Changer d'édition

Une application à la carte pour CovidCheck
Luxembourg 3 min. 22.12.2021 Cet article est archivé
Domaine des loisirs

Une application à la carte pour CovidCheck

La procédure de contrôle des certificats CovidCheck est loin d'être appliquée uniformément au Grand-Duché.
Domaine des loisirs

Une application à la carte pour CovidCheck

La procédure de contrôle des certificats CovidCheck est loin d'être appliquée uniformément au Grand-Duché.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 22.12.2021 Cet article est archivé
Domaine des loisirs

Une application à la carte pour CovidCheck

Elle est en pratique dans le domaine des loisirs depuis vendredi. La version 2G du CovidCheck assortie d'un contrôle d'identité peine cependant à se mettre en place uniformément dans les établissements luxembourgeois.

(BaL avec  Glenn SCHWALLER) Présenter son certificat vaccinal ne suffit plus. Désormais, il faut également prouver son identité lorsqu'il s'agit de s'attabler à la terrasse d'un café ou d'aller voir un film au cinéma. Cette vérification d'identité s'inscrit dans la nouvelle loi covid, approuvée jeudi dernier par les députés, et mise en place depuis vendredi. 


Les députés approuvent la nouvelle loi covid
Cette nouvelle loi covid, approuvée ce jeudi par la Chambre des députés, comprend notamment l'extension du dispositif CovidCheck à l'ensemble du monde du travail. Cette mesure entrera donc en application à partir du 15 janvier.

Mais sur le terrain, les pratiques sont loin de coller à cette législation plus stricte. Alors que les personnes simplement testées ne peuvent plus avoir accès au lieu de loisirs, celles qui sont guéries ou vaccinées ne se font pas toujours contrôler selon les règles. Ainsi, les exploitants de restaurants, de lieux culturels ou d'infrastructures sportives manquent parfois de rigueur.

Cet écart entre la théorie et la pratique s'est notamment constaté sur les marchés de Noël du pays, lors du weekend. Si les contrôles ont été correctement effectués dans ceux de la capitale et d'Esch-sur-Alzette, les visiteurs des marchés de Dudelange et de Diekirch n'ont pas été soumis à une vérification d'identité, une fois leur certificat CovidCheck scanné. 

Même constat dans les restaurants et les cafés du Luxembourg. Des visites au cours du week-end ont montré de fortes divergences par rapport aux directives étiquetées. Lorsque les établissements n'oubliaient pas de demander la preuve de vaccination ou de guérison à leur client, ce contrôle n'était pas toujours assorti d'une preuve d'identité. 


06.12.2021, Saarland, Saarbrücken: Dörte Heinrichs (l) kontrolliert am Eingang ihres Buchgeschäfts einen Impfnachweis. Seit heute gilt im saarländischen Einzelhandel nur noch 2G. Foto: Oliver Dietze/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Conseil d'Etat approuve la version 2G du CovidCheck
Les Sages se sont positionné en accord avec les nouvelles restrictions présentées la semaine dernière par le Premier ministre luxembourgeois. Des mesures que l'exécutif aimerait voir entrer en vigueur le plus tôt possible.

Un manque d'uniformité qui n'en finit pas de se vérifier. Dans les différentes salles de cinéma du pays, là aussi, les preuves d'identité n'étaient parfois pas demandées après un scan du QR code. Et ce, même lorsque les exploitants communiquent clairement sur la nécessité de pouvoir présenter une pièce d'identité. 

Dans d'autres lieux culturels, en revanche, les contrôles ont été plus stricts. C'était par exemple le cas à la Philharmonie. A l'occasion d'une projection, les responsables ont bien demandé la carte d'identité correspondant au certificat de vaccination ou de guérison présenté. 

Ces mesures s'appliquent également pour les sportifs. Si les contrôles ont été effectués dans les règles au complexe de natation et de bien-être de Hosingen, un centre équestre du pays n'a, pour sa part, ni contrôlé le certificat CovidCheck, ni la carte d'identité. 


Lokales,Covid-Check am Arbeitsplatz.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Une nouvelle version pour l'application CovidCheck
Cette évolution de l'application CovidCheck s'adresse principalement aux personnes chargées de contrôler les certificats. Avec cette mise à jour, elles ont désormais le choix entre trois modes : 2G, 3G ou voyage.

La procédure de contrôle est donc loin d'être appliquée uniformément au Grand-Duché. Lorsque les établissements ne renoncent pas à toute forme de vérification, cette dernière est parfois incomplète. Les propriétaires de ces lieux de loisirs ou les organisateurs de grands événements sont pourtant tenus d'effectuer ces contrôles depuis vendredi. 

Le texte de loi, adopté jeudi par le Parlement, prévoit cependant la possibilité pour les propriétaires ou les organisateurs de tenir une liste de leurs clients réguliers afin de leur éviter un contrôle à chaque visite. Une inscription qui ne peut avoir lieu que sur la base du volontariat. 

Des adaptations des mesures sanitaires devraient toutefois être annoncées ce mercredi par Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP), qui pourraient à nouveau entraîner des restrictions supplémentaires dans le domaine des loisirs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Outre diverses actions en justice en cours, plusieurs pétitions publiques réclament l'annulation ou l'adaptation du dispositif de contrôle sanitaire. Au moins une devra faire l'objet d'un débat public.
Illustration, Covid Check, 3G, 2G, Restaurants, Bars, Cafés Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le gouvernement envisage la mise en place d'un double régime de contrôle sanitaire pour la mi-janvier. L'un pour la sphère des loisirs, l'autre dans le cadre professionnel. Reste à trouver un accord avec les partenaires sociaux.
24.11.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter des Chipherstellers Globalfoundries (GF) zeigt vor Dienstbeginn in der Lobby des Werks sein Impfzertifikat. Laut Bundesarbeitsministerium müssen Beschäftigte ab Mittwoch (24.11.2021) beim Betreten ihrer Arbeitsstätte nachweisen, dass sie gegen Corona geimpft oder von einer solchen Erkrankung genesen sind. Alternativ ist eine Bescheinigung über einen negativen Test möglich. Bundesweit gelten am Arbeitsplatz Zugangsregeln nur für Geimpfte, Genesene und Getestete (3G). Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++