Changer d'édition

Un prix Nobel de médecine pour défendre la liberté vaccinale
Luxembourg 2 min. 12.01.2022
Débat public à la Chambre

Un prix Nobel de médecine pour défendre la liberté vaccinale

Les pétitions qui seront discutées ce 12 janvier ont reçu près de 16.000 soutiens à elles deux.
Débat public à la Chambre

Un prix Nobel de médecine pour défendre la liberté vaccinale

Les pétitions qui seront discutées ce 12 janvier ont reçu près de 16.000 soutiens à elles deux.
Daniel Bockwoldt/dpa
Luxembourg 2 min. 12.01.2022
Débat public à la Chambre

Un prix Nobel de médecine pour défendre la liberté vaccinale

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Ce mercredi après-midi, le Pr Luc Montagnier participera avec d'autres scientifiques aux échanges entre députés luxembourgeois et pétitionnaires au sujet de la campagne vaccinale anti-covid.

C'est une première : ce 12 janvier, à partir de 14h, ce n'est pas une mais deux pétitions qui seront discutées en débat public à la Chambre. Et c'est peu dire qu'il y aura du beau monde pour ce rendez-vous portant sur deux sujets voisins : «Contre la vaccination obligatoire covid-19 pour les citoyens» et «Stop aux vaccins de type thérapie génétique (covid-19) à nos enfants». Mais autre première : un prix Nobel interviendra dans les échanges!


A medical assistant prepares a syringe with the Pfizer BioNTech vaccine for children at a vaccination centre set up at a car dealership in Iserlohn, western Germany, on January 5, 2022, amid the ongoing coronavirus (Covid-19) pandemic. - The owner of the car dealership, Arne Olsen, has temporarily set up a vaccination centre with a team of doctors and nurses at his dealership and has had several hundred people vaccinated since the start in December. As many people as possible are to be vaccinated by the second week of January. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
L'AMMD prône l'obligation vaccinale
A une obligation vaccinale sectorielle qui ne concernerait que les soignants, l'Association des médecins et médecins dentistes préfère une vaccination obligatoire pour tous les adultes.

Ainsi, les pétitionnaires ont-ils invité le virologue Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008 à «discourir en faveur de la liberté vaccinale et de la liberté des choix thérapeutiques et alerter sur les dangers de cette campagne de vaccination mondiale». Le professeur français, à l'origine notamment de la découverte du virus du sida, évoque depuis plusieurs mois le fait que «les variants viennent des vaccinations. La vaccination est une énorme erreur scientifique et une faute médicale. C’est inacceptable. Les nouveaux variants sont la production, la résultante de la sélection due à la vaccination.» Des propos qui n'ont pas manqué de choquer ses collègues.

Mais le scientifique de 89 ans ne sera pas le seul invité à prendre part aux échanges. Sont également attendus les professeurs Alexandra Henrion Caude, (directrice de recherche et généticienne) et Christian Perronne (vaccinologue, chercheur, spécialiste mondial des maladies infectieuses). Ce dernier, faut-il signaler, a été démis de ses fonctions de chef de service par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et poursuivi dans la foulée par l’ordre des médecins en décembre 2020, suite à certains de ses propos sur les moyens mis en oeuvre pour contrecarrer l'épidémie covid. 

Ces trois hôtes défendront leurs arguments devant la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP) ainsi que les parlementaires membres des commissions de la Santé et des Pétitions.

Ce débat public intervient alors que le Luxembourg a déjà administré 1,12 million de doses anti-covid en treize mois, et vient d'ouvrir l'accès à la dose complémentaire aux adolescents. Même s'il n'y a guère de chance que la discussion de ce jour pèse sur la campagne vaccinale luxembourgeoise, ce 48ème débat public a été rendu inévitable au vu du succès rencontré par les deux pétitions publiées sur le site dédié en fin d'année dernière.

Ainsi, les deux textes ont reçu bien au-delà des 4.500 soutiens nécessaires à la tenue de pareille rencontre. A savoir : 11.456 signatures pour la proposition n°1950 et 4.674 pour la suggestion n°1916.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le débat public organisé, mercredi, autour de la vaccination anti-covid a permis à plusieurs médecins et professeurs à la renommée internationale de s'exprimer. Des spécialistes dont les récentes prises de position leur ont valu bien des reproches de leurs pairs.
Politik, Petition, Impfung, Gespräch mit Christelle Pizzirulli, Luc Montagnier, Alexandra Henrion-Caude, Romain Blum, Karima Rouizi, Cécile Paulus, Alexandra Carrière-Thomas, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les premières doses étaient réservées aux soignants, un an plus tard, ce sont les enfants qui entrent dans les centres. Retour sur une année de vaccination, érigée en solution de premier plan contre la pandémie de covid.
A member of the public receives a dose of a Covid-19 vaccine inside a vaccination centre set up at Grim's Dyke Golf Club in north west London on December 26, 2021. - England pressed ahead with its Covid-19 immunisation campaign on Sunday in the race to inoculate as many people possible while the number of cases of the Omicron coronavirus variant soars. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
La ministre de la Santé a détaillé l'avancée de la campagne de vaccination par catégorie d'âge au terme de 11 mois d'injections anti-covid. Une des leçons étant qu'un 20-29 ans sur trois ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet.
26.11.2021, Schleswig-Holstein, Eutin: Krankenschwester Swenja Grandke impft in der Impfstelle Eutin gegen das Corona Virus. Heute starten in ganz Schleswig-Holstein zunächst 24 Impfstellen, um die Geschwindigkeit bei den COVID-19-Auffrischimpfungen zu erhöhen und die Praxen der niedergelassenen Ärztinnen und Ärzte bei den Corona-Impfungen zu unterstützen und zu entlasten. Foto: Markus Scholz/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
En deux jours à peine, la pétition publique demandant à ce que la vaccination anti-covid obligatoire soit proscrite et les restrictions quotidiennes levées pour les non-vaccinés a dépassé les 5.800 soutiens. Il y aura donc débat à la Chambre.
Businesswoman showing her mobile phone with corona tracking app on display. Female professional showing she is safe from corona infection.
Si les thématiques des 15 pétitions validées en fin de semaine dernière sont très disparates, l'avancée de la vaccination contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents.
A medical worker prepares a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine, in a gymnasium, in Nogent-le-Rotrou, western France, on April 3, 2021. - 770 second doses are expected to be administered during a flash vaccination day. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Le pays entend rester lié à la commande de doses anti-covid passée par la Commission européenne, sans signer d'autres contrats d'approvisionnement avec l'un ou l'autre des laboratoires pharmaceutiques.
04.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Städtischen Klinikum Dresden hält im Impfzentrum für Mitarbeiter ein Injektionsfläschchen mit dem Impfstoff gegen Corona in den Händen. Am Montag haben die Corona-Impfungen mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer im Städtischen Klinikum für medizinisches Personal in den Hochrisikobereichen und den Covid-19-Stationen begonnen. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++