Changer d'édition

«Une année mouvementée mais satisfaisante»
Luxembourg 3 min. 04.05.2016 Cet article est archivé
Pompiers de Luxembourg: bilan 2015

«Une année mouvementée mais satisfaisante»

Luxembourg 3 min. 04.05.2016 Cet article est archivé
Pompiers de Luxembourg: bilan 2015

«Une année mouvementée mais satisfaisante»

Maurice FICK
Maurice FICK
C'est ainsi que résume Erny Kirsch, le commandant du Service d'incendie et d'ambulance de la Ville de Luxembourg, l'année écoulée. Les pompiers ont effectué 17.249 interventions, un chiffre stable. Le nombre d'incendies a augmenté tout comme celui des sorties en ambulance pour les urgences.

Par Maurice Fick

C'est ainsi que résume Erny Kirsch, le commandant du Service d'incendie et d'ambulance de la Ville de Luxembourg, l'année 2015. Les pompiers ont effectué 17.249 interventions, un chiffre stable si l'on considère les 17.188 interventions de 2014. Le nombre d'incendies a augmenté tout comme celui des sorties en ambulance pour les urgences.

En moyenne, les pompiers professionnels de la capitale sortent un peu plus d'une fois par jour seulement pour aller circonscrire un feu. Ils sont sortis 456 fois l'an passé -un peu plus qu'en 2014 (388 fois)- pour des incendies de chambres (80), de cuisines (37) d'installations électriques (41), de poubelles (32), de voitures (15), etc.

Un peu moins de 10% des interventions (1.621) ont permis de secourir et sauver des blessés sur les routes (406 interventions), des personnes bloquées dans l'ascenseur (69), voir des animaux qui se sont mis en danger (101), pour ne citer que ces exemples.

La plupart des interventions pour incendie et sauvetage ont été effectuées au centre-ville (248), dans le quartier de la Gare (189), à Bonnevoie (148), à Belair et au Kirchberg (136). En dehors de la ville, les pompiers sont intervenus plus de 350 fois, dont presque cent fois sur les autoroutes.

Mais la grande majorité, c'est-à-dire 88% des interventions des pompiers de Luxembourg sont en réalité des transports de personnes aux urgences (13.314). Ces transports en ambulance continuent de progresser au fil des ans, tandis que le transport de malades (hors urgences) est passé sous la barre des 2.000 sorties en 2015.

Ce qu'en pense le chef...

Pour l'officier-commandant Erny Kirsch qui dirige le Service d'incendie et d'ambulance de la Ville, 2015 était «une année mouvementée mais satisfaisante. Elle était mouvementée parce qu'il y a eu toutes ces discussions autour du Centre national d'incendie et de secours (CNIS) dont le premier coup de pelle devrait être donné au rond-point Gluck après le congé collectif mais aussi autour de la création du corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS)».

Erny Kirsch: «Il y a toujours plus d'habitants en ville. Plus de gens qui y travaillent mais aussi une plus grande activité nocturne. Dans le temps il y avait quelques urgences la nuit. Maintenant le vendredi soir, c'est du tac au tac.»
Erny Kirsch: «Il y a toujours plus d'habitants en ville. Plus de gens qui y travaillent mais aussi une plus grande activité nocturne. Dans le temps il y avait quelques urgences la nuit. Maintenant le vendredi soir, c'est du tac au tac.»
Photo: Maurice Fick

«C'était aussi une année mouvementée sur le terrain puisque nous avons eu quelques grands incendies comme l'incendie du Cat Club, l'incendie de la rue Origer et l'incendie dans le bâtiment de la Cour administrative (de "Klengen Kueb") au Kirchberg. Je suis satisfait parce que je pense que la création d'un corps unique au Grand-Duché est une bonne chose. La Ville de Luxembourg a instauré des garde-fous. Nous allons garder notre standard. Mais dans le pays la qualité du service des ambulances va considérablement s'améliorer.»

«Nous nous sommes dit prêts à participer à la création d'un seul corps à la condition que le haut niveau de qualité que nous avons su créé soit aussi celui du nouveau corps», glisse Lydie Polfer. Et à la bourgmestre de Luxembourg de conclure: «En aucun cas ce ne sera une détérioration pour notre Ville.»

Pour préparer ce nouvel avenir et la grande réforme à venir, le corps de la Ville forme actuellement 36 stagiaires recrutés suite à l'appel lancé en septembre 2014. «C'est le maximum que nous puissions former. Au bout de vingt-cinq mois de formation, ils passeront leur examen d'admission définitif et, le cas échéant, seront répartis sur l'équipe opérationnelle», résume Erny Kirsch.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les services de secours sont au centre de toutes les attentions cette semaine. Le service d'incendie et d'ambulance de la Ville de Luxembourg a présenté ce jeudi son rapport d'activités 2017. L'occasion également de revenir sur la campagne de sensibilisation #Respekt112 qui démarre et qui a pour but de réduire le nombre d'actes d'incivilités et de violence commis à l'encontre des agents.
Im Falle von Gewalt erhalten die Helfer psychologische und juristische Unterstützung.
Il jouxtera le rond-point Glück et sera immanquable à l'entrée du Ban de Gasperich. Vendredi a officiellement été posée la «première pierre» du futur Centre national d'incendie et de secours. Une caserne-école géante de 40.000 m2 dotée à l'arrière d'un plateau technique parmi «les plus modernes d'Europe».
Grundsteinlegung “Centre national d’incendie et de secours“ - Photo : Pierre Matgé
Le feu a démarré dans des poubelles situées à proximité du Lycée Technique du Centre et s'est propagé au bâtiment, causant d'important dégâts. Il s'agirait d'un incendie criminel. La police lance un appel à témoins.
Les dégâts causés par les flammes sur la façade sont importants.
Ce mercredi après-midi
Un feu s’est propagé dans l’immeuble de la cour administrative, " Klengen Kueb", au Kirchberg.
Der Rauch stammt von einem Sickerbrand hinter einer Holzverkleidung.
Incendie à Hollerich dimanche matin
L'incendie qui s'est déclaré ce dimanche vers 5 heure du matin a réduit en fumée non seulement le Cat Club mais également le cabinet d'architectes Moreno et l'entrepôt du magasin Troc. La police technique mène actuellement son enquête.
En 2014, les 159 pompiers de la Ville de Luxembourg sont intervenus à 388 reprises pour un incendie, un nombre en baisse depuis quinze ans. Ils ont effectué 1.683 interventions de secours ou de sauvetage et, enfin, ont assuré 13.101 urgences en ambulance. Ces deux derniers chiffres sont, eux, en augmentation depuis une décennie.