Changer d'édition

Un scientifique licencié après avoir critiqué le gouvernement
Luxembourg 3 min. 31.05.2022 Cet article est archivé
Inondations juillet 2020

Un scientifique licencié après avoir critiqué le gouvernement

Des habitants d'Echternach ont dû être évacués par canot pneumatique l'été dernier.
Inondations juillet 2020

Un scientifique licencié après avoir critiqué le gouvernement

Des habitants d'Echternach ont dû être évacués par canot pneumatique l'été dernier.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 31.05.2022 Cet article est archivé
Inondations juillet 2020

Un scientifique licencié après avoir critiqué le gouvernement

Emery P. DALESIO
Emery P. DALESIO
Jeff Da Costa avait critiqué la mauvaise communication du gouvernement lors des inondations de l'été 2021. Cela lui a coûté son emploi chez RSS-Hydro.

Un scientifique a été licencié par son employeur après avoir accusé le gouvernement luxembourgeois de ne pas avoir averti la population des inondations dévastatrices de juillet dernier.

Jeff Da Costa, doctorant à l'université de Reading en Grande-Bretagne, rapporte qu'il a perdu son emploi dans une entreprise d'hydrologie luxembourgeoise peu après que ses accusations contre le gouvernement ont été diffusées par la chaîne de télévision RTL en septembre.

Jeff Da Costa mène notamment des recherches sur les systèmes d'alerte précoce en cas d'inondations.
Jeff Da Costa mène notamment des recherches sur les systèmes d'alerte précoce en cas d'inondations.
Photo: DR

Guy Schumann, directeur et fondateur de RSS-Hydro à Dudelange, a confirmé la décision et a déclaré à la radio publique 100,7 qu'il avait licencié Da Costa «pour éviter les pressions politiques et protéger ses autres employés», a rapporté la station lundi.

Critique de la communication de crise

Peu après les inondations qui ont fait près de 200 morts en Allemagne et en Belgique, pays voisins du Luxembourg, Jeff Da Costa avait déclaré à différents médias que des dizaines d'avertissements de danger locaux émis par des météorologues n'avaient pas été suffisamment relayés auprès des communes via le système européen d'alerte aux inondations. L'expert en systèmes d'alerte aux inondations a également accordé une interview au Luxemburger Wort dès la semaine suivant la catastrophe naturelle. Jeff Da Costa y a notamment déclaré:

«Le problème réside surtout dans la gestion de la crise par le haut. Il faut vraiment se poser des questions : est-ce un plan de crise sensé ? Pourquoi les différentes possibilités de systèmes d'alerte n'ont-elles pas été utilisées ? Je n'ai pas entendu de sirène, je n'ai pas reçu de SMS, l'application GouvAlert n'a pas du tout fonctionné. Il est scandaleux de prétendre que tout s'est bien passé alors que les citoyens n'étaient manifestement pas au courant».


Au pied du château de Vianden, tout n'est plus que désolation.
«Les alertes doivent venir aux gens et non l'inverse»
Pour le chercheur en hydrologie Jeff Da Costa, le gouvernement doit revoir ses plans d'interventions d'urgence en cas d'inondation via une meilleure coordination des effectifs et le déploiement d'un système d'alarme à grande échelle.

Sa propre famille au Luxembourg faisait partie des milliers de personnes «livrées à elles-mêmes, sans qu'on leur dise ce qu'elles devaient faire et sans qu'elles aient la possibilité de se préparer», a-t-il déclaré.

Mais après que RTL a diffusé les critiques de Jeff Da Costa à la mi-septembre, lui et son employeur ont reçu des griefs de la part des politiques, selon le chercheur.

«Cela n'a dérangé personne, que ce soit sur CNN ou dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung ou dans L'Essentiel ou le Wort, mais dès que cela a été diffusé sur RTL à la télévision, à la radio et sur Internet, cela est devenu un problème», a confié le scientifique à la station de radio. Le patron de RSS-Hydro, Guy Schumann, a nié avoir subi des pressions politiques et a déclaré qu'il avait dû se résoudre à se séparer de Jeff Da Costa pour ne pas avoir de problème avec les autorités.

«Je devais prendre des mesures pour éviter précisément cela. En tant qu'employeur, j'ai une responsabilité envers chacun de mes six employés», a déclaré Guy Schumann à 100,7.


La vallée de l'Ernz ravagée par les intempéries
Découvrez les zones inondables du pays
Le ministère de l'Environnement a dévoilé ce lundi les cartes version 2019 des lieux les plus exposés à la montée des eaux. Elles visent à réduire et gérer les risques pour la santé humaine, l'activité économique ou l'environnement. Elles sont soumises à consultation publique.

De nombreuses personnes ayant subi des dommages à leur maison ou à leur entreprise ont critiqué le gouvernement juste après les inondations, estimant qu'il n'avait pas fait assez pour les avertir des dangers imminents. Les alertes aux inondations n'étaient apparues que sur un site web du gouvernement, dont beaucoup de gens disaient ne même pas savoir qu'il existait.

Le mois dernier, le gouvernement a testé un nouveau système d'alerte qui devait envoyer un message SMS à tous les téléphones du Luxembourg.


Un nouveau système d'alerte de la population plus efficace
Le gouvernement veut maximiser la couverture au niveau de la population en ayant recours à une plateforme d'alerte unique et liée à plusieurs canaux de communication.

Les assureurs privés ont estimé le coût des dégâts en octobre à 125 millions d'euros, ce qui en fait l'événement le plus coûteux de l'histoire de l'assurance luxembourgeoise, a indiqué l'ACA (association des compagnies d'assurances et de réassurances) dans un communiqué. Environ 6.000 personnes avaient jusqu'alors reçu des indemnisations de la part des compagnies d'assurance, selon l'ACA.

Le gouvernement avait annoncé un plan d'aide de 100 millions d'euros pour les personnes touchées, mais selon les ministres, seuls 12 millions d'euros ont été versés à la mi-mars. Des demandes d'indemnisation pour des dommages d'un montant total de 34 millions d'euros ont été introduites auprès des autorités.

Cet article a d'abord été publié sur www.luxtimes.lu.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Remontées d'hydrocarbures, débris ménagers emportés, rejets divers dans les rivières : les cours d'eau du Luxembourg portent encore les stigmates des crues historiques des 14-15 juillet.
Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Databourg Systems a fait d'un calcul de vitesse de transmission entre terre et espace une donnée utile pour signifier aux populations les dangers potentiels de fortes averses. Son fondateur espère maintenant convaincre de l'intérêt de cette formule moins coûteuse et plus précise que les dispositifs actuels.