Changer d'édition

Un test dans les bagages pour les passagers du Findel
Luxembourg 3 min. 25.01.2021 Cet article est archivé

Un test dans les bagages pour les passagers du Findel

A compter de vendredi, les passagers arrivant au Luxembourg par l'aéroport devront présenter un test négatif au covid-19.

Un test dans les bagages pour les passagers du Findel

A compter de vendredi, les passagers arrivant au Luxembourg par l'aéroport devront présenter un test négatif au covid-19.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 25.01.2021 Cet article est archivé

Un test dans les bagages pour les passagers du Findel

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
A compter de vendredi, les voyageurs arrivant au Luxembourg par avion devront être en possession d'un résultat négatif, sous peine de risquer d'être placés deux semaines en quarantaine. Une mesure valable jusqu'à fin février, indiquent lundi soir Xavier Bettel et Paulette Lenert.

En réponse à la multiplication des cas d'infection aux différents variants en circulation, le Luxembourg change ses règles sanitaires. Mais uniquement à destination des adeptes du transport aérien, «les contrôles des trains et des voitures étant trop compliqués», avoue Paulette Lenert (LSAP), excluant de fait les quelque 200.000 frontaliers du pays. A compter de vendredi donc, les passagers atterrissant au Luxembourg devront être en possession d'un test négatif au covid-19 réalisé au cours des dernières 48 heures. Qu'il s'agisse d'un test PCR ou d'un test rapide.


IPO , PK Xavier Bettel und Paulette Lenert über Coronamassnahmen , Briefing nach Regierungsrat , Coronakrise , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Bettel doit jouer au garde-barrières
Le Premier ministre reprend la parole, ce lundi soir (18h30). Trois jours après avoir prolongé les mesures sanitaires jusqu'au 21 février, il devrait cette fois évoquer d'éventuelles restrictions ou non de circulation à l'international.

Avec comme seules exceptions «les pilotes d'avion, les passagers en transit et les diplomates présents moins de 72 heures au Luxembourg», selon les informations diffusées lundi soir par la ministre de la Santé. Les personnes qui refuseraient de présenter un document certifiant l'absence de contamination avant de monter à bord d'un avion à destination du Grand-Duché se verraient placées en quarantaine pour une durée de deux semaines. Et retrouveraient leur liberté de mouvement une fois un test négatif obtenu.

Pour limiter les risques de propagation du virus dans une période considérée comme «très difficile», le Luxembourg renforce également son dispositif à destination des personnes ayant séjourné au moins trois jours hors des frontières, que ces dernières soient résidentes ou non. «Vous n'êtes pas sans savoir que la situation au sein de l'UE est très grave pour la propagation du virus, c'est pourquoi la liste des pays ou des zones pour lesquels des tests seront obligatoires peut être amenée à évoluer», indique Xavier Bettel (DP) qui précise «attendre les conclusions de la Commission» avant de publier les listes. Ces deux dispositions entreront en vigueur à compter du vendredi 28 janvier et dureront jusqu'au 28 février.


11.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Impfzentrum in der Messe Dresden hält eine Schale mit leeren Injektionsfläschchen in den Händen, in denen sich Impfstoff gegen Corona von Biontech/Pfizer befand. Alle 13 sächsischen Impfzentren nehmen am heute ihren Betrieb auf. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Pas d'urgence à ouvrir le deuxième centre de vaccination
Pour l'heure, seules quatre des 16 lignes de vaccination du Hall Victor-Hugo sont activées à Luxembourg. A défaut de recevoir plus de vaccins, il n'est pas encore question de multiplier les sites d'injection dans le pays.

Le Conseil de gouvernement du jour a également validé la mise en place de la deuxième phase de vaccination qui concernera notamment les 75 ans et plus. Basée sur les recommandations du comité national d'éthique, la mesure vise à protéger «la catégorie d'âge la plus à risque», ainsi que «les personnes présentant une grande vulnérabilité, quel que soit leur âge», indique lundi soir Paulette Lenert. Pour la première catégorie, les personnes les plus âgées seront contactées en premier jusqu'à 75 ans via un courrier, la seconde le sera via leur médecin. 

Ces derniers devront en effet adresser un certificat justifiant le statut de personne vulnérable. «Mais pas question que les patients se ruent chez les praticiens dans les jours à venir, les directives instaurant ce dispositif ne seront pas prêtes avant la semaine prochaine», prévient la ministre de la Santé. Interrogée sur les lieux envisagés pour la mise en oeuvre de cette deuxième phase, la locataire de la Villa Louvigny indique que «des réflexions sont en cours, notamment pour les personnes vulnérables, pour permettre la vaccination au sein des hôpitaux». La décision devrait tomber au cours de la semaine. 


Lokales, Findel, Direction de la santé neues Gebäude Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Bientôt une hotline spéciale vaccinations
Depuis le début de l'épidémie, les lignes téléphoniques d'assistance se multiplient, au point de créer parfois certaines confusions. Mais la ministre de la Santé en annonce une prochaine sur la campagne vaccinale cette fois.

Pour Xavier Bettel, cette nouvelle phase devrait «durer des semaines», ce qui laisserait le temps de planifier la phase suivante, centrée sur le reste de la population. A la condition toutefois que les livraisons annoncées soient réalisées, puisque «Pfizer/BioNtech, Moderna et AstraZeneca ont fait tour à tour part, ces derniers jours, d'une baisse des doses produites», précise le Premier ministre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

14 mars, voilà la nouvelle date fixée pour une éventuelle levée des restrictions sanitaires. La campagne vaccinale devrait, quant à elle, connaître un nouvel élan dès la semaine prochaine. Quant aux bars et restaurants, des aides viennent les consoler.
Politik, Briefing Xavier Bettel und Paulette Lenert, Covid-19, Coronavirus, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Jusqu'à fin février, il faudra que tout passager débarquant au Findel présente au moins un test covid négatif. Mais ce mode s'adaptera en fonction des contaminations des pays de départ des voyageurs, y compris ceux venant d'Europe.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Covid19 Test im Flughafen,Ankunft.Corona.Luxairport, Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Préoccupés par la nouvelle variante du virus, de nombreux pays de l'UE demandent des mesures plus restrictives. Si certains pays d'Europe ont d'ores et déjà renforcé leur dispositif sanitaire, le Luxembourg tente, lui, d'attirer l'attention sur la spécificité de la Grande Région.
Pas de doute, l'impatience guette au terme de cette troisième semaine de confinement. Mais, vendredi soir, le Premier ministre a douché tous les espoirs: l'heure n'est pas à la levée des restrictions de déplacements. Et quand sonnera l'heure de la sortie, cela se fera pas à pas.
Lokales, Centre Medical Avancé, Luxexpo The Box, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort