Changer d'édition

Un moustique japonais trouvé à Stolzemburg

Un moustique japonais trouvé à Stolzemburg

Libre de droits
Luxembourg 2 min. 01.08.2018

Un moustique japonais trouvé à Stolzemburg

Lundi, un moustique japonais a été officiellement enregistré pour la première fois au Grand-Duché. Comment se protéger et quels sont les risques face à ce type d'insecte?

Ce lundi, le Ministère de la Santé a été informé de la présence d'une population de moustiques japonais, baptisée "Aedes japonicus" sur une propriété privée à Stolzemburg (municipalité de Putscheid). Cette première apparition du moustique japonais au Grand-Duché a été confirmée par le Muséum d'Histoire Naturelle après une analyse génétique des moustiques tués. 

Aedes Japonicus pique surtout le jour.
Aedes Japonicus pique surtout le jour.

D'après les premières informations, il ne s'agit que d'un seul cas. Le moustique japonais se déplace peu et ne vole pas plus de quelques dizaines de mètres autour de son lieu de naissance. Néanmoins, les autorités allemandes ont également été informées. 

Dans les jours à venir, les autorités analyseront la situation sur le terrain et la mise en œuvre d'un plan de prévention et d'un système de surveillance avec le soutien d'un expert suisse. 

Suivi

La mise à mort de cette espèce doit se faire sans insecticides, notamment en éliminant les habitats potentiels. Par conséquent, la recherche de larves est la plus efficace.

L'Aedes japonicus est un insecte originaire d'Asie. Il s'agit d'un grand moustique brun foncé (10-12 mm) avec des taches blanches caractéristiques sur les pattes et le ventre, ainsi que cinq bandes dorées sur le thorax.

Jusqu'à présent, le moustique japonais a été le seul moustique exotique trouvé au Luxembourg. Cependant, il a déjà été observé dans d'autres pays européens, en particulier dans la province de Namur (Belgique), en Rhénanie du Nord-Westphalie et à Hesse (Allemagne) ainsi que dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et les Vosges (France).

Quels sont les risques liés au moustique japonais?

Les moustiques japonais ne posent pas de risque pour la santé et ne sont généralement pas porteurs de virus nuisibles pour la santé humaine ou animale. Leurs piqûres, bien qu'un peu plus douloureuses, ne devraient pas être traitées différemment de celles des moustiques indigènes.

Mais contrairement aux moustiques locaux, qui piquent généralement la nuit et dans les maisons, les moustiques japonais piquent surtout le jour et dans les jardins ou les zones boisées. Pour éviter les piqûres de moustiques, le port de tenues longues et amples ainsi que l'utilisation de répulsifs sont les mesures préventives les plus efficaces. 

Comment éviter la propagation des moustiques à la maison?

Les moustiques (japonais ou non) pondent leurs œufs en bordure de petites quantités d'eau stagnante, riche en matière organique et exempte de prédateurs naturels (sites de reproduction ou de nidification). Ils aiment particulièrement l'eau qui s'accumule dans les soucoupes, les pots de fleurs, les gouttières bouchées et les vieux pneus. Grâce à leur développement larvaire rapide (de 10 à 20 jours), les habitats qui n'existent que pour quelques semaines peuvent être peuplés. Il est nécessaire d'être vigilant en tout temps en drainant l'eau stagnante et en enlevant tout objet qui pourrait devenir un contenant d'eau.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet