Changer d'édition

Un hôpital volant passe par le Findel
Luxembourg 10 03.04.2020 Cet article est archivé

Un hôpital volant passe par le Findel

Six patients ont été transférés vers l’aéroport de Toulouse via cet appareil entièrement médicalisé.

Un hôpital volant passe par le Findel

Six patients ont été transférés vers l’aéroport de Toulouse via cet appareil entièrement médicalisé.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 10 03.04.2020 Cet article est archivé

Un hôpital volant passe par le Findel

Six Français atteints du covid-19 ont été transférés vers le Sud de la France au départ du Grand-Duché. Les patients qui se trouvent en réanimation ont été transportés par un Airbus A330 de l'armée de l'air française.

(ota) - C'est une scène pour le moins exceptionnelle qui s'est déroulée ce vendredi matin au Findel. A 11h20, un Airbus A330 de l'armée de l'air française a atterri sur la piste non encore rénovée de l'aéroport luxembourgeois. Mission du jour: assurer un transfert d'urgence de patients atteints du covid-19.

L'équipe médicale de l'avion a pris en charge six Lorrains transportés un peu plus tôt dans la matinée par des ambulances de réanimation du SAMU de Moselle et des ambulances privées médicalisées. Lesquelles avait été accueillies à la frontière à Zoufftgen par un officier de liaison et le directeur des secours médicaux du Corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS).

Ce dispositif, unique à ce jour, visait à alléger les services de réanimation de la région Grand Est, submergés de patients gravement touchés par le covid-19. Une fois les six patients à bord, l'appareil a décollé à 13h30 en direction de Toulouse. 

Pour l'armée française, ce n'est pas une première puisque l'avion a déjà effectué cinq missions similaires depuis le début de la crise sanitaire. L'appareil a notamment transféré des malades du Grand Est vers l'Allemagne mercredi.

A noter que l'appareil présent un temps au Findel était venu tout droit d'Istres, base de l'escadron de ravitaillement en vol et de transport stratégique «Bretagne». L'Airbus 330 qui a fait escale au Grand-Duché ce vendredi était en configuration d'évacuation médicale aéroportée baptisée «Morphée». Ce dispositif permet de transformer cet appareil en hôpital volant. A la base, ce concept a été pensé pour des victimes de terrorisme ou des soldats blessés en opérations extérieures. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un hôpital de campagne de 4.000 lits ouvre à Londres
Une immense structure sanitaire provisoire, mise en place en seulement neuf jours dans un centre de conférence de la capitale anglaise, a ouvert ce vendredi pour absorber la déferlante de malades du nouveau coronavirus s'abattant sur le système de santé britannique.
Britain's Health Secretary Matt Hancock prepares for the opening of the "NHS Nightingale" field hospital, created at the ExCeL London exhibition centre, in London on April 3, 2020, to help with the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - The new state-run National Health Service (NHS) hospital, named after trailblazing 19th-century nurse Florence Nightingale, has been built in just nine days. (Photo by Stefan Rousseau / POOL / AFP)
La facture du nouveau satellite militaire s'alourdit
Initialement budgétisée à 170 millions d'euros, la mise en orbite d'un deuxième engin à vocation civile et militaire coûtera deux fois plus cher, indique le ministre de la Défense. Une mauvaise estimation des coûts serait en cause.
L'US Air Force en soutien du Luxembourg
Dans son combat contre le covid-19, le Grand-Duché vient de recevoir l'assistance de son allié américain. Les troupes américaines ont notamment mis à disposition des groupes électrogènes jusqu'alors stockés au dépôt militaire de Sanem.