Changer d'édition

Un nouvel outil de travail pour les Archives nationales
Luxembourg 6 2 min. 12.03.2020 Cet article est archivé

Un nouvel outil de travail pour les Archives nationales

La directrice des Archives, Josée Kirps, Sam Tanson, François Bausch et le directeur du Fonds Belval Luc Dhamen ont présenté le futur bâtiment des Archives nationales.

Un nouvel outil de travail pour les Archives nationales

La directrice des Archives, Josée Kirps, Sam Tanson, François Bausch et le directeur du Fonds Belval Luc Dhamen ont présenté le futur bâtiment des Archives nationales.
Photo: MMTP/MC
Luxembourg 6 2 min. 12.03.2020 Cet article est archivé

Un nouvel outil de travail pour les Archives nationales

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Les ANLux déménageront dans quatre ans dans un bâtiment flambant neuf sur le site de Belval. Le projet, qui fait la part belle aux énergies renouvelables, a été présenté ce jeudi. Les travaux débuteront au second semestre 2021.

Six jours après l'approbation par le Conseil du gouvernement du projet de loi relatif à la construction du nouveau bâtiment des Archives nationales (ANLux) à Belval, la ministre de la Culture Sam Tanson (Déi Gréng) et le ministre des Travaux publics François Bausch (Déi Gréng) ont présenté les premiers plans du nouveau site. Si les délais des travaux sont respectés, les différents services pourraient emménager à l'horizon 2024.  

Ce nouveau bâtiment devrait également faciliter les conditions de travail du personnel. A l'heure actuelle, les archives de l'Etat sont réparties sur cinq sites différents: le plateau du Saint-Esprit où se trouvent le bâtiment central et un dépôt, Bertrange (dépôt Bourmicht et le centre Hermes) ainsi que des locaux à l'Athénée.  


Online, Überschwemmung in den Nationalarchiven, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les Archives nationales passent de l'eau à la glace
Les documents impactés, jeudi dernier, par l'inondation du dépôt situé au niveau -5 du parking Saint-Esprit, ont été placés en congélateurs pour éviter toute moisissure. Les dépôts de La Provençale héritent du titre de nouvelle annexe des Archives pour une durée indéterminée.

«Les conditions de stockage ne répondent pas aux critères et normes internationaux qui entrent en vigueur» et les «risques d'incendie et d'inondation sont une menace permanente», regrette la directrice Josée Kirps. Pour rappel, un système d'égout bouché avait causé de gros dégâts aux Archives en juillet dernier obligeant les services à intervenir dans l'urgence. 

Fonctionnalité et économie d'énergie

En regroupant tous les services à Belval, dans la rue de la Rockhal, les ANLux vont changer de dimension. Outre la capacité de stockage qui couvrira les besoins pour une trentaine d'années - 105 km linéaires contre 60 actuellement - les conditions de rangement répondront aux exigences de l'archivage moderne (rayonnages mobiles, fixes, conditions spécifiques pour les microfilms).

Compact et fonctionnel, le nouveau bâtiment sera composé de différentes sections (publique, administrative, logistique) et pourvu d'une zone tampon vers les pièces de stockage. D'une superficie totale de plus de 100.000 m3, l'immeuble a été conçu de façon durable puisqu'il sera équipé de puits canadiens, panneaux photovoltaïques, sondes géothermiques et pompes à chaleur pour réduire la consommation d'énergie. 

Enfin, la structure du volume «Administration» sera bâtie en bois. Tandis que l'ensemble du bâtiment sera couvert d'une toiture végétalisée. Un projet ambitieux qui se traduit par un budget annoncé affichant 77,2 millions d'euros. Les travaux, dont la durée est estimée à trois ans, devraient débuter dans la seconde partie de l'année 2021. 

Mais pas de quoi décourager pour autant Josée Kirps: «En termes de place, les superficies actuelles devraient nous permettre de tenir le coup jusqu'au futur déménagement. En espérant qu'il n'y ait pas de retard dans les travaux».    


Sur le même sujet

77 millions pour le futur siège des Archives nationales
Transféré sur le site de Belval, le bâtiment de quelque 16.000 m2 répartis sur sept étages doit unifier les différents sites actuels et être opérationnel d'ici à 2024. Le futur ensemble sera réalisé à partir de matériaux durables et sera doté d'une toiture végétalisée.
La future façade du site de Belval.
Les Archives sous les eaux
Un système d'égout bouché a causé de gros dégâts aux Archives nationales. L'eau a pénétré dans une chambre de stockage, jeudi. Ce vendredi, la sauvegarde des documents a débuté