Changer d'édition

Un policier de haut rang risque la prison
Luxembourg 2 min. 22.06.2022
Poursuivi pour prise illégale d'intérêts

Un policier de haut rang risque la prison

Une peine de douze mois de prison avec sursis a été requise.
Poursuivi pour prise illégale d'intérêts

Un policier de haut rang risque la prison

Une peine de douze mois de prison avec sursis a été requise.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 22.06.2022
Poursuivi pour prise illégale d'intérêts

Un policier de haut rang risque la prison

Sophie HERMES
Sophie HERMES
Il est accusé d'avoir défendu des intérêts personnels lors d'une procédure de recrutement. L'ex-directeur régional risque désormais une peine relativement lourde.

Si l'on en croit le représentant du ministère public, l'ancien directeur régional de la police pour le district nord devrait être condamné à une peine de douze mois de prison avec sursis et à une amende de 15.000 euros pour trafic d'influence illégal. En outre, il appartiendra aux juges de décider si le prévenu peut continuer à être employé dans la fonction publique.


24 mois de prison pour avoir menacé Bettel et Lenert
Le tribunal a condamné Fernando T., qui avait menacé de mort le Premier ministre et la ministre de la Santé. Dans une autre affaire,Peter Freitag, qui s'opposait aux mesures sanitaires, a été acquitté.

Bob Leesch est accusé d'avoir tenté d'imposer un candidat lors d'une procédure de recrutement en 2018 et 2019. Le procès porte sur l'attribution d'un poste d'employé civil pour le centre de dépôt de véhicules de la police (Fourrière) et sur un candidat qui est largement apparenté au directeur régional de l'époque. Le fait que l'homme n'ait finalement pas été engagé s'explique uniquement par le fait qu'un autre membre de la commission de recrutement avait informé le chef du personnel que la commission n'avait pas pu se mettre d'accord sur l'un des candidats.

«A côté de la plaque»

Selon le procureur, le directeur régional de l'époque a enfreint l'article 245 du Code pénal par son comportement au cours de la procédure de recrutement. Les faits seraient étayés par des courriels, des rapports, des témoignages ainsi que par des aveux partiels de l'accusé.

Il y aurait même eu une influence illégale à deux niveaux. Dans le cadre de la procédure de recrutement, le directeur régional de l'époque avait tout d'abord établi la liste des candidats convoqués pour un entretien - et n'avait pas retenu certaines personnes qui auraient eu de bonnes chances d'obtenir le poste. Après les entretiens, il s'était ensuite engagé avec force en faveur de «son candidat», sans informer ouvertement les autres membres de la commission de recrutement qu'il était apparenté à cet homme.

S'adressant à l'accusé, le représentant du ministère public a trouvé des mots clairs : «Votre comportement était totalement à côté de la plaque». Bob Leesch n'a pas seulement enfreint les règles disciplinaires, il s'est également rendu coupable d'une infraction pénale. Il faut donc qu'il y ait une condamnation.

L'avocat du prévenu a entre-temps réclamé l'acquittement. Selon lui, Bob Leesch n'a agi que dans l'intérêt de l'entreprise et, en fin de compte, il ne s'est rien passé puisque le candidat n'a pas été retenu. Les juges du tribunal d'arrondissement de Diekirch rendront leur décision le 13 octobre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La diffusion d'images pornographiques d'enfants ou d'adolescents reste l'un des principaux combats de l'Union européenne. Au Grand-Duché, cette problématique est prise très au sérieux et se poursuit grâce à des synergies avec des ONG et les pays voisins.
Le gouvernement britannique a confirmé vendredi avoir signé le décret d'extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange vers les Etats-Unis, où il est poursuivi pour une fuite massive de documents confidentiels.
(FILES) In this file photo taken on May 1, 2019, WikiLeaks founder Julian Assange arrives at court in London to be sentenced for bail violation. - UK Home Secretary Priti Patel has approved the US government's request to extradite the WikiLeaks publisher Julian Assange, her department said Friday, June 17. The Home Office said the interior minister "must sign an extradition order if there are no grounds to prohibit the (extradition) order being made" and the courts had found none. Assange has 14 days to appeal. (Photo by Daniel LEAL / AFP)
Le parquet national antiterroriste (Pnat) a requis vendredi le maximum prévu, la réclusion criminelle à perpétuité incompressible à l'encontre de Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre.
This court sketch made on June 10, 2022 shows defendant Salah Abdeslam gesturing in front of Paris' special assise court during the trial of the November 2015 attacks that saw 130 people killed at the Stade de France in Saint-Denis, bars, restaurants and the Bataclan concert hall in Paris. - Prosecutors in the Paris attacks trial on June 10 recommended a life sentence without parole for the main suspect in the November 2015 jihadist attacks that killed 130 in France's worst-ever terror assault. (Photo by Benoit PEYRUCQ / AFP) / ----IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE-----