Changer d'édition

Un nouveau contingent luxembourgeois au Mali
Luxembourg 3 2 min. 16.05.2021

Un nouveau contingent luxembourgeois au Mali

Ravitailleur autant que transporteur, l'Airbus A330 vient d'effectuer sa première mission pour les troupes luxembourgeoises.

Un nouveau contingent luxembourgeois au Mali

Ravitailleur autant que transporteur, l'Airbus A330 vient d'effectuer sa première mission pour les troupes luxembourgeoises.
Photo : Christophe Olinger
Luxembourg 3 2 min. 16.05.2021

Un nouveau contingent luxembourgeois au Mali

C'est sous la pluie que 13 soldats de l'armée luxembourgeoise ont pris place à bord du nouvel A330 à disposition des troupes grand-ducales. Un appareil partagé avec Pays-Bas, Allemagne, Norvège, Belgique et République tchèque.

(pj avec Marc Hoscheid) Dans la famille Airbus, le dernier avion livré pour l'armée luxembourgeoise se nommait A400M. Il a désormais un ''petit'' frère, un A330 flambant qui, à peine arrivé sur le tarmac du Findel samedi a repris le chemin des airs. Avec à son bord 13 soldats volontaires envoyés au Mali. Soit le quatrième contingent national expédié dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, stratégique dans la lutte contre les forces djihadistes.


Wort.FR, Interview avec le Chef d'état major Steve Thull, Armée, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La cyberdéfense sur le pied de guerre
L'armée luxembourgeoise prend la menace d'attaques informatiques très au sérieux. Petit à petit, sa stratégie s'affirme dans ce domaine où effectifs, matériels et transmissions sont autant de sources de vulnérabilité.

Et c'est autant pour saluer le départ de ces hommes pour quatre mois vers le camp de Koulikoro que pour voir l'avion que le ministre de la Défense avait fait le déplacement. Un François Bausch (Déi Gréng) découvrant avec le chef d'état-major Steve Thull cet A330 cofinancé par le Grand-Duché. En effet, l'addition a été divisée entre six Etats. 

En effet, l'avion qui effectuait là son premier vol pour les forces luxembourgeoises, fait partie pour le compte de l'OTAN de la «Multinational MRTT Unit» dont le Luxembourg fait partie depuis cinq ans auprès des forces belges, néerlandaises, allemandes, norvégiennes ou tchèques qui, à tour de rôle, peuvent solliciter l'emploi de l'engin pour des actions de ravitaillement en l'air, ou de la prise en charge de troupes, de matériels voire même pour des opérations sanitaires. Il peut alors disposer jusqu'à 22 lits, dont six pour des patients en soins intensifs.

À terme, la flotte MRTT comptera neuf appareils. Celui-ci étant le quatrième livré et le dernier étant annoncé pour janvier 2025. Cinq appareils seront basés à la base principale d'Eindhoven, aux Pays-Bas, et les quatre autres à l'aéroport de Cologne/Bonn.   

Les militaires luxembourgeois ont embarqué après avoir reçu une mission spécifique de 14 mois. Mission dont le ministre François Bausch a rappelé qu'elle comptait deux aspects : d'une part la formation de l'armée malienne dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes islamistes, et d'autre part assurer des reconnaissances par drones afin de sécuriser certaines zones du pays.

Pour faire face aux conditions particulières qui les attendent, les militaires ont pu peaufiner leur savoir-faire en matière de pilotage de drones en Espagne, sur une base disposant de territoires d'évolution bien plus vastes que ceux disponibles au Grand-Duché. Mais pour le reste de leur entraînement (tir, stress, gestion de la fatigue, manœuvres tactiques, etc), c'est bien sur le sol national qu'officiers, sous-officiers et militaires du rang ont été formés.

Appréciant les 267 places assises disponibles ou les capacités de défense de l'A330, François Bausch n'a pas manqué de remettre son uniforme vert de responsable politique Déi Gréng et de reconnaître que l'actuelle empreinte écologique de l'appareil (alimenté en kérosène) était loin de le satisfaire. «Dans les prochaines années, nous devrons remplacer le kérosène d'abord par des carburants synthétiques, puis par l'hydrogène», a assuré le ministre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'avion de 45 mètres s'est établi dans ses nouveaux quartiers au sein de l'unité binationale en octobre dernier. Si la plupart des pilotes ont achevé leur formation, les unités luxembourgeoises et belges continuent de l'apprivoiser.
Der A400M ist Teil der luxemburgischen NATO-Verpflichtungen. Die Kosten betrugen 197 Millionen Euro.
En allié prévenant, l'Etat luxembourgeois contribuera massivement à la modernisation de l'Agence de soutien et d'acquisition (NSPA) installée sur une ancienne base de l'armée luxembourgeoise depuis 1968.
Le centre militaire accueillera un site de lancement pour les nouveaux drones dont l'armée luxembourgeoise a fait l'acquisition. La base servira à la formation des soldats devant piloter ces engins et récupérer les données.
Marneuizen - Vandaag geeft de X-300 Integrator zijjn tweede vlucht gemaakt. Dit toestel wordt gebruikt voor et verzamelen van inlichtingen. Foto: Evert-Jan Daniels
En participant à l'achat d'un nouvel avion ravitailleur aux côtés de cinq autres pays, le Grand-Duché entend appliquer sa nouvelle stratégie militaire. Si l'appareil ne sera pas stationné au Findel, le pays pourra en bénéficier pour ses missions de soutien logistique.