Changer d'édition

Une charte pour mettre fin aux discriminations dans les entreprises
En signant la charte de la diversité, les entreprises s'engagent à promouvoir l'égalité des chances et la diversité.

Une charte pour mettre fin aux discriminations dans les entreprises

Photo: Shutterstock
En signant la charte de la diversité, les entreprises s'engagent à promouvoir l'égalité des chances et la diversité.
Luxembourg 28.06.2012

Une charte pour mettre fin aux discriminations dans les entreprises

La charte de la diversité arrive au Luxembourg. Destinée à toutes les entreprises, les signataires s'y engagent à lutter contre la discrimination et à promouvoir l'égalité des chances.

“La charte est un document proposé aux entreprises publiques et privées luxembourgeoises. En la signant, elles s'engagent à lutter contre toutes formes de discriminations et à promouvoir l'égalité des chances et la diversité”, explique Annick Lebrun du Comité pour la Charte de la Diversité Lëtzebuerg.

En termes de diversité, on entend évidemment la diversité culturelle, la diversité des genres et la diversité générationnelle. Le handicap et l'orientation sexuelle ne doivent pas non plus être négligés.

La charte, qui sera lancée le 26 septembre au Luxembourg, est composée de six articles où les signataires s'engagent notamment à combattre les stéréotypes, à évaluer les pratiques et les résultats acquis et à encourager l'ensemble des partenaires à agir en faveur de la diversité.

Afin de vérifier que les entreprises agissent concrètement en faveur de la diversité, les signataires devront publier tous les deux ans des informations sur les activités et les progrès réalisés grâce à la mise en pratique de la charte. En cas de non-respect des principes, les entreprises se voient retirer leur charte.

Certaines entreprises agissent pourtant déjà en faveur de la diversité. Ainsi, PricewaterhouseCoopers a fait de la culture générationnelle une priorité, Sodexo a décidé d'adapter certains postes de travail aux personnes avec des capacités réduites et la Deutsche Bank a pris la décision d'intégrer plus de femmes dans le top management.

Pour les entreprises qui hésitent encore à signer une telle charte la ministre de la Famille et de l'Intégration et marraine de la charte, Marie-Josée Jacobs, précise qu'il est prouvé “que les entreprises qui ont le plus de diversité au sein de leur équipe sont aussi les plus performantes”.

A noter que le Luxembourg est le 9e pays de l'UE à lancer une telle charte.

Cindy Garcia