Changer d'édition

Un master en médecine à l'Uni d'ici 2023?
Luxembourg 04.01.2021 Cet article est archivé

Un master en médecine à l'Uni d'ici 2023?

Jusqu'à présent, l'Uni ne propose en effet qu'une seule année de médecine. Les étudiants doivent ensuite rejoindre une université partenaire à l'étranger pour poursuivre leurs études.

Un master en médecine à l'Uni d'ici 2023?

Jusqu'à présent, l'Uni ne propose en effet qu'une seule année de médecine. Les étudiants doivent ensuite rejoindre une université partenaire à l'étranger pour poursuivre leurs études.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 04.01.2021 Cet article est archivé

Un master en médecine à l'Uni d'ici 2023?

Si les étudiants ne peuvent suivre, pour l'heure, qu'un cursus limité à Belval, l'idée de prolonger le parcours au Luxembourg pour les futurs praticiens suit son cours. L'option, en cours d'analyse, ne devrait toutefois pas se concrétiser avant deux ans.

(ASdN) - Alors que l'association luxembourgeoise des étudiants en médecine (Alem) plaidait la semaine dernière encore pour «la mise en place d'un cursus médical complet au Luxembourg», voilà que sa requête pourrait bientôt devenir réalité. D'ici deux ans, un master en médecine pourrait en effet voir le jour à l'Université du Luxembourg, indique lundi Gilbert Massard à nos confrères de la Radio 100,7.  


CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto Lex Kleren
Les futurs médecins en appellent aux politiques
Mises en exergue par la pandémie de covid-19, les difficultés du Luxembourg à trouver du personnel médical en nombre suffisant apparaissent comme l'un des grands chantiers à venir du gouvernement. Pour l'association luxembourgeoise des étudiants en médecine (Alem), le temps est compté.

Selon le directeur de l'enseignement médical à l'Uni, «il n’est pas exclu qu’un Master en médecine pourrait être introduit plus tôt que prévu actuellement» en raison des circonstances liées à la pandémie. La mise en place effective de ce cursus reste donc à confirmer avant de chercher à constituer une équipe d'enseignants. Les premiers étudiants pourraient, pour leur part, être accueillis d'ici 2023, à commencer par ceux actuellement en bachelor. 

Une bonne nouvelle pour les étudiants, mais aussi pour le pays. Jusqu'à présent, l'Uni ne propose en effet qu'une seule année de médecine. Les étudiants qui suivaient ce cursus rejoignant ensuite une université partenaire, en France, en Allemagne ou en Belgique pour poursuivre leurs études. Or, près d'un tiers d'entre eux ne reviennent pas travailler au Grand-Duché. 

Pour rappel, en juin, l'université avait déjà annoncer élargir son champ de compétence dans le secteur. Deux nouvelles spécialisations en bachelor médecine sont ainsi proposées depuis la rentrée. A savoir, l'oncologie et la neurologie.  


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mises en exergue par la pandémie de covid-19, les difficultés du Luxembourg à trouver du personnel médical en nombre suffisant apparaissent comme l'un des grands chantiers à venir du gouvernement. Pour l'association luxembourgeoise des étudiants en médecine (Alem), le temps est compté.
CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto Lex Kleren
Lors de l'année scolaire 2019-2020, l'État luxembourgeois a allongé 7 millions de plus que l'année précédente. En tout, 33.715 étudiants ont sollicité une aide financière, dont quelque 14.000 non-résidents.
16.07.10 aide financiere de l etat , pour etudiants, formulaire,  photo: Marc Wilwert
L'indemnité versée aux médecins en cours de formation va être augmentée de plus de 800 euros en première année. Les maîtres de stage aussi se voient revalorisés. Par ailleurs, l'obtention du diplôme d'étude spécialisé en médecine se fera au bout de quatre ans.
Le Conseil de gouvernement a revu à la hausse ce vendredi les indemnités et aides financières pour les médecins en voie de spécialisation. Un «incitant positif nécessaire» pour rendre plus attractive une profession qui souffre d'une pénurie.
Les médecins formés en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros à compter de l'été 2019.