Changer d'édition

Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville
Luxembourg 2 min. 03.07.2020

Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville

De son ancienne vie commerciale, le local du 9, rue Chimay ne garde que la cuillère de l'enseigne «A la soupe».

Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville

De son ancienne vie commerciale, le local du 9, rue Chimay ne garde que la cuillère de l'enseigne «A la soupe».
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 03.07.2020

Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville

Maurice FICK
Maurice FICK
La capitale a horreur des commerces vides. Suite à la faillite d'«A la Soupe», et en attendant de rafraîchir les locaux rue Chimay, les autorités communales indiquent que le local laissé vacant sera loué dès la fin août. Selon la recette à succès des pop-up stores.

Conséquence directe de la pandémie et des effets secondaires du télétravail, les commerces souffrent. Et notamment ceux spécialisés dans la restauration rapide. Faute de clients à la recherche d'un sandwich ou d'un repas à emporter, bon nombre d'enseignes ont été contraintes de garder le rideau baissé et de déposer le bilan. Une absence commerciale que la Ville tente de combler afin de «donner le bon signal», assure Serge Wilmes (CSV),  premier échevin en charge du commerce dans la capitale. Objectif annoncé: «ne pas pratiquer la politique du vide».


Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La formule attractive des pop-up stores
Et si l'avenir du commerce de ville tenait dans les boutiques éphémères? A Luxembourg, la tendance commence à prendre. La Ville étant même prête à tenter l'expérience au-delà du centre-ville.

Capitalisant sur le succès rencontré dans ses deux boutiques éphémères, la Ville prévoit donc d'en créer une troisième. Les locaux du 9 rue Chimay, occupés jusqu'alors par l'enseigne «A la soupe» serviront comme pop-up store «à partir de fin août, début septembre», précise le premier échevin qui assure qu'une réfection destinée à permettre une location longue durée aura bel et bien lieu. Propriété de la Ville, au même titre qu'«une trentaine d'autres locaux commerciaux», l'adresse redeviendra un commerce plus classique «à partir de novembre/décembre 2020». 


online.fr, Lokales, Geschäfte schaffen es nicht mehr nach der Krise Corona weiter bestehen zu bleiben, Bahnhofviertel, quartier de la gare, faillite, Geschäfte am Rande der Firmenpleite,  Gebäude durchgehend zur avenue de la gare avenue de la liberté  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les commerces de la capitale sous perfusion
Déjà pris en tenaille par des chantiers qui n'en finissent plus, des loyers jugés prohibitifs et l'implantation de nouveaux centres commerciaux en périphérie, les commerces du quartier de la Gare et de la Ville-Haute apparaissent au bord de l'asphyxie suite à la crise sanitaire.

En réflexion depuis mai et l'annonce de la faillite de l'enseigne «A la soupe» qui occupait alors l'espace commercial, la création d'un troisième magasin éphémère a suscité l'enthousiasme. «Dès l'annonce de cette faillite, plusieurs personnes nous ont contactés», assure Serge Wilmes qui se souvient que l'engouement des commerçants a été identique pour reprendre les deux pop-up stores dans la rue Philippe II. Pour rappel, les baux commerciaux du Botari et du Bricks4Kidz qui devaient initialement s'achever fin avril, ont été prolongés par l'administration communale jusqu'à la fin juillet. Coronavirus oblige. 


online.fr, Pop Up Store, rue  Philippe II, bricks 4 kidz, Raquel Luis silva Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les pop-up stores prêts pour un nouvel épisode
La Ville de Luxembourg relance un appel à candidatures pour qui souhaiterait intégrer l'une ou l'autre de ses boutiques éphémères. Rue Philippe II, le bail proposé sera d'un à six mois.

En coulisses, «les retours sont très positifs», avance l'élu chrétien-social. Pour les sortants aussi bien que pour les potentiels entrants. Pas moins d'«une trentaine» ont frappé à sa porte pour décrocher l'un des deux espaces de 45 m2 idéalement situés dans l'hypercentre de la capitale. «Les deux pop-up stores ont déjà été attribués mais les noms ne seront annoncés que plus tard, en  août», indique-t-il en faisant durer le suspense. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les commerces de la capitale sous perfusion
Déjà pris en tenaille par des chantiers qui n'en finissent plus, des loyers jugés prohibitifs et l'implantation de nouveaux centres commerciaux en périphérie, les commerces du quartier de la Gare et de la Ville-Haute apparaissent au bord de l'asphyxie suite à la crise sanitaire.
online.fr, Lokales, Geschäfte schaffen es nicht mehr nach der Krise Corona weiter bestehen zu bleiben, Bahnhofviertel, quartier de la gare, faillite, Geschäfte am Rande der Firmenpleite,  Gebäude durchgehend zur avenue de la gare avenue de la liberté  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Quelle seconde vie pour les pop-up stores?
Les deux magasins éphémères Botari et Bricks4Kidz dans la rue Philippe II achèveront leur bail fin juillet. L'administration communale de la capitale lance un nouvel appel à candidatures. La date limite pour l'introduction des dossiers est fixée au 21 juin.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La formule attractive des pop-up stores
Et si l'avenir du commerce de ville tenait dans les boutiques éphémères? A Luxembourg, la tendance commence à prendre. La Ville étant même prête à tenter l'expérience au-delà du centre-ville.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'éphémère s'invite rue Philippe II
L'identité des deux commerces qui occuperont les locaux situés dans la rue Philippe II a été dévoilée, mercredi, par la Ville. Les enseignes auront six mois pour trouver leur public, avant le renouvellement de l'offre.
Les nouvelles boutiques de la rue Philippe II devront céder leur place au printemps.
Gros rabais de la Ville sur la location de ses magasins
Pour venir en aide au commerce de l'hypercentre et de la gare, la Ville de Luxembourg lance ce mercredi sa nouvelle offre pour louer deux pop-up stores à prix très attractifs. Les «jeunes qui ont de bonnes idées» seront prioritaires.
Solden an Rue Philippe II, Foto Lex Kleren