Changer d'édition

Un pas de plus pour le Campus francophone de Gasperich
Luxembourg 2 min. 05.04.2017 Cet article est archivé
Le Lycée Vauban et l'EFL fusionnent

Un pas de plus pour le Campus francophone de Gasperich

Les écoliers de l'EFL vont prendre leurs quartiers à ce moment-là alors que les lycéens investiront les lieux au début de l'année 2018.
Le Lycée Vauban et l'EFL fusionnent

Un pas de plus pour le Campus francophone de Gasperich

Les écoliers de l'EFL vont prendre leurs quartiers à ce moment-là alors que les lycéens investiront les lieux au début de l'année 2018.
Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 05.04.2017 Cet article est archivé
Le Lycée Vauban et l'EFL fusionnent

Un pas de plus pour le Campus francophone de Gasperich

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Le Lycée Vauban et l'EFL viennent de fusionner et constituent ainsi le Campus francophone du Ban de Gasperich.

(VO) - Le Lycée Vauban et l'EFL viennent de fusionner et constituent ainsi le Campus francophone du Ban de Gasperich.

Il s'agit d'une nouvelle étape pour le campus francophone qui va faire sa première rentrée en septembre 2017. Les écoliers de l'EFL vont prendre leurs quartiers à ce moment-là alors que les lycéens investiront les lieux au début de l'année 2018.

Dorénavant, le lycée et l'école primaire seront dénommés de la même manière sous "Vauban. Ecole et lycée français de Luxembourg". Un tout nouveau logo a été créé.

Il s'articule autour du nom "Vauban" et d'un élément graphique : le cercle.

Sa forme ronde et sa couleur naturelle traduisent les valeurs partagées des composantes de Vauban : la bienveillance, l’humain, le mouvement, l’harmonie, la protection. Le demi-cercle symbole de la rencontre représente l'union, le partage et la complémentarité de ces 2 composantes.

Cet univers visuel institutionnel se décline en couleurs par entité.

Sa forme ronde et sa couleur naturelle traduisent les valeurs partagées des composantes de Vauban : la bienveillance, l’humain, le mouvement, l’harmonie, la protection.
Sa forme ronde et sa couleur naturelle traduisent les valeurs partagées des composantes de Vauban : la bienveillance, l’humain, le mouvement, l’harmonie, la protection.
Vauban

Un projet pédagogique ambitieux

Le but de cette fusion est pour la communauté éducative de "donner vie collectivement à Vauban, Ecole et Lycée Français de Luxembourg, et de conduire les perspectives pédagogiques qu’il ouvre au sein d’un site commun", peut-on lire dans un communiqué envoyé par l'établissement ce mercredi matin.

Le projet pédagogique est maintenant commun aux deux établissements homologués par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE).

Dès la rentrée scolaire 2017, le déploiement de ce projet pédagogique aura pour but de conduire les élèves de la maternelle au baccalauréat. Il se décline en 4 parcours permettant de suivre le travail des élèves dans différents domaines tout au long de leur scolarité:

  • le parcours scolaire, qui regroupe l’ensemble des enseignements de la maternelle à la terminale
  • le parcours citoyen dont l’objectif est la transmission des valeurs de respect, d’épanouissement, d’autonomie, et d’engagement
  • le parcours culturel visant à favoriser et enrichir la culture de l’élève au travers de différents dispositifs
  • le parcours avenir dont l’objectif est de permettre à l’élève de construire progressivement, tout au long de sa scolarité, un projet d’orientation.

Le campus en construction à Gasperich attend 2.400 élèves. Cet enseignement francophone est complété par l'école Charlemagne qui ne fermera pas ses portes à la rentrée 2017 et par l'école Sainte Sophie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le vaste chantier du Ban de Gasperich est sur le point de devenir «le» nouveau quartier au sud de Luxembourg. Les immeubles résidentiels (comme ici l'îlot A) et de bureaux poussent vite. Les nouveaux boulevards extra larges et rues du quartier seront prêts «fin août, début septembre» pour accueillir les premiers élèves du Campus Vauban dès la rentrée et les premiers habitants avant la fin de l'année. C'est parti pour la visite!
Reportage Ban de Gasperich. Foto:Gerry Huberty
Ecole francophone Charlemagne
On pensait que les 95 élèves qui fréquentent l'école Charlemagne située à Walferdange verraient l'établissement fermer ses portes en juillet, faute de locaux. La mobilisation des parents, du personnel enseignant et des fondateurs de l'école a fait bouger les choses: le ministère de l'Education nationale prolonge la convention jusqu'en juillet 2018.
«Ecole et Lycée français du Luxembourg»
La première pierre du nouveau campus français du Luxembourg a été posée ce mardi matin. Un campus qui regroupera tous les niveaux: de la maternelle au lycée. Et certains ont déjà pu y faire un tour.
Unter den roten Stahlträgern wird sich später die Turnhalle befinden. Darüber der Pausenhof.
Réforme du collège, refonte des programmes, EMC
Michel Hiebel, proviseur du lycée Vauban, fait le point pour wort.lu/FR sur la rentrée 2015 ainsi que sur les sujets qui agitent le monde de l'éducation en France: la réforme du collège, la refonte des programmes et le nouvel «enseignement moral et civique».
9.09.2013 LIMPERTSBERG, LYCEE VAUBAN, DIRECTEUR HIEBEL  PHOTO ANOUK ANTONY
L'Ecole et lycée français du Luxembourg, le futur campus francophone qui pourra accueillir 2.300 élèves et doit ouvrir en septembre 2017, devient réalité. Le Premier ministre, Xavier Bettel, a parlé d'«un projet qui répond à la modernisation de l'Etat au Luxembourg» avant de donner le premier coup de pelle, lundi au Ban de Gasperich.
Entouré de Lydie Polfer (bourgmestre de Luxembourg) à sa droite, et de Claude Meisch (ministre de l'Education nationale) à sa gauche), le Premier ministre, Xavier Bettel -ancien bourgmestre de Luxembourg-ville- a rappelé que "la communauté française est la première communauté représentée aujourd'hui à Luxembourg".
Le lycée fête ses trente ans ce week-end
Le Lycée français Vauban souffle ses trente bougies ce week-end. Qui l'a initité? Comment se porte le trentenaire? Et quels sont ses projets? Michel Hiebel, le proviseur, nous répond.
Michel Hiebel: "Le grand message est que nous voulons aussi faire passer des valeurs. C'est ce qui manque le plus dans le monde qui nous entoure"