Changer d'édition

Une bombe datant de la guerre met les trains à l'arrêt
Luxembourg 18.05.2022
Près d'Ettelbruck

Une bombe datant de la guerre met les trains à l'arrêt

Pour le moment, les CFL ne peuvent pas encore estimer l'heure de reprise du trafic.
Près d'Ettelbruck

Une bombe datant de la guerre met les trains à l'arrêt

Pour le moment, les CFL ne peuvent pas encore estimer l'heure de reprise du trafic.
Photo: LW
Luxembourg 18.05.2022
Près d'Ettelbruck

Une bombe datant de la guerre met les trains à l'arrêt

Le trafic ferroviaire a été perturbé pendant plusieurs heures sur la ligne 10 entre Ettelbruck et Troisvierges ce mercredi, en raison de la découverte d'un engin explosif datant de la Seconde Guerre mondiale.

Alors qu'ils étaient en train de réaliser des travaux, les CFL sont tombés nez à nez avec une surprenante découverte, ce mercredi matin. Une bombe de la Seconde Guerre mondiale a été déterrée près d'Ettelbruck, juste avant le tunnel ferroviaire de Burden. Vers 11h20, la police a été informée de cette trouvaille, afin que le service de déminage puisse intervenir sur place afin de sécuriser les lieux. 


Le trafic ferroviaire reprend progressivement
L'intervention de déminage déclenchée suite à la découverte d'une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale à proximité de la gare est terminée. Le trafic ferroviaire entre Thionville et Luxembourg reprend très progressivement.

Une découverte qui n'a pas manqué de perturber le trafic ferroviaire. En effet, les trains de la ligne 10 circulant entre Ettelbruck et Goebelsmuehle sont supprimés, et ce, «jusqu'à nouvel ordre», indiquent les CFL dans un tweet publié à 11h39. Les voyageurs souhaitant emprunter cet itinéraire pouvaient alors circuler grâce à la mise en place d'un bus de substitution, mis en service entre ces deux villes. Peu avant 16h, la compagnie ferroviaire a indiqué que le trafic reprenait progressivement sur la ligne, à partir de 16h15. «Néanmoins, quelques retards et suppressions pourraient encore survenir», font savoir les CFL.    


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet