Changer d'édition

Un nouveau bonus au congé pour raison familiale
Luxembourg 2 min. 24.12.2020

Un nouveau bonus au congé pour raison familiale

Les crèches devant fermer jusqu'au 10 janvier, au moins, les parents de petits enfants pourront bénéficier d'un congé pour raison familiale pour s'occuper de leur tout-petit.

Un nouveau bonus au congé pour raison familiale

Les crèches devant fermer jusqu'au 10 janvier, au moins, les parents de petits enfants pourront bénéficier d'un congé pour raison familiale pour s'occuper de leur tout-petit.
Luxembourg 2 min. 24.12.2020

Un nouveau bonus au congé pour raison familiale

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En raison notamment de la fermeture des classes à la rentrée de janvier 2021, les députés voteront jeudi une nouvelle possibilité de congé pour les parents devant s'occuper de leur enfant.

C'est peu dire que le congé pour raison familiale a vécu une année mouvementée. Les changements ont débuté en mars (avec la fermeture de tout le système scolaire) et ne cessent depuis. Adaptation au cas des enfants vulnérables à l'infection de covid, à celui des adultes nécessitant un accompagnement, à la possible mise en quarantaine des jeunes élèves : les épisodes ont été nombreux. Jusqu'à cette fin décembre où les dernières annonces du ministre de l'Education nationale de mardi dernier imposent une nouvelle mue.


Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
578 élèves infectés au covid-19 à la veille des vacances
Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.

Impossible en effet de ne pas octroyer une possible dispense de travail aux parents alors que les élèves ne seront pas accueillis en classe le 4 janvier, mais une semaine plus tard (si tout va bien).

Il faudra donc bien qu'un adulte veille sur écoliers ou lycéens durant cette semaine de cours à la maison (home schooling), et cela sans que cela n'affecte le décompte de ses congés pour raison familiale octroyés d'ordinaire. La mesure devrait être adoptée, sans soucis, ce 24 décembre à la Chambre.

Mercredi après-midi, la commission du Travail a donc peaufiné les nouveaux ajustements. A commencer par l'extension de ce droit à un congé exceptionnel à l'un ou l'autre des parents dont l'enfant ne pourrait être accueilli à l'école, au lycée, en maisons relais ou en structure d'accueil périscolaire. «Nous avons étendu le droit en cas d'impossibilité de fréquenter une crèche (pour cause de fermeture comme ce sera le cas du 26 décembre au 10 janvier) ou auprès d'une assistante parentale indisponible (en raison d'une infection ou à l'écart en tant que cas contact)», précise le député Georges Engel (LSAP).

Il a aussi été acté que la mesure puisse être étendue aux familles dont l'enfant a vu le jour après le 1er septembre 2016. Les tout-petits n'ayant pas été pris en compte dans la proposition initiale du gouvernement.  

«Initialement également, le projet de loi déposé souhaitait que cet élargissement soit valable jusqu'au 31 décembre 2021, cela afin que nous n'ayons pas à voter et revoter à chaque éventuelle prolongation, note Georges Engel. Mais la commission est plutôt favorable à un report jusqu'au 20 janvier prochain. D'ici là, nous compléterons le dispositif pour qu'il bénéficie au mieux aux familles.» 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet