Changer d'édition

Un projet immobilier qui soulève encore plusieurs questions
Luxembourg 5 min. 07.04.2022
Rue des Scillas à Howald

Un projet immobilier qui soulève encore plusieurs questions

Pendant encore au moins quatre ans, du béton sera produit dans la rue des Scillas.
Rue des Scillas à Howald

Un projet immobilier qui soulève encore plusieurs questions

Pendant encore au moins quatre ans, du béton sera produit dans la rue des Scillas.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 07.04.2022
Rue des Scillas à Howald

Un projet immobilier qui soulève encore plusieurs questions

Sur le site de l'entreprise de béton Feidt, jusqu'à 332 unités d'habitation devraient être construites à long terme. Un nouveau site a été trouvé pour la production de béton.

(S.MN. avec David THINNES) Une nouvelle pièce du puzzle s'est ajoutée au processus de développement de la rue des Scillas : la certitude de l'utilisation future du site de Bétons Feidt. On a longtemps spéculé sur le fait de savoir si l'entreprise resterait à Howald. Il est désormais décidé que Bétons Feidt déménagera à Cessange dans quatre ans au plus tôt, comme l'a confirmé l'entreprise en réponse à une question du Luxemburger Wort


Le futur tunnel Rangwee sera installé entre le 1er et le 7 avril. Une opération compliquée «par le timing imposé», assurent les Ponts et Chaussées.
La circulation perturbée durant plusieurs mois à Howald
D'importants travaux de réaménagement de la rue des Scillas et du Rangwee vont être entrepris durant huit mois, en vue de l'extension du tram vers la Cloche d'Or. Ce chantier va entraîner de nombreuses perturbations. Voici ce qu'il faut savoir.

Cela libère deux terrains de choix très bien situés. En effet, à l'automne 2023, le tramway passera par la rue des Scillas en direction du Ban de Gaperich - que Feidt veut utiliser pour monter un grand projet immobilier. Mais c'est surtout pour le plus petit des deux terrains, plus proche du tunnel Rangwee et sur lequel se trouve un magasin spécialisé dans le bâtiment, que des complications pourraient survenir en raison de la limite communale qui passe au milieu du site. 

Concrètement, une partie se trouve sur le territoire de la commune de Hesperange tandis que l'autre partie, plus petite et se situant vers les rails, se trouve sur le territoire de la ville de Luxembourg. A cela s'ajoute le fait que les deux communes ont prévu une utilisation différente dans leur plan d'aménagement général (PAG) pour ce site. A Hesperange, le site est classé en «zone urbaine mixte», où les commerces d'une surface brute de 10.000 mètres carrés maximum par bâtiment sont également autorisés. 

Le magasin de bricolage en place jusqu'en 2026

De l'autre côté, la ville de Luxembourg a classé le site en «zone Eco-C1», une zone à vocation économique où la construction de logements n'est pas autorisée. La commune de Hesperange ne peut se prononcer que sur la zone située sur son territoire. 


L'A31 et les routes secondaires sont saturées, mais la grève en France ne semble pas avoir beaucoup plus impacté le trafic.
Travaux et radars vont ponctuer le quotidien des frontaliers
Alors que des travaux ont redémarré il y a une semaine à proximité de Metz, deux radars ont été installés sur une portion de l'autoroute A31 limitée à 70km/h.

Jusqu'en 2026, le magasin de bricolage sera encore installé sur ce terrain, c'est la durée pendant laquelle Immobilière Feidt loue encore le terrain à l'exploitant. C'est ce que l'on peut lire dans un rapport de réunion du bureau d'études Schroeder&Associés, qui se trouve dans la documentation publique du PAP. On peut également y lire : «Pour le moment, il est impossible de prévoir lequel des deux PAP sera réalisé en premier. Les deux PAP sont donc traités de manière totalement indépendante». 

Une mauvaise collaboration pour le bourgmestre

Le bourgmestre de Hesperange Marc Lies (CSV) se montre cependant mécontent de la collaboration avec l'État, surtout avec le ministère de l'Intérieur : «La planification au niveau de l'État et des communes n'est pas coordonnée. L'Etat veut avant tout mettre en œuvre la construction du tram. Pour le reste, les communes sont laissées à l'abandon». Par ailleurs, Lies soulève le problème du Pacte Logement 2.0, notamment l'application de l'article 29bis. Dans le Pacte Logement précédent, dix pour cent de logements abordables étaient prévus dans les projets. Depuis l'entrée en vigueur du Pacte Logement 2.0, il s'agit de dix ou quinze pour cent selon le nombre de logements, et depuis le 18 février de cette année, ce pourcentage est passé à vingt pour cent lors de la reclassification du PAG. 

Les communes sont laissées pour compte

Marc Lies, bourgmestre de Hesperange 

Les deux plans partiels d'aménagement de Feidt auraient été déposés de manière précipitée afin de contourner le nouvel article 29bis. «En raison de la pression du temps, les deux PAP sont précipités. Ainsi, le projet sur le terrain du magasin de bricolage n'est pas réalisable», a déclaré Lies. 

Incompréhension vis-à-vis du ministère de l'Intérieur 

A côté de cela, il est également question d'une parcelle de 1,6 are située au-dessus de l'ancien cours d'eau du Drosbach. La commune était propriétaire de cette parcelle et veut la vendre à l'entreprise Feidt. Ce terrain est également nécessaire pour la construction de la nouvelle N3. Le contrat préliminaire de 322.000 euros a déjà été adopté par le conseil municipal. Différentes instances gouvernementales ont approuvé la vente. «Mais la ministre de l'Intérieur Taina Bofferding a maintenant un problème, à savoir que la commune pourrait réaliser un bénéfice sur cette vente. Nous avons vendu le terrain au prix du marché. Pour la commune, une participation minimale à un projet aussi coûteux n'a pas de sens», explique le maire. 

«Quai des Scillas» et passerelle 

Pour le deuxième site, la situation est plus claire. Il s'agit d'un terrain de 2,26 hectares sur lequel se trouve actuellement la production de béton de Feidt. En 2025, la production devrait commencer à Cessange, à proximité de l'autoroute, selon l'entreprise interrogée par le Luxemburger Wort. Un nouveau quartier pourrait alors voir le jour, avec un maximum de 226 unités d'habitation, selon le PAP conçu par Schroeder&Associés et le bureau d'études Zeyen+Baumann. La liaison avec le second PAP doit se faire par ce que l'on appelle une «coulée verte». En outre, les deux projets devraient profiter de la passerelle prévue pour les piétons et les cyclistes en direction de Midfield, un site de 20 hectares qui accueillera entre autres le nouveau siège du Lycée technique du Centre.


Eine Fahrradstraße im Val Ste-Croix könnte diesen zu einer sehr wichtigen Verbindung aus dem Westen der Hauptstadt machen. Für Sicherheit und Komfort braucht es aber mehr als nur Farbe und Schilder.
Sept nouvelles pistes cyclables pour la ville
La capitale se dote de sept nouvelles rues cyclables - un projet qui pourrait être amélioré.

A cela s'ajoute l'aménagement du «Quai des Scillas», le long des rails, jusqu'à la gare Howald près du supermarché. Ce «Quai des Scillas» est également prévu dans le projet voisin de Feidt, sur l'ancien site du Retail Park. De grands projets, mais qui sont encore loin d'être réalisés. Les citoyens ont maintenant jusqu'au 27 avril pour faire part de leurs objections au projet.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Urbanisation du quartier NeiSchmelz
L'Etat veut investir 507 millions d'euros dans l'urbanisation du quartier NeiSchmelz. Les premiers habitants pourraient emménager en 2028.
PAP - Neischmelz Diddeleng  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Parce que sa fabrication impose de grandes consommations d'énergie et de lourds prélèvements de ressources naturelles, le ciment n'est pas le matériau le plus écologique qui soit. Mais cela pourrait changer si...
En parallèle des travaux voués à permettre l'élargissement de cet axe pour y permettre notamment le passage du tram, d'autres se déroulent à hauteur de l'ancien Retail Park. Plusieurs bâtiments destinés à héberger des bureaux, du commerce et des logements sortiront de terre d'ici la mi-2024.
Lok , Rue des Scillas Howald , Terrain Anc Buffalo Grill Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort