aux conspirationnistes», indiquent-ils dans leur appel.

La radicalisation des oppositions semble donc monter d'un nouveau cran. A l'image de ce qui s'était déjà produit à l'issue de l'émeute qui, le 4 décembre dernier, avait secoué la capitale et l'opinion publique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.