Changer d'édition

Un fonds 100% luxembourgeois pour propulser le spatial
Luxembourg 2 min. 16.01.2020

Un fonds 100% luxembourgeois pour propulser le spatial

Etienne Schneider aura joué l'ambassadeur du Luxembourg à l'international, auprès des agences spatiales et des grands acteurs du domaine.

Un fonds 100% luxembourgeois pour propulser le spatial

Etienne Schneider aura joué l'ambassadeur du Luxembourg à l'international, auprès des agences spatiales et des grands acteurs du domaine.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 16.01.2020

Un fonds 100% luxembourgeois pour propulser le spatial

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Etienne Schneider a annoncé, jeudi, que neuf partenaires du Grand-Duché venaient de mobiliser 70 millions d'euros dans un nouveau véhicule financier. Une somme devant aider les sociétés en phase de démarrage dans le domaine du secteur spatial.

Alors qu'il quittera ses fonctions dans trois semaines maintenant, Etienne Schneider soigne sa sortie. Le ministre de l'Economie qui a fait de l'engagement du Luxembourg à soutenir le développement d'une industrie spatiale commerciale un des axes forts de sa politique vient en effet de sortir de sa manche un fonds d'investissement dédié à ce secteur.  

Jeudi, en commission parlementaire, le vice-Premier ministre LSAP a ainsi confirmé que le gouvernement luxembourgeois venait d'investir dans Orbital Ventures, un fonds qui sera soutenu par huit autres partenaires des secteurs public et privé luxembourgeois. A savoir : BCEE, BGL BNP Paribas, BIL, OHB, Promus Ventures, POST Luxembourg, SES et la SNCI.


Le second étage du Centre de recherches pourrait être boosté par des projets à l'échelle européenne.
Top départ pour le centre de recherches spatiales
Le ministre de l'Économie veut voir la structure scientifique ouvrir avant la fin 2020. Avec un objectif clair: se pencher sur l'exploration et l'exploitation des ressources liquides ou minérales que l'homme pourra trouver dans l'espace.

Fort d'une première levée de 70 millions d'euros, Orbital Ventures investira dans des start-up spécialistes dans le domaine des produits et services relevant de la haute technologie spatiale. Seuls chiffres confiés au Luxemburger Wort: la participation de l'Etat s'effectuant à hauteur de 26 millions d'euros et pour 10 millions de la part de la Société Nationale de Crédit et d'Investissement.

«Afin d'offrir un rendement aux investisseurs, le Fonds privilégiera les entreprises innovantes ayant des produits ou des services générant déjà des revenus ou prêts à le faire à court terme», indique le ministère de l'Economie. Des sociétés luxembourgeoises ou étrangères d'ailleurs.

Le remplaçant d'Étienne Schneider aux commandes du ministère de l'Economie, Franz Fayot devra clairement suivre cette orbite de développement stratégique qu'a choisi de prendre le Luxembourg depuis 2005, date de l'intégration du pays comme État membre de l’Agence spatiale européenne (ESA). 

La voie a d'ailleurs été tracée, jeudi, par Etienne Schneider qui a présenté aux parlementaires le nouveau Plan d’action national 2020-2024 en matière de sciences et technologies spatiales.


L'espace est la nouvelle frontière que s'est fixée le Grand-Duché, espérant jouer un rôle central dans le futur «space mining».
Le Luxembourg booste son engagement spatial
129 millions d'euros d'argent public seront versés au nouveau budget record de l'Agence spatiale européenne ESA, a annoncé l'institution il y a tout juste une semaine. Le signe d'un activisme tous azimuts en la matière, qui pourrait bien faire avancer la protection du climat.

L’objectif principal du gouvernement pour les années à venir sera bien de se positionner sur les technologies du futur, développer l’écosystème, encourager le développement de produits, d’applications et de services récurrents à haute valeur ajoutée ayant des opportunités commerciales. «Les domaines visés sont les télécommunications et les applications au sens large, ainsi que l’utilisation des ressources spatiales», rappelle le ministre.


Sur le même sujet

SES reboosté jusqu'en 2042... au moins
Le gouvernement vient de renouveler pour 20 ans la licence permettant à l'opérateur de satellites d'exploiter des solutions utilisant des fréquences luxembourgeoises. Surtout, l'Etat autorise le lancement d'un fonds spécifique à la firme dédié à l'innovation.
Le Luxembourg s'exporte dans l'espace
En attendant que l'exploitation minière des astéroïdes devienne une réalité pour le Luxembourg, une planète géante vient d'être baptisée officiellement du nom de la Pétrusse. Son étoile porte le nom originel de la Ville de Luxembourg.
Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg
C'est un signe fort envoyé à l'industrie spatiale européenne. L'accord signé mercredi entre l'Agence spatiale européenne et le Grand-Duché donne naissance au «Centre européen d'innovation pour les ressources spatiales» qui s'implantera au Luxembourg.
L'espace s'installe sur les bancs de l'Uni
Les premiers cours du master interdisciplinaire d'espace débutent ce lundi 16 septembre à l'Université de Luxembourg. Un nouveau diplôme axé sur l'exploitation des ressources spatiales.
This picture released by the European Space Agency on December 20, 2013 of an artists impression of Rosettas lander Philae (back view) on the surface of comet 67P/Churyumov-Gerasimenko. Philae will be deployed to the comet in November 2014 where it will make in situ observations of the comet surface, including drilling 23cm into the subsurface to extract material for analysis in its on board laboratory. An alarm clock in deep space was expected on January 20, 2014 to wake up the comet probe Rosetta ahead of a key phase in its 10-year mission, European scientists said. Rosetta's onboard computer was programmed to give the wakeup call at 1000 GMT, but it would take at least seven hours for mission control to get confirmation it has worked, they said. The craft was launched in 2004 on a trek of seven billion kilometres (4.3 billion miles) around the inner Solar System.
RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA MEDIALAB" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Espace: Le Luxembourg, un modèle pour la France
Le Luxembourg est un modèle à suivre dans l'actualisation de la politique spatiale de la France, dit l'ancienne ministre de la Recherche dans un rapport commandé par le Premier ministre français, Manuel Valls.