Changer d'édition

Un radar-tronçon prévu dans le tunnel Markusbierg
Luxembourg 2 min. 22.09.2020

Un radar-tronçon prévu dans le tunnel Markusbierg

François Bausch estime que de manière générale il est «extrêmement important de pouvoir contrôler la vitesse dans les tunnels autoroutiers», car le risque d'accident y est très élevé.

Un radar-tronçon prévu dans le tunnel Markusbierg

François Bausch estime que de manière générale il est «extrêmement important de pouvoir contrôler la vitesse dans les tunnels autoroutiers», car le risque d'accident y est très élevé.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 22.09.2020

Un radar-tronçon prévu dans le tunnel Markusbierg

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La décision d'installer pareil dispositif a été prise en raison des nombreux accidents qui s'y sont déjà produits. François Bausch, le ministre de la Mobilité justifie par ailleurs le choix de ne pas avoir implanté le projet-pilote dans un tunnel par des contraintes techniques.

Alors qu'à l'heure actuelle, un seul radar-tronçon existe au Luxembourg, sur la N11 entre Gonderange et Waldhof, François Bausch (Déi Gréng), le ministre de la Mobilité révèle ce mardi qu'un tel dispositif sera installé prochainement dans le tunnel Markusbierg. A une question de Jeff Engelen, le ministre Déi Gréng répond que «les études de terrain ont déjà été menées», sans toutefois pouvoir fournir de date précise quant à l'installation du système.

François Bausch explique cette absence de timing par des contraintes techniques. Et le ministre de pointer le nécessaire ajustement du radar-tronçon avec le système de régulation de vitesse actionné sur tout le réseau autoroutier du pays par le CITA en fonction de l'évolution du trafic. Un système qui s'applique au Markusbierg, situé sur l'autoroute A13, comme à tous les autres tunnels autoroutiers. Aux dires du ministre de la Mobilité, le choix du Markusbierg en particulier se justifie par «sa forte déclivité» vers la vallée de Moselle et également parce qu'«il a déjà été le théâtre de nombreux accidents».


Schon seit Juli stehen nun jeweils zwei Säulen an beiden Enden des unfallträchtigen Abschnitts.
Le premier radar-tronçon en phase de test
Deux dispositifs radar placés à quelques dizaines de mètres l'un de l'autre entre Gonderange et Waldhof représentent deux éléments d'un nouveau système de contrôle de vitesse. A compter du mois de janvier prochain, la section de 4,2 kilomètres flashera les contrevenants.

Et comme par définition les tunnels sont des endroits sensibles sur le plan sécuritaire, où la vitesse est d'ailleurs limitée à 90 km/h, le député de l'adr interroge François Bausch sur la pertinence d'avoir établi le projet-pilote à l'air libre, sur la N11 en l'occurrence. La raison réside dans le fait qu'en phase de test, les «interventions techniques, les relevés de données et les éventuelles réparations à effectuer s'avèrent très fréquents». Autant d'interventions sur le terrain «susceptibles de provoquer de grosses perturbations du trafic» dans un endroit aussi inadapté, étriqué et accidentogène qu'un tunnel.

Le ministre de la Mobilité reste toutefois d'avis que de manière générale il est «extrêmement important de pouvoir contrôler la vitesse dans les tunnels autoroutiers», car le risque d'accident y est très élevé. Et d'ailleurs en cas d'accident, des problèmes supplémentaires se posent également, comme le fait de garantir l'accès des services de secours et la nécessité de mettre en place des déviations. De plus, les dégâts s'avèrent souvent plus importants.


Lokales,Streckenradar Waldhof-Gonderange N11.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le radar-tronçon flashe près de 1.500 fois en trois mois
En fonction depuis le 15 juin sur la N11 entre Waldhof et Gonderange, le nouveau dispositif de sécurité piège environ 500 usagers mensuellement. Le total des amendes infligées s'élève à un peu plus de 70.000 euros.

Pour mémoire, le radar-tronçon qui contrôle la vitesse sur 3,8 km sur la N11 entre Waldhof et Gonderange a déjà flashé 1.500 automobilistes depuis sa mise en service le 15 juin. Le total des amendes infligées s'élève à un peu plus de 70.000 euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

121 automobilistes déjà piégés par le radar-tronçon
Opérationnel depuis lundi entre Waldhof et Gonderange, le premier dispositif du genre au Luxembourg s'est immédiatement mis en action. Sur les 121 avertissements taxés déjà distribués, un seul a conduit à une amende de 145 euros et à la perte de deux points sur le permis de conduire.
Lokales,Streckenradar Waldhof-Gonderange N11.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un nouveau radar contre l'insécurité routière
Installé sur la Nationale 11 entre Waldhof et Gonderange, le premier radar-tronçon du pays flashera dès lundi. Un outil nouvelle génération qui vient compléter le dispositif déjà en place et grâce auquel le gouvernement entend bien réduire le nombre de morts sur les routes.
Lokales,Streckenradar Waldhof-Gonderange N11.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg
Le 16 mars 2016, les dix premiers appareils fixes installés au Grand-Duché flashaient 1.000 conducteurs en excès de vitesse en une seule journée. Ils sont aujourd'hui au nombre de 24, alors qu'une nouvelle procédure sera mise en place dès avril.
Les radars partent à l'assaut des feux tricolores
L'expérimentation débutera cette année à un carrefour stratégique de la capitale: place de l'Etoile. Mais le ministère de la Mobilité étudie un déploiement plus vaste de ce dispositif de contrôle. Reste à savoir quand le flash agira: au rouge ou à l'orange?
Lokales, Ampelradar, Verkehr, Mobilität, Hollerich, Kreuzung Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le premier radar-tronçon commence à flasher
Les automobilistes n'ont plus qu'à lever le pied sur la N11. A partir de ce vendredi sera activé le premier radar-tronçon du pays sur la N11. Pendant le premier trimestre 2020 les flashes compteront pour du beurre.
Le premier radar-tronçon en phase de test
Deux dispositifs radar placés à quelques dizaines de mètres l'un de l'autre entre Gonderange et Waldhof représentent deux éléments d'un nouveau système de contrôle de vitesse. A compter du mois de janvier prochain, la section de 4,2 kilomètres flashera les contrevenants.
Schon seit Juli stehen nun jeweils zwei Säulen an beiden Enden des unfallträchtigen Abschnitts.
Une défaillance «non critique» au tunnel Markusbierg
Mardi soir, des tests ont été menés au tunnel Markusbierg sur l'A13 par l'Inspection du travail et des mines (ITM). Le but de ces tests était de vérifier le bon fonctionnement de la chaîne de déclenchement des équipements de sécurité du tunnel ainsi que le comportement de ses infrastructures en cas d’incendie.