Changer d'édition

Un mineur placé en détention à Schrassig
Luxembourg 24.01.2020 Cet article est archivé

Un mineur placé en détention à Schrassig

Selon le Parquet de Luxembourg la mise en détention était devenue «inéluctable» suite au comportement «très agressif» de l'adolescent, ce «dès son plus jeune âge»

Un mineur placé en détention à Schrassig

Selon le Parquet de Luxembourg la mise en détention était devenue «inéluctable» suite au comportement «très agressif» de l'adolescent, ce «dès son plus jeune âge»
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 24.01.2020 Cet article est archivé

Un mineur placé en détention à Schrassig

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le juge de la jeunesse de Luxembourg a décidé ce vendredi d'incarcérer de manière transitoire un jeune homme âgé de 17 ans au centre pénitentiaire. Une décision justifiée par le fait que l'adolescent a affiché un comportement très agressif, et ce, dès son plus jeune âge.

Une mesure «exceptionnelle» et «transitoire». C'est ainsi que le Parquet de Luxembourg qualifie la décision du juge de la Jeunesse de Luxembourg de placer un mineur âgé de 17 ans en détention au Centre pénitentiaire de Schrassig. Selon le Parquet, une telle issue était devenue «inéluctable» suite au comportement «très agressif» de l'adolescent, ce «dès son plus jeune âge». Le jeune homme est en effet coupable de nombreuses infractions pénales graves, dont des faits de viol, de vols à l’aide de violences et de menaces, ainsi que de coups et blessures volontaires ayant causé une incapacité de travail.

Cette décision d'incarcération est la conséquence d'une réunion de concertation entre professionnels en date du 14 janvier. Ces échanges initiés par le juge de la Jeunesse en charge du mineur ont conclu que le Luxembourg ne dispose pas d’une institution adaptée aux besoins spécifiques de ce mineur. Par ailleurs, vu que les recherches d’une telle institution à l’étranger se sont avérées jusqu'à présent infructueuses.


L'Unisec aura mis 25 ans à se concrétiser
Mineurs détenus à Schrassig: Claudia Monti met les points sur les "i"
Nouvel épisode dans le feuilleton qui oppose le médiateur aux autorités. Les arguments du parquet n'ont pas convaincu Claudia Monti qui déclare, dans une nouvelle lettre ouverte, qu'aucune raison ne justifie le séjour de 2 mineurs à Schrassig actuellement.

Placé depuis 2014 dans différentes institutions tant à l’étranger qu’au Luxembourg, l'adolescent qui aura 18 ans en 2020 se trouve depuis 13 mois à l’Unité de sécurité du Centre socio-éducatif de l’État (Unisec), opérationnelle depuis le 1er novembre 2017 à Dreiborn. Auteur de nombreuses fugues, le mineur refuse toute aide, et pire, menace et agresse de plus en plus régulièrement les professionnels chargés de s’occuper de lui. Bref, la situation est devenue intenable à l'Unisec.

Le Parquet de Luxembourg rappelle que la loi relative à la protection de la jeunesse stipule qu'«un mineur peut être placé dans un établissement disciplinaire de l'État (...) si une mesure de placement dans un établissement ordinaire de garde, d’éducation ou de préservation est inadéquate en raison de la mauvaise conduite ou du comportement dangereux du mineur en cause».


Sur le même sujet

Pays hôte de la nouvelle institution européenne en charge de la lutte contre la fraude au budget de l'UE, le Grand-Duché a publié, vendredi, des annonces visant à trouver deux magistrats spécialisés dans les crimes financiers. Une recherche qui concerne un nombre restreint de candidats.
installé depuis quelques jours seulement dans une partie de la tour B, le parquet européen n'a pas encore posé son empreinte au Kirchberg.
600 criminels purgent leur peine derrière les barbelés de la prison de Schrassig, dans laquelle des dizaines de métiers cohabitent dans un ballet sans fin. Fatigués, les gardiens de la prison attendent impatiemment une livraison d'armes.
19.10 Luftaufnahmen / Schrassig , Centre Penitentiaire , Gefaengnis Foto: Guy Jallay
La ministre de la Justice, Sam Tanson (Déi Gréng) rejette les critiques du syndicat des gardiens de prison. L'AAP craint que l'embauche des personnels prenne du retard alors que la nouvelle prison de Sassenheim ouvre ses grilles en 2022. Pour l'État, 352 employés de prison seront bien recrutés.
Lok , Sanem , Neues Gefängnis Uerschterhaff , Gefängnis für Untersuchtungshäftlinge , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort