Changer d'édition

Un quart des voitures immatriculées en 2022 sont électriques
Luxembourg 08.11.2022
Mobilité

Un quart des voitures immatriculées en 2022 sont électriques

Pour permettre une adoption en masse de la voiture 100% électrique, le réseau de chargeurs au niveau européen devra être démultiplié à l'horizon 2030.
Mobilité

Un quart des voitures immatriculées en 2022 sont électriques

Pour permettre une adoption en masse de la voiture 100% électrique, le réseau de chargeurs au niveau européen devra être démultiplié à l'horizon 2030.
Photo: dpa
Luxembourg 08.11.2022
Mobilité

Un quart des voitures immatriculées en 2022 sont électriques

La part des voitures à motorisation 100% électrique ou hybride rechargeable ne cesse d'augmenter au Luxembourg, mais elles ne représentent encore que 5% du parc national.

(pam avec AFP) Certes, le moteur 100% thermique est encore largement prédominant au Luxembourg: sur les quelque 430.000 voitures immatriculées au Grand-Duché au mois d'octobre 2022, près de 95% fonctionnent avec un moteur à combustion. 


Pour permettre une adoption en masse de la voiture 100% électrique, le réseau de chargeurs au niveau européen devra être démultiplié à l'horizon 2030, date de fin des véhicules neufs à moteur thermique.
Plus de 7.000 véhicules électriques subventionnés par l'Etat
Bon nombre d'automobilistes ainsi que des entreprises ont reçu un important incitant financier pour prendre le virage de l'électrique.

Mais, petit à petit, le moteur 100% électrique ou hybride rechargeable gagne du terrain. En effet, en octobre 2017, il y avait moins de 2.000 automobiles de ce type sur les routes du Luxembourg, soit 0,45% du parc national. Cinq ans plus tard, on en compte très précisément 23.719, soit plus de 5% de la flotte de voitures en circulation au Grand-Duché.

La tendance s'amplifie de mois en mois. Ainsi, d'après les chiffres communiqués par le ministre de la Mobilité François Bausch (déi Gréng) en réponse à une question parlementaire du député Marc Georgen (parti Pirate), près d'une auto sur quatre immatriculée au Luxembourg au cours de neuf premiers mois de l'année 2022 est équipée d'un moteur 100% électrique ou hybride rechargeable. 7.500 sur 25.000 précisément. 

Déjà, en 2021, année charnière, les voitures électriques représentaient un quart des immatriculations. Leur nombre avait alors presque doublé par rapport à 2020. Le régime d'aide (jusqu'à 8.000 euros) de l'État pour promouvoir la motorisation électrique n'est certainement pas étranger à ce bond. 

L'échéance de 2035

Pour rappel, l'Union européenne (UE) a acté, jeudi 27 octobre, la fin de la vente des voitures et véhicules utilitaires neufs à moteur thermique pour 2035, dans le cadre du paquet climat européen «Fit for 55» destiné à réduire d'au moins 55% d'ici à 2030 par rapport à 1990 les émissions de gaz à effet de serre de l'UE.


13.01.2022, Niedersachsen, Hannover: Ein Tesla lädt an einer Ladesäule für Elektroautos an der Uni Hannover. (zu dpa «Mehr E-Ladepunkte in Niedersachsen - Große Lücken auf dem Land») Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Il faut maintenir les primes et les augmenter»
Pour la « House of Automobile », les mesures de prolongation des primes électriques et hybrides ne vont pas assez loin. La confédération appelle à une revalorisation des aides.

Néanmoins, le texte aborde l'éventualité d'un feu vert à l'avenir pour des technologies alternatives comme les carburants synthétiques (e-carburants) ou motorisations hybrides rechargeables si celles-ci permettent d'atteindre l'objectif de supprimer totalement les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le texte approuvé prévoit de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035. Ce qui revient à l'arrêt des ventes de voitures et véhicules utilitaires légers neufs à essence et diesel dans l'UE à cette date.
Le Parlement européen a approuvé mercredi, malgré une farouche opposition de la droite, la proposition de Bruxelles de réduire à zéro les émissions des automobiles neuves à partir de 2035, n'autorisant de facto que la vente de véhicules électriques.
Au Luxembourg, les moteurs essence et diesel représentaient encore 80% des ventes de véhicules neufs.
Dans un marché en pleine mutation, marqué par les innovations et le renforcement des normes antipollution, le comportement des consommateurs luxembourgeois reste au beau fixe. Etat des lieux à cinq jours de l'ouverture de l'Autofestival.
Doper l'industrie des voitures propres
La Commission européenne a dévoilé mercredi sa stratégie pour doper l'industrie des voitures propres dans l'UE. Elle va imposer de nouvelles limites de rejet de CO2, à la fois pour répondre à ses objectifs climatiques et faire face à la concurrence asiatique.
Fini donc les 95 grammes de CO2 par kilomètre parcouru, selon la législation en cours depuis 2015.