Changer d'édition

Un travailleur frontalier de la clinique Bohler infecté
Luxembourg 10.03.2020

Un travailleur frontalier de la clinique Bohler infecté

L'Inspection sanitaire répète les mesures de préventions de base comme le lavage des mains

Un travailleur frontalier de la clinique Bohler infecté

L'Inspection sanitaire répète les mesures de préventions de base comme le lavage des mains
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 10.03.2020

Un travailleur frontalier de la clinique Bohler infecté

Un premier cas de Covid-19 a été signalé auprès d'un résident français travaillant à la clinique Dr. Bohler au Kirchberg. L'Inspection sanitaire luxembourgeoise enquête pour identifier les personnes qui ont été en contact avec le porteur du virus.

(ota) – Alors que le Grand-Duché compte cinq cas de coronavirus et 69 personnes mises en quarantaine, la direction de la Santé a signalé, lundi, l'infection d'un travailleur frontalier, résidant en France. Il s'agit, comme le confirme, ce mardi, auprès du Luxemburger Wort la direction des Hôpitaux Robert Schumann, d'un collaborateur de la clinique Bohler au Kirchberg. Il a été infecté dans l'Hexagone qui s'occupe d'ailleurs de sa prise en charge. 

A l'isolement à son domicile en France, le patient présente peu de symptômes et va bien selon son employeur. Il y a «un lien épidémiologique avec l'Italie», précise l'hôpital. L'Inspection sanitaire luxembourgeoise collabore avec la structure du Kirchberg afin d'identifier les personnes avec lesquelles il a été en contact au Grand-Duché.  

Le France compte plus de 1.200 cas et 19 décès, alors que l'Allemagne a annoncé deux premiers morts lundi. A l'échelle mondiale, quelque 113.000 personnes sont touchées par la maladie dont 2.600 personnes dans les pays de la Grande Région. Le Covid-19 a causé plus de 4.000 morts sur le globe.

Le ministère de la Santé répète les mesures mises en place et invite les citoyens à consulter la foire aux questions disponible sur son site internet dédié à l'épidémie qui compte un volet spécifique pour les travailleurs frontaliers.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé estime que la Chine (plus de 80.700 cas) est «en train de maîtriser l'épidémie». Cependant elle prévient que «la menace d'une pandémie» à l'échelle de la planète est «devenue très réelle» jugeant toutefois qu'elle pourrait «être contrôlée».  


Sur le même sujet

L'Allemagne freine le passage aux frontières
L'Allemagne bloquera toute circulation venant de Suisse et d'Autriche. Les travailleurs frontaliers français pourront passer. Le Luxembourg n'entre actuellement pas dans les restrictions mises en place à compter de lundi.
15.03.2020, Mecklenburg-Vorpommern, Ahlbeck: Ein polnischer Beamter steht am Grenzübergang Ahlbeck - Swinemünde. Polen hat seit Sonntagmorgen wegen der Corona-Krise für alle Ausländer die Grenzen geschlossen. Polnische Staatsbürger dürfen zwar weiterhin einreisen, müssen aber in Quarantäne. Foto: Stefan Sauer/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'économie luxembourgeoise allergique au covid-19
Dans le plus négatif des scénarios, le Statec pense que l'épidémie du coronavirus pourrait réduire la croissance luxembourgeoise à +0,7% cette année. Les services financiers se sortant plutôt bien des effets de la crise sanitaire mondiale.
24.01.2020, Bayern, München: Ein Mundschutz und eine Schutzbrille sind in einem Besprechungszimmer der Task-Force Infektiologie» am Flughafen München vor einer Landkarte zu sehen. Die «Task-Force Infektiologie» kämpft gegen unsichtbare Gegner: Gegen SARS, die Schweinegrippe, gegen Lassafier, Masern und Windpocken - und möglicherweise bald auch gegen das neue Coronavirus aus China? Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Une première classe fermée à Woippy
Ce début de semaine est marqué par l'augmentation du nombre de personnes touchées par le coronavirus. Que ce soit en Belgique, en France ou en Allemagne, la tendance est à la hausse.
This picture taken on March 2, 2020 shows a display with a graphic updates on the progress of the coronavirus COVID-19 outbreak around the world, during a press conference held at the Emergency Response Coordination Centre in Brussels, on the EU response to COVID-19,  on March 2, 2020. - The European Union's disease control agency has increased its risk level for the novel coronavirus COVID-19 from moderate to high, EU Commission president Ursula von der Leyen said on March 2, 2020. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Le prix du pétrole s'effondre en Asie
Les cours du pétrole ont chuté de plus de 30% en Asie ce lundi matin après que l'Arabie saoudite a lancé une guerre des prix du brut. C'est la baisse de tarif la plus sévère enregistrée depuis la guerre du Golfe en 1991.
Pedestrians walk past an electronic sign displaying the Hang Seng Index in Hong Kong on March 9, 2020. - Hong Kong stocks ended Monday's morning session sharply lower, in line with a rout across Asia, on coronavirus fears, while energy firms were battered by a crash in oil prices. (Photo by ISAAC LAWRENCE / AFP)