Changer d'édition

Un Luxembourg futur «champion du climat» pour Déi Gréng
Luxembourg 3 2 min. 11.07.2019

Un Luxembourg futur «champion du climat» pour Déi Gréng

Un Luxembourg futur «champion du climat» pour Déi Gréng

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 2 min. 11.07.2019

Un Luxembourg futur «champion du climat» pour Déi Gréng

Le parti des Verts a présenté jeudi son bilan parlementaire, avec un objectif bien précis en tête: faire de la lutte pour le climat un enjeu pour tous.

(SW avec Marc Hoscheid) - Après le CSV et le DP, c'était l'heure du bilan parlementaire du groupe Déi Gréng, jeudi 11 juillet. Comme leur allié dans la coalition, les Verts ont exprimé leur réelle satisfaction pour le travail accompli cette année ; l'accent mis sur la protection de l'environnement, à travers les nombreuses réformes engendrées fut notamment mis en avant. 

L'objectif, pour Déi Gréng, est de faire du Luxembourg un «champion du climat». D'ici 2050, l'économie nationale devrait être climatiquement neutre, selon eux. Une volonté qui ne peut se réaliser qu'en coopérant entre la politique, les entreprises et la société civile.

Le gouvernement souhaite ainsi prochainement créer une loi sur la protection du climat qui fonctionnera selon un principe transversal et créera des synergies.

Une nouvelle loi sur la protection des monuments sera également présentée cette année, ont annoncé les députés verts. L'objectif principal est de préserver les témoins architecturaux, tels que les hauts fourneaux d'Esch-Belval par exemple, pour les générations futures. 

Le CSV a perdu sa crédibilité

En ce qui concerne les récentes discussions sur les casiers judiciaires prétendument secrets de la police et de la justice, le groupe des Verts soutient tous les efforts du gouvernement dans la lutte contre la mauvaise utilisation des données.

Mais pour eux, la discussion ne doit pas se limiter à ces deux bases de données: tous les ministères et toutes les administrations publiques sont également concernés par cette question et «il est urgent d'agir», explique Josée Lorsché. 

Felix Braz, Francois Bausch, Sam Tanson et Claude Turmes lors de la conférence de presse, jeudi.
Felix Braz, Francois Bausch, Sam Tanson et Claude Turmes lors de la conférence de presse, jeudi.
Photo: Gerry Huberty

La députée a également exprimé son incompréhension à l'égard de la demande du CSV, de lier la réforme constitutionnelle à des sondages consultatifs des citoyens sur certains sujets. Ce qui met surtout en colère les Verts, c'est que le CSV se soit d'abord tourné vers la presse... un comportement jugé «injustifié», qui a fait «perdre sa crédibilité» au parti d'opposition.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet