Changer d'édition

Un résident admis pour une 3ème dose anti-covid
Luxembourg 3 min. 01.07.2021
Santé

Un résident admis pour une 3ème dose anti-covid

Sur les quelque 543.000 doses déjà distribuées, trois concernaient un sujet dont l'état physique justifiait ce traitement inédit au Luxembourg.
Santé

Un résident admis pour une 3ème dose anti-covid

Sur les quelque 543.000 doses déjà distribuées, trois concernaient un sujet dont l'état physique justifiait ce traitement inédit au Luxembourg.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 01.07.2021
Santé

Un résident admis pour une 3ème dose anti-covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'information a été confirmée par le ministère de la Santé. Cette injection ne serait en rien une erreur mais bien un choix dans le cadre d'un cas «très particulier».

Qui est ce résident luxembourgeois ayant reçu trois injections anti-covid? Pour l'heure, le ministère de la Santé se réfugie derrière le «secret médical» pour éluder la question. Mais les faits sont établis. Dans la semaine du 21 au 27 juin, parmi les 44.602 doses administrées en sept jours, l'une a bien été injectée à un sujet déjà vacciné à double reprise dans les mois précédents. Une première!


Contre le covid, «la première injection ne suffit pas»
Alors qu'il a reçu une dose d'AstraZeneca le 6 mai, le Premier ministre luxembourgeois a été testé positif au covid-19. Le Dr Schockmel explique comment cela est possible et pourquoi ce phénomène ne signifie pas pour autant que la vaccination a échoué.

Jusqu'à présent, les autorités reconnaissaient un «schéma vaccinal complet» avec au maximum deux doses prescrites. Il faut croire que la donne a changé. Pourquoi? Là encore, l'administration dirigée par la populaire Paulette Lenert (LSAP) reste vague : «C'est un cas très particulier (et exceptionnel), pour lequel on a estimé qu’une troisième dose était nécessaire». 

Déjà il y a quelques semaines, cette hypothèse avait été évoquée par Luc Feller, le haut-commissaire à la protection nationale. L'homme qui a mis en place la campagne vaccinale du pays affirmait alors que la possibilité pourrait avoir lieu «d'ici la fin de l'année». Il n'a donc pas menti... 

Il y a quelques jours, dans une réponse parlementaire, la ministre de la Santé avait glissé quelques mots sur le sujet. Reconnaissant que le pays n'excluait pas cette option, s'y préparait même. Selon elle, le Luxembourg «a pris suffisamment d'options concernant les livraisons de vaccins pour pouvoir vacciner pendant les prochains mois et années». Le Grand-Duché disposerait ainsi des stocks nécessaires à l'avenir pour procéder à cette troisième vaccination, si nécessaire.

La même problématique est d'ailleurs en discussion dans nombre d'Etats, en Belgique et au Royaume-Uni notamment. Les autorités sanitaires s'interrogeant sur le renforcement de la couverture vaccinale notamment du fait de l'apparition de nouvelles souches virales, comme le variant Delta

La semaine passée, dans sa réponse au député Jeff Engelen (ADR), la ministre de la Santé luxembourgeoise soulignait que si le ''triple régime'' devait s'appliquer il ne concernerait qu'une partie de la population, et l'opération pourrait se faire via les médecins généralistes en plus des six centres de vaccination, des hôpitaux et des équipes mobiles déjà activées.

Pour l'heure, le Grand-Duché a administré 542.793 doses anti-covid. 232.000 personnes étant considérées comme disposant d'un «schéma vaccinal complet».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si la fin de semaine a vu un nouveau patient covid+ décéder du virus (837 au total), l'épidémie reste sous contrôle au Luxembourg. En tout, 1.200 infections actives restent enregistrées au pays.
ARCHIV - 03.12.2020, Schleswig-Holstein, Kiel: Ein Krankenpfleger und eine Pflegerin kümmern sich um eine Patientin auf der Intensivstation am Universitätsklinikum Schleswig-Holstein. Die Intensivstationen im Norden sind momentan normal ausgelastet.     (zu dpa «Intensivstationen im Norden derzeit normal ausgelastet») Foto: Frank Molter/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que déjà 523.000 Mosellans ont, au moins, reçu une dose anti-covid, la campagne de vaccination prend un nouveau virage. Avec non seulement des horaires étendus mais aussi la possibilité de recevoir son sérum en allant faire ses achats en grande surface.
A doctor vaccinates an employee with the Pfizer BioNTech vaccine at the vaccination center of CHEMPARK operator CURRENTA in Leverkusen, western Germany, on June 22, 2021, amid the ongoing coronavirus (Covid-19) pandemic. - Since June the prioritisation for vaccination against Covid-19 has been lifted nationwide. Now the company doctors at the sites in the CHEMPARKS of Leverkusen, Krefeld-Uerdingen and Dormagen can vaccinate the approx. 35000 employees. It is a joint initiative of the companies located at the CHEMPARK sites, which include CHEMPARK operator CURRENTA, LANXESS, Bayer and Covestro. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
Avec 1,15 dose administrée quotidiennement pour 100 habitants, le Grand-Duché se hisse sur le podium des pays de l'UE les plus actifs, juste derrière la Belgique et les Pays-Bas, selon les données publiées dimanche par le ministre flamand de la Santé.
Lokales, Erste Impfungen, Pfizer, Covid-19, Coronavirus, Kevin Nazzaro, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Bien que le vaccin aide à réduire le risque de contagion, le ministère de la Santé n'entend pas lever les mesures d'isolement pour les personnes ayant été en contact avec un cas covid+. La mesure devrait courir tant que le taux de vaccination restera faible.
La ministre de la Santé s'est félicitée mercredi de l'amélioration de la situation sanitaire, due selon elle à la vaccination. Mais les retards de livraison d'AstraZeneca et Johnson & Johnson pourraient freiner ce progrès.
Politik, Covid-Situation, Paulette Lenert und Dr. Jean-Claude Schmit Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony