Changer d'édition

Un résident sur dix dans un état mental critique
Luxembourg 2 min. 20.04.2020

Un résident sur dix dans un état mental critique

Parmi les personnes plus impactées par le confinement, 3% affirment être à bout...

Un résident sur dix dans un état mental critique

Parmi les personnes plus impactées par le confinement, 3% affirment être à bout...
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 20.04.2020

Un résident sur dix dans un état mental critique

Selon un sondage publié ce lundi, le moral des résidents ne semble pas être au beau fixe en ces temps de confinement. En revanche, le niveau de confiance dans les institutions apparaît très élevé.

(ota) - Ce n'est pas vraiment une surprise, la crise actuelle pèse sur le moral des citoyens. Selon un sondage réalisé par Quest publié ce lundi, une majorité des résidents est impactée par le confinement. Les plus pessimistes se disent tendus tout en arrivant à gérer la situation (46%), s'inquiètent beaucoup (9%) ou affirment carrément être à bout (3%). 

L'institut de sondage rapporte ainsi les propos inquiétants d'une sondée qui affirme que «pendant cette période de confinement, je suis toute seule chez moi - tout le temps. Je suis à bout, j'en veux et j'en peux plus...» D'autres s'inquiètent de l'attitude de leurs concitoyens: «J'ai une santé fragile et je suis inquiète car je ne trouve pas que la population soit sérieuse face aux mesures de protection. Je crains qu'il y ait une reprise de la pandémie».


Confinement prolongé, santé mentale à surveiller
Les conséquences psychiques des mesures prises par plusieurs pays touchés par la pandémie de coronavirus inquiètent les professionnels de la santé qui demandent une vraie prise en compte de la question.

Pour autant, le tableau dressé n'est pas entièrement noir. Ainsi, 42% des sondés se sentent forts et en forme. A l'instar de cette personne qui affirme que «bien que faisant partie de la soi-disant catégorie des personnes en danger (73 ans), je sors tous les jours et je fais des promenades variant entre 6 et 10 km».

De façon globale, la grande majorité des répondants (63%) estiment que leur attitude sera impactée après la crise. C'est particulièrement vrai pour les habitudes de consommation et les relations sociales. S'ils doivent se projeter dans l'avenir, les sondés pensent que la globalisation sera freinée, que les économies vont redevenir plus nationales, voire locales (45%) que les gens vont redécouvrir leurs vraies valeurs et les choses simples de la vie (38%) et que l'humanité va apprendre à vivre de manière plus responsable (32%).


Achetez aujourd'hui, consommez demain
La confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) proposera, dès jeudi, aux clients de soutenir leurs magasins de proximité fermés pour cause d'épidémie. En réservant un bon d'achat, chacun aura la possibilité d'offrir un peu de liquidité à sa boutique favorite.

Côté politique: le gouvernement se voit accorder une très bonne note puisqu'il recueille 88% de confiance. Rien de comparable toutefois avec le score des institutions de Santé qui, elles, affichent un résultat de satisfaction de 93%. Mais la confiance en l'avenir économique n'est, elle, pas garantie puisque le consommateur semble sur ses gardes. Une majorité dit en effet qu'elle sera plus prudente que d'habitude au niveau des dépenses.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une prime aux soignants ne suffit pas
Afin de tirer les bonnes leçons de la crise, il faut écouter les salariés du secteur de la santé estime l'OGBL ce lundi. Le syndicat salue l'idée d'une aide financière, mais souligne que le plus important est de fournir de bonnes conditions de travail dans un secteur au rôle vital pour la société.
Lokales, Corona-Virus Covid19,  Covid-Intensivstation CHDN Ettelbrück, ( schriftliches Einverständnis des Patienten zur Publikation )Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
A chaque pays sa façon d'alléger le confinement
Si, lundi, le secteur de la construction est autorisé à reprendre le travail au Grand-Duché, chaque Etat adopte d'autres règles, d'autres modes et d'autres dates pour envisager un retour à la normale.
TOPSHOT - People walk past a mask and eyes stapled to a tree in Melbourne on April 20, 2020, as the southern Australian state of Victoria recorded just one new case of coranavirus overnight. - Vicotria has recorded 1,329 confirmed cases with 15 deaths. (Photo by William WEST / AFP)
Index et climat dans le même panier
Si le gouvernement entend augmenter le prix des carburants, la Chambre de commerce demande de le retirer du panier du consommateur servant de base au calcul de l'indexation des salaires. Une question de cohérence écologique, estime le lobby patronal.
Wi , Tankstellen , Aire de Berchem , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'incertitude économique reste encore de mise
Trois semaines après la présentation du programme gouvernemental de 8,8 milliards d'euros voué à soutenir le fonctionnement des entreprises, l'impact négatif du covid-19 sur le Luxembourg reste encore flou, estime mardi la Fondation Idea qui envisage des effets jusqu'en 2023.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - bvd Royal -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une crise économique avec un air de déjà-vu
Actuel président de la Chambre de commerce, Luc Frieden occupait les fonctions de ministre des Finances quand est survenue la crise économique de 2008-9. De quoi lui donner un certain recul sur les turbulences actuelles.
6.7. Wi / Banque de Luxembourg / Table Ronde Glocal Histories of Finance / Geschichte des Finanplatzes Luxemburg / Luc Frieden Foto:Guy Jallay
Des violences domestiques en hausse
Sans pouvoir donner de chiffres officiels, la police relève ces derniers jours une augmentation des plaintes pour conflits familiaux. Des interventions pour des faits de coups et blessures, parfois liés à une surconsommation d'alcool, en lien direct avec le confinement de la population.