Changer d'édition

Un remaniement gouvernemental dans l'air
Luxembourg 2 min. 29.11.2021
Politique

Un remaniement gouvernemental dans l'air

Romain Schneider et Dan Kersch pourraient mettre fin à leurs fonctions avant Noël.
Politique

Un remaniement gouvernemental dans l'air

Romain Schneider et Dan Kersch pourraient mettre fin à leurs fonctions avant Noël.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 29.11.2021
Politique

Un remaniement gouvernemental dans l'air

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les départs des ministres LSAP Dan Kersch et Romain Schneider pourraient arriver plus tôt que prévu. De quoi contraindre le Premier ministre à réviser son équipe gouvernementale dès le début d'année 2022.

Alors qu'un conseil de gouvernement est attendu ce lundi après-midi en réaction à la crise sanitaire, RTL lance un pavé dans la mare politique. Ainsi, les socialistes Dan Kersch (Travail, Sports) et Romain Schneider (Agriculture, Sécurité sociale) pourraient se défaire de leurs fonctions ministérielles avant la fin de l'année. «Avant les vacances de Noël», avance même le média luxembourgeois. 


Corinne Cahen en queue de peloton gouvernemental
Le Politmolitor de cet automne 2021 décerne bons et mauvais points aux membres du gouvernement. Et si Paulette Lenert (LSAP) recueille le plus d'enthousiasme, c'est bien loin d'être le cas des figures Déi Gréng, au contraire des socialistes majoritairement appréciés.

Si l'un comme l'autre avaient déjà fait savoir qu'ils n'avaient plus l'intention de repartir pour un prochain mandat, rien ne laissait prévoir un départ aussi subit. A l'heure où le pays retangue face à une quatrième vague covid, l'instant parait délicat pour quitter le navire pour ces deux figures majeures de l'exécutif. Les portefeuilles gérés par ces deux poids lourds du LSAP sont en effet loin d'être mineurs dans cette période d'incertitude pour les salariés et l'emploi.

Reste que déjà les noms des possibles successeurs bruissent en coulisses. Ainsi Dan Kersch (qui fêtera son 60ème anniversaire le 27 décembre prochain) pourrait céder sa place et ses missions à Georges Engel (53 ans). L'ancien bourgmestre de Sanem, devenu chef de fraction des socialistes à la Chambre, préside actuellement la commission Travail ce qui lui donne déjà une connaissance de certains dossiers. Celui qui, il y a deux ans, disait vouloir «ne plus être Mister Nobody» prendrait là ses premières fonctions ministérielles. 


TC,ITV Paulette Lenert. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Paulette Lenert caracole en tête des sondages
La ministre de la Santé reste encore la personnalité la plus appréciée du paysage politique luxembourgeois. Avec 86% d'opinions favorables, le sondage réalisé pour le Luxemburger Wort et RTL la classe toujours devant Asselborn et Bettel.

Claude Haagen (59 ans) apparaît, lui, comme favori pour reprendre le fauteuil de Romain Schneider. Bourgmestre de Diekirch, ancien président du LSAP (2014-19), député depuis douze ans, cet ancien professeur de sciences économiques ferait alors lui aussi son entrée à ce niveau de l'exécutif.

Avec leur possible départ, le gouvernement Bettel perdrait deux figures appréciées des électeurs. En témoignaient encore les résultats de popularité du sondage Politmolitor publié en début de mois. Romain Schneider y était classé quatrième personnage le plus apprécié des politiciens du pays (avec 59% d'opinions favorables) et son collègue de parti Dan Kersch, dixième, (48% de soutien). Alors que les législatives pointent pour 2023, les cartes politiques seraient là rebattues sans doute une dernière fois au sein de la coalition gouvernementale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Pour des raisons personnelles», Pierre Gramegna quitte ses responsabilités au sein du gouvernement. Après deux départs côté LSAP, voilà les libéraux dans l'obligation de proposer un autre nom de ministre.
Pierre Gramegna, ministre des Finances
Si respectivement Claude Haagen succédera à Romain Schneider au gouvernement et Georges Engel au siège laissé vide par Dan Kersch, c'est bien l'actuelle ministre de la Santé qui, à l'avenir, représentera le LSAP dans la coalition.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , Coronamassnahmen , Covid-19 , Sars-Cov-2 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Après sa crise cardiaque
Frappé par une crise cardiaque en août 2019 qui lui a fait perdre une partie de ses moyens, l'ancien vice-Premier ministre Déi Gréng a dû changer de vie. Mais ce dernier garde une certaine amertume quant à la manière dont il a été mis sur la touche.
Voilà les socialistes attendus au tournant. Bien placés pour les prochaines législatives, le parti doit gérer dans l'immédiat l'annonce des deux cadors (Dan Kersch et Romain Schneider) de ne plus occuper de fonctions gouvernementales à l'avenir.
L'ambiance chez les socialistes n'est pas bonne ces jours-ci. Le pire résultat électoral obtenu depuis la Seconde Guerre mondiale soulève des questions fondamentales. L'objectif premier: se renouveler. Mais comment?
Le formateur du futur gouvernement, Xavier Bettel (de dos, au centre), salue la délégation socialiste lors de la première réunion de discussion en vue d'une coalition tripartite.