Changer d'édition

Un geste pour les étudiants de la réserve sanitaire
Luxembourg 2 min. 11.05.2020

Un geste pour les étudiants de la réserve sanitaire

En première ligne dans la lutte contre l'infection, les étudiants du LTPS bénéficieront finalement bien d'une reconnaissance financière jusqu'à la fin du mois.

Un geste pour les étudiants de la réserve sanitaire

En première ligne dans la lutte contre l'infection, les étudiants du LTPS bénéficieront finalement bien d'une reconnaissance financière jusqu'à la fin du mois.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 11.05.2020

Un geste pour les étudiants de la réserve sanitaire

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Après une valse-hésitation, les étudiants du Lycée technique des professions de santé (LTPS) obtiennent finalement gain de cause. Ils pourront ainsi poursuivre leur contrat à durée déterminée jusqu'à la fin du mois de mai, indique lundi la ministre de la Santé.

C'est un peu David contre Goliath. Parmi les 1.140 étudiants du LTPS, ceux ayant signé un CDD avec l'Etat au moment de la constitution de la réserve sanitaire conserveront bien leur statut jusqu'à la fin du mois. Une information confirmée lundi par Paulette Lenert (LSAP).  

Les contrats seront donc maintenus jusqu'à l'échéance prévue, à savoir le 29 mai prochain. Une décision qui marque en réalité un retour à la case départ. Fin avril, les étudiants concernés recevaient en effet un courrier les informant de la résiliation des contrats «d'un commun accord» en date du 10 mai, soit trois semaines plus tôt que la date initiale. Une information que la ministre de la Santé justifiait jeudi dernier dans une réponse parlementaire par une amélioration de la situation sanitaire. 

Un geste de reconnaissance

Un revirement de situation qui fait suite aux revendications des étudiants, en première ligne dans la lutte contre le virus. Au coeur de celles-ci, une volonté de reconnaissance financière de leur travail. Car si le statut change, les étudiants doivent néanmoins poursuivre leur apprentissage sur le terrain. «Nous resterons au même endroit et y ferons probablement exactement le même travail, sauf que nous ne serons plus payés pour cela.», expliquait une apprentie infirmière à nos confrères du Woxx en fin de semaine dernière.   

Des plaintes qui ont donc été entendues puisque dès samedi en coulisses, le ministère affirmait revenir sur sa décision afin de remercier les élèves «pour leur aide en tant qu'étudiants de la réserve des professions de santé à l'époque de Covid». 


Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La réserve sanitaire se met en veille
Les personnes recrutées par l'Etat pendant l'état de crise ont reçu l'autorisation de reprendre leurs activités mais elles devront rester à disposition du ministère de la Santé à raison de 16h par semaine selon Marc Hansen. Une approche que ne partage pas l'opposition qui évoque un système inégalitaire.

Un contrat qui sera par ailleurs comptabilisé dans la période de stage obligatoire des étudiants. Lors de la continuation des CDD, «les objectifs de l'enseignement clinique des formations du LTPS seront ainsi poursuivis», détaille Paulette Lenert. Autrement dit, les étudiants seront encadrés par les professionnels du terrain et par les enseignants du LTPS, de façon à leur permettre de «développer les compétences visées par leur programme de formation». En revanche, précise la ministre ce lundi, les contrats des étudiants «reprenant les cours au lycée» seront eux bel et bien résiliés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

1.000 euros pour les étudiants touchés par la crise
Le gouvernement s'apprête aussi à donner un coup de pouce aux universitaires impactés par la crise sanitaire. Une aide pouvant aller jusqu'à un millier d'euros, dont la moitié sous forme de prêt, pourra être demandée.
Uni Belval, Université, Universität, Studenten, Etudiants, Uni.lu, Foto Lex Kleren
La réserve sanitaire se met en veille
Les personnes recrutées par l'Etat pendant l'état de crise ont reçu l'autorisation de reprendre leurs activités mais elles devront rester à disposition du ministère de la Santé à raison de 16h par semaine selon Marc Hansen. Une approche que ne partage pas l'opposition qui évoque un système inégalitaire.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Former plus d'infirmières en partenariat avec la France
Si la pandémie semble marquer quelque peu le pas ces derniers jours, l'idée d'accroître les personnels de santé continue de faire son chemin. Pour cela, Xavier Bettel plaide pour la mise sur pied d'une école spécialisée financée par Paris et le Grand-Duché.
visite aménagements Covid-19 au CHEM - Xavier  Bettel - Paulette Lenert - - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une prime aux soignants ne suffit pas
Afin de tirer les bonnes leçons de la crise, il faut écouter les salariés du secteur de la santé estime l'OGBL ce lundi. Le syndicat salue l'idée d'une aide financière, mais souligne que le plus important est de fournir de bonnes conditions de travail dans un secteur au rôle vital pour la société.
Lokales, Corona-Virus Covid19,  Covid-Intensivstation CHDN Ettelbrück, ( schriftliches Einverständnis des Patienten zur Publikation )Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Etudiants hier, en renfort aujourd'hui
Les étudiants du Lycée technique des professions de santé (LTPS) sont mobilisés pour donner un coup de main dans la lutte contre le covid-19. Tous ceux qui suivent une spécialisation sont d'ores et déjà sur le terrain pour un stage pour le moins inédit.
CHEM, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto Lex Kleren