Changer d'édition

Un verrouillage réalisé par étapes
Luxembourg 1 2 min. 23.03.2020 Cet article est archivé

Un verrouillage réalisé par étapes

Avec les mesures de confinement, la capitale prend des allures de ville fantôme.

Un verrouillage réalisé par étapes

Avec les mesures de confinement, la capitale prend des allures de ville fantôme.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 1 2 min. 23.03.2020 Cet article est archivé

Un verrouillage réalisé par étapes

Alors que le Luxembourg tourne au ralenti depuis une semaine, retour sur l'enchaînement de faits qui ont poussé le gouvernement à décréter l'état de crise et à réduire l'activité aux actions essentielles. Une situation dont la fin n'est, à ce jour, pas encore connue.

Le 9 février dernier, personne n'aurait imaginé la situation dans laquelle se trouverait le pays un mois et demi plus tard. Ce jour-là, en effet, un Luxembourgeois rapatrié de Wuhan est placé en quarantaine au service des maladies infectieuses du CHL. Un isolement de précaution qui n'alerte toutefois pas grand monde. D'ailleurs, l'homme ressortira de l'hôpital sans avoir présenté de signes de la maladie. Mais le covid-19, lui, est bien en marche et se rapproche du Grand-Duché.

Officiellement le premier cas apparaît le 29 février. Désormais, comme partout dans le monde, l'épidémie va se répandre de manière exponentielle. Avec des conséquences parfois tragiques. Car si la majorité des malades guérissent, le virus demeure mortel, en particulier pour les personnes à l'état de santé fragile et pour les personnes âgées. Ainsi, le premier décès à déplorer au Grand-Duché survient le 13 mars, jour où la maladie a tué quelque 5.000 personnes à travers le monde.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le gouvernement a d'abord recommandé de ne pas «organiser» voire «de reporter» les événements rassemblant plus de 1.000 personnes. Il a ensuite décidé de les interdire. Ensuite, les manifestations en milieu confiné rassemblant plus de 100 personnes seront interdites alors que celles en milieu non confiné sont limitées à 500 personnes. 

Il faudra attendre le 15 mars pour que les cafés et restaurants soient entièrement bouclés et le déplacement des individus limité, alors que les écoliers sont allés à l'école jusqu'au 13 mars. Le premier véritable jour de confinement date ainsi du 16 mars. Mais il faudra encore attendre le 20 mars pour que les chantiers soient arrêtés et le 23 mars pour que l'aéroport soit interdit au transport de passagers

Selon les dernières consignes du gouvernement, la situation restera identique au moins jusqu'au 19 avril, date actuelle du dernier jour de fermeture prévu des établissements d'enseignement. Le pic de contamination, lui, est attendu d'ici au début du mois d'avril, selon les dernières prévisions avancées par Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Seulement 0,04% d'élèves testés positifs
A la veille de la rentrée, la ministre de la Santé se dit confiante. Grâce à la stratégie de dépistage, dont la deuxième phase sera détaillée lundi après-midi, le gouvernement se trouve en effet en possession de données rassurantes.
ARCHIV - 03.08.2020, Sachsen, Dresden: Eine Ärztin der Kassenärztlichen Vereinigung Sachsen nimmt in der Corona-Teststation für Urlaubsrückkehrer am Flughafen Dresden International bei einer Frau einen Abstrich für eine Coronavirus-Test. (zu dpa: «Corona-Tests an Sachsens Flughäfen noch bis Ende September») Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un hôpital de campagne venu d'Italie pour le CHL
Le Premier ministre a livré les premiers détails de l'hôpital provisoire qui va s'installer à côté du Centre hospitalier de Luxembourg. Les éléments pour sa construction viennent d'être livrés par Cargolux, depuis Bari en Italie.
(de g. à dr.)
Le coronavirus peut-il se transmettre dans l'air?
Le covid-19 peut-il circuler en suspension dans l'air et peut-on être contaminé de cette manière? Cette question importante intrigue les scientifiques et a été relancée par une étude cette semaine, mais sans pouvoir être tranchée à ce stade.
Members of the Fatih Municipality disinfects and wash down a street in the Zeyrek district in Istanbul to prevent the spread of the novel coronavirus, COVID-19, on March 20, 2020. - The religious affairs authority, Diyanet, ordered the closure of around 90,000 mosques in Turkey on March 20, the day of particularly important prayers in the Muslim faith. (Photo by Ozan KOSE / AFP)
Du personnel soignant frontalier réticent à s'installer
Si l'appel du pied lancé par le gouvernement à se loger au Luxembourg est unanimement apprécié, les professionnels de santé tardent à passer à l'acte. A ce jour, 160 demandes ont officiellement été déposées, selon les données disponibles ce vendredi.
CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto Lex Kleren
Ambiance surréaliste dans la capitale
Une atmosphère très particulière se dégage dans les rues clairsemées de la capitale ce lundi. Nous ne sommes ni un dimanche, ni un jour de vacances, mais bien le premier jour où les mesures drastiques face au coronavirus se font sentir.