Changer d'édition

Une bonne nouvelle sortie des eaux d'épuration
Luxembourg 2 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Une bonne nouvelle sortie des eaux d'épuration

Depuis mars, le LIST analyse les eaux sales des foyers luxembourgeois. Un bon révélateur géographique de la progression et de l'importance de l'épidémie.

Une bonne nouvelle sortie des eaux d'épuration

Depuis mars, le LIST analyse les eaux sales des foyers luxembourgeois. Un bon révélateur géographique de la progression et de l'importance de l'épidémie.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Une bonne nouvelle sortie des eaux d'épuration

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Mesurant la prévalence du covid dans les eaux usées des ménages luxembourgeois, les chercheurs du LIST viennent de noter une (légère) baisse de la présence virale.

Il y a quelques jours encore, le message officiel du LIST affirmait «aucune amélioration globale». Parlant de la présence de traces de covid-19 dans leurs analyses des eaux des stations d'épuration du pays, les scientifiques du Luxembourg Institute of Science and Technology notaient ainsi toujours des signes préoccupants de propagation du virus parmi la population. Mais les dernières mesures poussent à plus d'optimisme.

Si les eaux continuent à être très «fortement marquées» par la présence virale, la concentration descendrait toutefois depuis quelques jours. Le directeur du LIST, Lucien Hoffmann ne s'en cache pas : «Presque toutes les données recueillies la semaine dernière semblent indiquer une légère tendance à la baisse». Un phénomène d'autant plus notable que, depuis début octobre, les relevés pratiqués à l'entrée des bassins ne cessaient de témoigner de la progression de l'infection partout sur le territoire.

Source : LIST

Mais les scientifiques, engagés dans ce suivi régulier depuis mars, ne veulent pas crier victoire trop vite. Ils savent que leur résultat fait partie des indicateurs particulièrement suivis par les autorités sanitaires, mais aussi que la situation peut vite se retourner. Aussi, Lucienne Hoffmann insiste bien. Pour se réjouir, il faudra que «cette tendance se confirme dans les prochains jours ou semaines».

Dès le début de la pandémie, il a été démontré que l'importance de la prévalence virale dans les eaux usées correspondait à l'orientation prise par la courbe des infections quelques jours plus tard. Ainsi, les relevés du LIST avaient-ils alerté de la flambée des cas positifs avant même que les résultats des dépistages pratiqués ne laissent entrevoir cette reprise.


Coronavirus Home office - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Lutter contre le covid-19 grâce à l'analyse de voix
Le LIST souhaite utiliser l'intelligence artificielle pour détecter la présence du virus, et repérer notamment les cas les plus graves. Mais pour mener à bien son expérience, les chercheurs ont besoin d'aide.

Selon le dernier rapport, les stations d'épuration de Luxembourg (Beggen), Schifflange Pétange, Mersch, Bleesbrück et Troisvierges présentent une légère diminution donc. Une hausse des valeurs restant constatée pour les stations d'épuration de Wiltz et Bettembourg. Pour les stations d'épuration d'Echternach, Grevenmacher et Schuttrange, une première diminution a été mesurée vendredi dernier, mais après des augmentations le lundi et le mercredi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis bientôt un an, les chercheurs du LIST traquent le covid dans les eaux usées des ménages du pays. De quoi repérer l'évolution de l'épidémie avant même que le dépistage ne signale une évolution.
Um die gesammelten Proben zu analysieren, müssen sie ins Labor gebracht werden. In Schifflingen übernahm vergangene Woche Projektleiter Henry-Michel Cauchie (r.) selbst diese Aufgabe. Das LIST wird beim Transport der Proben aber unter anderem auch von Mitarbeitern des Wasserwirtschaftsamts unterstützt.
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.
Alors que le nombre d'hospitalisations pour cause de covid bat des records, les centres hospitaliers du pays s'organisent, à l'image du CHEM. Des transferts de patients sont ainsi mis en place, non pour soulager les services, mais pour assurer une meilleure prise en charge des malades.
La direction de la Santé vient d'approuver l'achat de ces nouveaux accessoires de dépistage du covid-19. Assurant un diagnostic dans des délais plus brefs que les tests PCR actuels, leur usage servira notamment en milieu hospitalier.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center uses a swab to take a sample from a student for a coronavirus test at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)