Changer d'édition

Une ambulance bombardée à Kharkiv exposée à Esch-sur-Alzette
Luxembourg 5 2 min. 02.11.2022
Guerre en Ukraine

Une ambulance bombardée à Kharkiv exposée à Esch-sur-Alzette

Cette ambulance en provenance de la zone de guerre ukrainienne sera exposée à Esch jusqu'à fin novembre.
Guerre en Ukraine

Une ambulance bombardée à Kharkiv exposée à Esch-sur-Alzette

Cette ambulance en provenance de la zone de guerre ukrainienne sera exposée à Esch jusqu'à fin novembre.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 5 2 min. 02.11.2022
Guerre en Ukraine

Une ambulance bombardée à Kharkiv exposée à Esch-sur-Alzette

Franziska JÄGER
Franziska JÄGER
Plus de 2.000 ambulances ont été détruites depuis le début de la guerre. L'une d'elles a été installée sur la place de l'Hôtel de Ville d'Esch-sur-Alzette par LUkraine asbl.

Depuis quelques jours, les résidents d'Esch-sur-Alzette restent stupéfaits en se baladant sur la place de l'Hôtel de Ville. Une camionnette blanche y est garée, rongée d'impacts de balles. Son pare-brise ressemble à une toile d'araignée. Mais ce ne sont pas ces centaines d'impacts qui ont endommagé l'ambulance. Le véhicule s'est battu pour sauver des vies dans la région de Kharkiv, et elle est désormais elle-même victime de la guerre ukrainienne.


Lokales, Ukraine is Calling, Nicolas Zharov, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Une campagne de solidarité mondiale lancée au Luxembourg
En envoyant 100 ambulances dans les régions les plus touchées par la guerre, LUkraine asbl entend bien sauver des vies. Mais, pour y arriver, l'association doit d'abord récolter 10 millions d'euros à travers une campagne de dons.

Les vitres arrière manquent, des films plastiques noirs sont accrochés à leur place et empêchent de voir l'intérieur du véhicule. «C'est la première ambulance provenant de la zone de guerre ukrainienne que nous avons installée jusqu'à présent au Luxembourg», explique Inna Yaremenko, vice-présidente de l'association LUkraine.

Depuis jeudi, l'ambulance est installée sur le parvis de l'Hôtel de Ville d'Esch et a pour but de «montrer aux gens la guerre qui fait rage en Europe», selon Inna Yaremenko. «Par cette action, nous voulons montrer ce que la guerre fait chaque jour en Ukraine». Il s'agit ainsi d'un signe contre l'oubli, contre l'habitude.

Les services de secours ukrainiens ont perdu de nombreuses ambulances depuis le début de la guerre. «Plus de 2.000 ambulances et véhicules de pompiers ont été détruits», a déclaré Inna Yaremenko. La semaine dernière, l'association a présenté la campagne de dons «Ukraine is calling». Par ce moyen, elle souhaite financer 112 ambulances et les envoyer en Ukraine.

Des pleurs lors de l'inauguration

«Samedi, lors de l'inauguration officielle de l'ambulance à Esch, j'ai rencontré beaucoup de gens qui se sont montrés choqués», raconte Inna Yaremenko. «Certaines personnes ont pleuré. La guerre est arrivée jusqu'ici».


L'institution, présidée par Yuriko Bakes, a fait le point sur les répercussions directes et indirectes des sanctions décidées aux niveaux européen et international contre la Russie
99,7 millions d'euros d'aides pour l'Ukraine
En plus de ses participations à des initiatives européennes et internationales, le Luxembourg a jusqu’à présent mobilisé 99,7 millions d'euros, dont 73,5 millions d'euros d'aide militaire.

Une délégation de la ville ukrainienne de Stryj a également assisté à la cérémonie. Vendredi dernier, les maires des deux villes ont signé un accord de jumelage.

Jusqu'au début du marché de Noël, l'ambulance sera encore visible à Esch, avec une escale à Belval. La semaine prochaine, une autre ambulance sera placée devant la Philharmonie de la capitale, avant de se rendre à la Commission européenne à Bruxelles.

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Luxembourg Stratégie a tenu sa deuxième conférence publique annuelle le 17 et le 18 octobre, avec pour thématique «L’économie réelle: entre fondations & limites biophysique».